Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anoioù lec'hioù * Noms de lieux

Anoioù tud * Noms de personnes

LLLLL

Pajenn bet digoret er miz Mae 2001 Page ouverte en Mai 2001

non actif

lien actif

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 07/02/2014 21:17:23

A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z        a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v  w x y z

L - : nom de lieu non identifié de la G. Bretagne romaine. Peut-être en relation avec Lancaster. 

* Rivet & Smith, p. 382 :

SOURCE
- Inscription: a milestone of Hadrian (A.D. 119-138), RIB 2272, found four miles E.N.E. of Lancaster, ends its text with L MP IIII, interpreted as ' from L- 4 miles'.

DERIVATION. Initial L- seems natural enough. Lancaster when first recorded in Domesday Book is Loncastre. The river Lune is, according to Ekwall ERN 271, named from an unrecorded British word cognate with Old Irish slân 'health-giving' and found as Welsh llawn; as a river-name this is found as Irish Slaney.

IDENTIFICATION. The letter apparently represents the beginning of the name of the Roman fort at Lancaster (SD 4762).

(La) Boissière-du-Doré : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique, arrondissement de Nantes; canton du Loroux-Bottereau; sur la Divatte.

La Bosse de Bretagne : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Redon; canton de Le Sel de Bretagne; sur le Semnon.

Lackford : Angleterre; comté de Suffolk. L'antique établissement romain CAMBORITUM de l'Ile de Bretagne. 

  * Lactora / Civitas Lactoriacum : aujourd'hui Lectoure, département du Gers, en France.

* Lactodorum : station britto-romaine : Towcester; Angleterre; Northamptonshire.

* Lagania / Laganeos : rivière de Galatie.
* Lagena / Lagina : nom de rivière d'Irlande, qui a donné son nom au Leinster

* Lagentium : station britto-romaine : Castleford; Angleterre; Yorkshire.

  * Lagina : nom de rivière : Laigne, en France, Charente-Maritime

Cuige Laighean / Leinster : province d'Irlande, comprenant les comtés de : 

- Co. Bhaile Atha Cliath : Baile Atha Cliath, Dun Laoghaire, Baile Brigin, Binn Éadair.

- Co. Cheatharlach : Ceatharlach, Muine Bheag, Leithghlinn an Droichid, An Tulach.

- Co. Chill Chainnigh (Kilkenny) : Cill Chainnigh, Callainn, Caislean an Chomair.

- Co. Chill Dara : Nas, Ath I, Ma Nuad, Cill Dara, Droichead Nua, Cill Chuillinn.

- Co. Chill Mhantain : Cill Mhantain, Inbhear Môr, Bré, An Chloch Liath. 

- Co. na hIarmhi : Muileann Cearr, Ath Luain, Mota, Cill Bheagain.

- Co. Laoise : Port Laoise, Cuil an tSudaire, Môinteach Milic, Mainistir Laoise.

- Co. Loch Garman : Loch Garman, Ros Mhic Thriuin, Inis Corthaigh. 

- Co. an Longfoirt : Longfort, Granard, Meathas Troim, Béal Atha Liag.

- Co. Lu : Dun Dealgan, Droichead Atha, Ath Fhirdhia, Cairlinn, Dun Leire.

 

  Laigne (Lagina) : nom de rivière : Laigne, en France, Charente-Maritime

Laïta : petit fleuve côtier breton atlantique, formé par la jonction des rivières Ellé et Isole, de Quimperlé à l'Atlantique.

Lake-dwellings

Lalinde : commune de France, département de Dordogne, en Aquitaine. Autrefois Diolindum (*Divo-lindo-n = lac sacré)
La Marne : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique, arrondissement de Nantes; canton de Machecoul; sur le Tenu et les Fontenelles.

  Lamas de Molvedo : en Espagne, province de Pontevedra. autrefois : Petranoi.

La Méaugon / Lanvoagan : commune de la Bretagne historique; en Goëlo / Bro-Ouelou; évêché de Saint-Brieuc; Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département des Côtes d'Armor, arrondissement de Saint-Brieuc, canton de Ploufragan, sur le Gouet. 

Lancarvan / Llancarfan : commune du Pays de Galles; comté de Glamorgan / Morgannog. Siège d'un monastère britto-romain chrétien important.

