Retour à la page d'accueil : Bretagne

Retour à la page des noms de lieux

Breizh

Bretagne

blason ou logo en attente

Bro-Dreger

Trégor

Le Faouët *** Ar Faoued

page ouverte le 13 janvier 2005 dernière mise à jour 21/07/2009 10:02:05

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor, Bro Dreger; 

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor; canton de Lanvollon, sur le Leff.

Superficie :  746 ha.

Population : 700 'communiants' vers 1780; 831 hab. en 1860; 702 hab. en 1878;671 hab. en 1886; 713 hab. en 1890; 450 hab. en 1970; 346 hab. en 1985; 250 hab. en 1990; 

Histoire

Le territoire du Faouët fait partie du territoire de la tribu gauloise armoricaine des Ossismes, dans le pagus Tricurius

Il fait ensuite partie de la Civitas Ossimiorum dans le cadre de l'Empire romain.

 

Extrait de JC Even : Kavell ar Vro. 1987.

Dès 385, sur décision impériale dans le cadre des réorganisations territoriales menées par Maxime, le territoire des Ossismi est morcelé en deux parties :

- la moitié nord fait partie de la dotation de l'empereur Maxime à son beau-frère Conan, dans le cadre du territoire donné en charge aux Britto-romains sur les cotes de la Manche de la Civitas Ossimiorum, Conan lui même étant mis en charge du Tractus Armoricani et Nervicani, 

- la moitié sud reste aux Gaulois de cette cité, et portera plus tard le nom de Cornouaille.

*****

Maires du Faouët : 1790 : Yves BOIZARD; 1800 : G. MENGUY; 1803 : J. BOIZARD; 1820 : J. LE BARS; 1824 : V. GOURIOU; 1848 : F. PIERRE; 1855 : V. GOURIOU; 

Paroisse : église sous le vocable de saint Hervé.

Armoiries; blason

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église et fontaine Saint Hervé Iliz ha feunteun Sant Herve
Chapelle Notre-Dame de Kergrist Itron varia Kergrist
Château de Kervasdoué Kastell Kerwazdoue
Villa et motte castrale de Kerfreuzer Ti ha moudenn Kervreuzer
Kergrist (d'époque gallo-romaine) Kergrist (amzer gallo-roman)

Étymologie :

- Marteville et Varin (1843) : "Faouet signifie littéralement lieu planté de hêtres. Les Gallois l'écrivent Fawydd et le prononcent Faouet. Ce mot a, dans leur langue, la même acception que celle que nous lui indiquons".

- Régis de Saint-Jouan (1990) : "L'église de Fauet, au diocèse de Tréguier, a un recteur dès 1330 ... Il y a une paroisse du Favoet dès 1442. .. Son nom actuel Le Faouet (sans tréma), rencontré déjà dans l'état civil en 1637, devint officiel en 1801... Le tréma existe dès le dénombrement de 1861 ..."

- Bernard Tanguy (1992) : "Fauet, 1330; eccl. de Favoet, vers 1330, fin XIVè; par. du Favoet, 1441; Faüet, 1464; en breton : Ar Vaved".

"C'est en 1330 qu'on voit apparaître dans les documents le nom du Faouët avec la mention de son recteur dans le Procès de canonisation de saint Yves et celle de son église dans la liste des bénéfices du diocèse de Tréguier. Avec celle de Quemperven, c'est la seule église paroissiale de ce diocèse qui honore saint Hervé. Saint breton des plus populaires, né en Léon, d'après sa Vie ancienne, d'un père insulaire et d'une mère du pays, il est connu sous les noms hypocoristiques de Houarno et de Houarnec, forme qui explique la présence d'un lieu-dit Sant-Houarnet, près de Traoufaouët

Équivalent breton des Faget, Fayet, Fayt, Fay romans, Le Faouët est, comme son homonyme morbihannais, un dérivé formé avec le suffixe collectif latin -etum, du latin fagus, en breton fao "hêtre", soit une "hêtraie". La présence de cette essence forestière est aussi dénoncée aux environs de Kervasdoué par le microtoponyme Coat-Fave "le bois de hêtres".

- Éditions Flohic (1998) : "du latin fagus, en breton fao, et du suffixe collectif latin -etum; l'ensemble désigne un lieu planté de hêtres".

- Hervé Abalain (2000) : "Fauet en 1330, Le Favoet en 1442, dérivé de faoued : hêtraie, fav désignant le hêtre en breton".

*****

Commentaire JC Even : 

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Lanvollon Parrezioù kanton Lannon
Le Faoüet Ar Faoued
Gommenec'h Gwanac'h
Lannebert Lanneberz
Lanvollon Lannon
Le Merzer Ar Merzher
Pléguien Plian
Pommerit-le-Vicomte Panvrid-ar-Beskont
Tréguidel Tregidel
Tréméven Tremeven
Tressignaux Tresigne
Trévérec Trevereg

Sources :

- OGEE : Dictionnaire de Bretagne, vers 1780; continué et corrigé par MARTEVILLE et VARIN, 1843.

- Anonyme : Dictionnaire des communes des Côtes du Nord. 1860.

- M.N Bouillet : Dictionnaire universel d'histoire et de géographie. Librairie Hachette. Paris. 1863.

- Adolphe JOANNE : Département des Cotes du nord. 1878.

- René COUFFON : Recherche sur les églises primitives. Sté d'Émulation des Cotes du Nord. 1945-1946)

- Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

- Roparz HEMON : Nouveau dictionnaire Breton-Français. 1973.

- Larousse : Petit Larousse illustré. 1979.

- Michel de la TORRE : Cotes du Nord; l'art et la nature de ses 371 communes. 1985.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Cotes d'Armor. Chasse-Marée - Ar Men. 1992.

- Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Cotes d'Armor. 1998.

- Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

Liens électroniques des sites Internet traitant du Faouët / Ar Faoued :

Autres sites : hast buan, ma mignon vas vite, mon ami

 

Bonnes adresses à connaitre          Chomlec'hioù mat da c'houzout          Good adresses to know; 

 

Veuillez clicquer sur le texte défilant / Mar plij, grit klik war ar skridenn-gerzh; please click on the running text

Retour en tête de page