Lancaster : ville d'Angleterre; comté de Lancashire

Lanchester : commune d'Angleterre; comté de Durham. Autrefois forteresse romaine Longovicium.
  * Landini : nom de lieu cité par Ravenna, 10638. Voir Londres

  Landon (ruisseau de Saint-) : affluent gauche de la Somme. Il prend sa source à Molliens-Dreuil et rejoint la Somme à Hangest-sur-Somme après un parcours de 12 km env. Noter sur les communes de Riencourt et de Cavillon les toponymes se rapportant à Saint-Léger (Santus Leodegarius).

Landreger : nom breton de Tréguier. Siège de l'évêché breton du Trégor, au confluent du Jaudy et du Guindy. Cef lieu de canton.

Land's End : cap du sud-ouest du Cornwall; autrefois Belerium, puis Antivestaeum.

Langoat / Langoad : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département des Côtes d'Armor, arrondissement de Lannion, canton de Tréguier; entre le Jaudy à l'est et le Guindy à l'ouest.  

Langres (Andematunnum) : (52200) chef-lieu d'arrondissement de la Haute-Marne, sur le Plateau de Langres, ligne de partage des eaux entre Manche et Méditerranée. (IGN : 3120-E).

Langton : villa: 

Lanleff / Lanlev : commune de la Bretagne historique, dépendant de l'évêché de Dol-de-Bretagne, en pays Goëlo. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor, arrondissement de Saint-Brieuc, canton de Plouha.

Lanloup / Lanlou : commune de la Bretagne historique, dépendant de l'évêché de Dol-de-Bretagne, en pays Goëlo. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor, arrondissement de Saint-Brieuc, canton de Plouha.

Lanmeur / Lanneur : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département du Finistère, arrondissement de Morlaix, chef-lieu de canton.

Lannéanou / Laneanou : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département du Finistère, arrondissement de Morlaix, canton de Plouigneau.

Lanmérin / Lanvilin : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département des Côtes d'Armor, arrondissement de Lannion, canton de Tréguier; sur la rive gauche du Guindy.

Lannion / Lannuon : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département des Côtes d'Armor, chef-lieu d'arrondissement; sur le Léguer.

Incluant : Brélévénez; Buhulien; Loguivy-Lannion; Servel; 

Lannoy-Cuillère : (60220) (IGN : 2109-Est) commune de l'Oise, arrondissement de Beauvais, canton de Formerie, au confluent de la Bresle et de son premier affluent.

Étymologie :

- M. Lebègue, Noms de communes de l'Oise, p 123 : Alnetum, 1150; l'Aunoi, c. 1260 = aulnaye.

L'étymologie de Cuillière n'est pas résolue.

- JCE : à noter que le concept d'aulnaye, terre humide plantée d'aulnes, peut conforter l'étymologie de Frettencourt à partir de Phroud- = source, cours d'eau.; voir ce nom.

 

Lanrodec / Lanrodeg :  commune de la Bretagne historique, en Trégor / Bro-Dreger, évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Plouagat; sur les ruisseaux de Perrien, Kergoust, Kerbal, Guerglas. 

Lansdown : moulds from ...

Lantic / Lannidig : commune de la Bretagne historique, en pays Goëlo, sur l'Ic. Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Côtes-d'Armor, arrondissement de Saint-Brieuc; canton d'Étables sur Mer.

* Lanum : site nom identifié de Grande Bretagne. Selon Rivet & Smith : apparemment en Écosse, au nord du Mur d'Antonin

SOURCE.

-Ravenna, 10758 ( = 5&C 201) : IANO, vars. LANO, LIRIO.

The variant Lano is adopted by R&C as their main form, and is certainly preferable. For i / l miscopyings, see p. 203.

DERIVATION. The word is British *lano- 'plain, level ground', cognate with Latin planus, etc., which is found also in British Mediolanum. To judge by information in Holder II. 142 and GPN 215, the present name is the only case of the use of this word uncompounded in toponymy, though GPN lists many Gaulish personal names which use it alone (Lanus, Lana, etc.). It would not be wise to place too much trust in the viability of this name; from experience of Ravenna in general, especially of its North British sections, it could be a corruption of something else or a fragment of a longer name misread from a map.

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently in Scotland north of the Antonine Wall.

Lanvellec / Lanvaeleg : commune de la Bretagne historique; en Trégor / Bro-Dreger et évêché de Dol. Aujourd'hui dans la région dite de Bretagne, département des Côtes d'Armor, arrondissement de Lannion, canton de Ploumilliau, sur le Yar.

Lanvollon/ Lannon : commune de la Bretagne historique, en pays Goëlo, sur le Leff. Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Côtes-d'Armor, arrondissement de Saint-Brieuc; chef-lieu de canton

Laon (Lugdunum Clavatum) : (02000) : commune d'Île-de-France; chef-lieu de département de l'Aisne, sur une hauteur près de la rivière Ardon. (IGN : 2710-O).                                                                                    

Laonnais : (cf M.N Bouillet, 1863) : " pays de l'Ile-de-France, à l'extrémité Nord-Est de ce grand gouvernement. Villes : Laon, Crépy-en-Laonnais, Corhigny, Coucy, Prémontré, Notre-Dame-de-Liesse. Aujourd'hui partie du dép. de l'Aisne.
La Planche : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de la Loire', département de Loire Atlantique; arrondissement de Nantes; canton d'Aigrefeuille-sur-Maine; sur l'Ognon.

Lard

  Las Cabezas : Commune d'Espagne, dans la province de Séville. Connue autrefois sous le nom de * Ugia / Ugium, cité par Itinéraire d'Antonin, 410,2 et Ravenna, 81,52. 

* Latina (Porta) : nom de l'une des portes antiques de Rome.

  Laune : rivière d'Irlande; comté de ***; voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

* Lavatrae / Lavatris : station britto-romaine : Bowes; Angleterre; Yorshire

Laviers (Grand) : voir le Grand-Laviers.

* Lavobrinta : station britto-romaine : Forden Gaer ? Pays de Galles; Monmouth. voir aussi *Levobrinta

Leam : rivière d'Angleterre, comté de Northamptonshire. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

Learchild (Low Learchild) : station britto-romaine Alauna, en amont de l'embouchure de la rivière Aln, au nord du Mur d'Hadrien, en Northumberland, Angleterre.

Le Bignon : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de la Loire', département de Loire Atlantique; arrondissement de Nantes; canton d'Aigrefeuille-sur-Maine; sur l'Ognon et la Doitée.

(Le) Bono / *ar Bonoù : commune de la Bretagne historique; dans l'évêché de Vannes; sur la rivière du Bono. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Morbihan, arrondissement de Lorient, canton d'Auray.

Lebrija : rivière d'Espagne, province de Seville. Autrefois * Nebrissa.
Le Cellier / *Keller : commune de la Bretagne historique, comté et évêché de Nantes. aujourd'hui dans la pseudo région économique dite "Pays des la Loire", département de Loire-Atlantique, arrondissement d'Ancenis, canton de Ligné, sur la Loire.

Le Conquet, en breton Konk-Leon (29217) : commune de la Bretagne historique, dans l'évêché de Léon. Aujourd'hui dans le département du Finistère, arrondissement de Brest, canton de Saint-Renan, près d'une petite rade formée par la jonction de plusieurs ruisseaux et envahie par la mer.

  * Nabalia : désignation de l'estuaire septentrional du delta du Rhin. Aujourd'hui le Leck. 
  * Lectoure : département du Gers, en France. Autrefois Lactora / Civitas Lactoriacum.

Ledesma : ville d'Espagne; province de Salamanque. Autrefois : Bletisama.

Leeds : ville d'Angleterre; comté de Yorkshire. Identifiée à un ancien camp romain CAMBODUNUM, sur la route de Manchester à York.

Leff : rivière de Bretagne, faisant en partie la limite entre le Goëlo à l'est et le Trégor à l'ouest; affluent droit du Trieux, à Frinaudour, en Quemper-Guézénnec. 

Legé : commune de la Bretagne historique, en Pays de Nantes / Bro Naoned; évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique; arrondissement de Nantes; chef-lieu de canton; sur la Logne.

* Legeolio :nom de lieu de (G) Bretagne cité par l'Itinéraire d'Antonin, 475-6; voir *Lagentium.ci-dessus.

  Leguer / Leger : fleuve côtier de la Bretagne nord, entièrement en Trégor, qui prend sa source à Penn-Leguer, en Bourbriac, dans les Monts d'Arrée, et débouche dans la Manche, en aval de Lannion, entre Servel et Ploulec'h, à Bel-Léguer / Ben-Leger

A Belle-Isle-en-Terre, il reçoit le Guic.

Leicester : voir Ratae Coritanorum, et Logres.

Leinster : Province d'Irlande. (article en attente)

Étymologie : Rivet & Smith, The Place-Names of Roman Britain. : "Lagina / Lagena > Lein-ster, first mentioned in Adamnan's Life of St Columba I, 2, and a Lagenotus terra in the same text"

* Lemana : rivière de (G) Bretagne, aujourd'hui East Rother River, entre l'East Sussex et le Kent. 

* Lemane / Limane : nom de rivière de France, départements du Puy de Dôme et de l'Allier; aujourd'hui la Limagne. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

 Lemanis / Lemenae (Portus Lemanis) : agglomération du sud-est de l'Angleterre, sur la Manche, en limite ouest du comté du Kent. voir Lympne.

* Lemannonius Sinus : aujourd'hui le Loch Long, qui sert de limite ouest au Lennox.

cf. Rivet & Smith, p 387 : 

- Ptolémée, II,3,1 : Lemannonios Kolpos ( = LEMANNONIUS SINUS); variantes Lelaanonios ( = LELAANONIUS), Lemaanonios ( = LEMAANONIUS), Lelmaanonios ( = LELMAANONIUS); 

- Ptolémée, II,3,8 : tou Aemannonoion kolpou ( = a LEMANNONIO ... SINU).

DERIVATION. The name is based on one of the roots discussed under LEMANA, traditionally *lem-'lim- 'elm' but possibly *lim- 'marsh' or a further sense connected with water in some form. The closest analogue is Lemannus Lacus (Lake Geneva), both having the *-an(n)- suffix. The present name has a further suffix which is a latinisation of British *-onio- see CANONIUM). Bradley thought the name had left a descendant in that of Loch Lomond, and that both the sinus and the Loch reflected a tribal name. Watson CPNS 119 supports part of this, observing that 'the name of the river from Loch Lomond is Leamhain, genitive Leamhna, Leven, meaning "Elm-water". Its plain, thé Vale of Leven, was Magh Leamhna, and Loch Lomond was of old Loch Leamhna.' On p. 71, Watson gives Argoed Llwyfain as the Welsh name for a similarly named bay in Scotland (i.e., also originally bearing a name like Lemannonius).

IDENTIFICATION. Loch Long which, as Watson CPNS 19 points out, bounds Lennox (Leamhnacht) on the west.

  *Lemanus Lacus : aujourd'hui le Lac Leman, en Suisse. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

  * Lemausum : aujourd'hui Limours, en France; département de Seine et Marne. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.
Lemon : rivière d'Angleterre, comté de Devon; voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

Lenthay Green : mosaïc 

 

Léon

pays-évêché de l'extrême nord-ouest de Basse Bretagne. 

Pour le pays et l'étymologie de son nom, voir Létavia.

(le blason du Léon ci-dessus est un lien)

Le Ponthou / Ar Pontoù : commune de la Bretagne historique, en Trégor, évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère, arrondissement de Morlaix, canton de Plouigneau; sur le Douron et le Squiriou.

  Le Qiou / Ar C'haeoù : commune de la Bretagne historique, en -------------

* Lerina : l'une des îles Lérins : Saint-Honorat.

* Lero : l'une des îles Lérins : Sainte-Marguerite.

Lesneven : commune de la Bretagne historique, en pays-évêché de Léon. Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère, arrondissement de Brest, chef-lieu de canton.

* Letocetum : aujourd'hui le lieu-dit Wall, en Lichfield; Angleterre; Staffordshire.

  Letterkenny / Leitir Ceanainn : ville du Donegal, en Irlande, au fond du Lough Swilly.

* leuco- : racine celtique entrant en toponymie, et désignant : blanc, brillant, sacré.

- Leuca : la rivière Loughor, en Glamorgan, Pays de Galles.

- Leucarum : le fort romain de Loughor, en Pays de Galles.

- Leuci : peuple de Gaule Belgique, capitale Tullum Leucorum / Toul. .

- Leucomagus : Andover, Hampshire, Angleterre.

- Leucovia : le fort romain de Glenlochar, en Kirkcudbrightshire, Écosse.

etc ...

* Leuca : rivière du sud du Pays de Galles. Aujourd'hui la Loughor

 

Leulène : nom donné à une importante route romaine reliant directement, quasiment en ligne droite, sur 50 km, Therouanne à Sangatte, sur le détroit du Pas-de Calais.

Itinéraire à partir de Therouanne : Bientques, Hallines, Leulighem; Zudausque, Etrehem, sud-ouest de Nort-Leulinghem; Tournehem (passage de la rivière Hem au lieu-dit La Leulène), Zouafques, sud-ouest de Louches, Autingues, Lostebarne; site du Camp du Drap d'Or; Guines; Leulingue; Peuplingues

R. Delmaire, Civitas Morinorum, p 302 : " Ce sera au moyen âge l'une des routes les plus fréquentées pour aller en Angleterre, stratam publicam a Francia tendentem in Angliam selon la Chronique d'Andres et Lambert d'Ardres peut écrire de telle ville qu'elle est située supra viam tunc temporis regalem olim Laeliam, populosa transeuntium multitudine frequentatam".

Ranson, Histoire d'Ardres, p 9 : " Parmi ces grandes voies, une des plus importantes était la Leulène; elle constituait la chaussée dite de Brunehaut, de Therouanne à la mer et aboutissait à Sangatte; une bifurcation de Ferlinghem paraît s'être dirigée vers Fiennes pour se terminer à Wissant, le grand port d'embarquement; un autre embranchement, qui paraît postérieur, partait de Guînes vers Wissant. La Leulène, déchue de son ancienne splendeur, existe encore aujourd'hui à l'état de route; dans quelques endroits ce n'est plus qu'un sentier vert peu fréquenté; dans d'autres, cette antique voie sert de chemin de grande communication ou de simple vicinalité; nous la trouvons actuellement ainsi dans son parcours à travers Louches, le bout d'Autingues et Lostebarne, où elle passe à moins de quinze cent mètres de la ville d'Ardres".

Cette route se prolonge sur 50 km de ligne droite de Therouanne à Arras, en passant par Estrée-Blanche, Cauchy-à-la-Tour, Estrée-Cauchy.

R. Ringot, Ogam, n° 106, p 157, figure 6, donne à cette route le nom de Via Itiana. L'intention évidente de l'auteur est d'identifier Sangatte (le Port / la Porte des sables), à Portus Itius. Il s'agirait d'un double nom pour une même route. Voir discussion sur Portus Itius.

* Leuca Flumen : la rivière Loughor; Pays de Galles; 

- Ravenna, 10829 : LEUCA

- Ravenna, 10830 : LEUGOSENA

d'une racine celtique *leuco : brillant, lumineux, blanc'.

* Leukaristos / Leucaristos : nom de lieu de Grande Germanie, cité par Ptolémée, II,2,13.

* Leucarum : camp romain; aujourd'hui Loughor, en Pays de Galles, comté de Glamorgan.

  * Leuciana : nom de lieu cité par Itinéraire d'Antonin. Aujourd'hui : Santa Cruz del Puerto; Espagne, Tolède
* Leucomagus : aujourd'hui Andover, en Angleterre, comté de Hampshire

* Leucovia : aujourd'hui Glenlochar, en Écosse, comté de Dumfries et Galloway (autrefois en Kirkcudbrightshire)

* Leva : aujourd'hui la Lieve, rivière affluente de l'Escaut.

* Levae Fanum : forme rectifiée d'un nom de lieu donné sous le forme Leve Fano par la Table de Peutinger. Station sur le rivière Lieve / Leva, affluent de l'Escaut

  Leven : rivière d'Écosse; comté de ***. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

* Leviodunum : site non identifié, apparemment en Écosse, au nord du Mur d'Antonin.

cf. Rivet & Smith, p 390-91 :

SOURCE

- Ravenna, 1089 : LEUIODANUM, variante LEVIODANUM

- Ravenna, 10810 : LEVIOXAUA, variante LEVIOXANA.

Although R&C treated these as two separate names, they seem an obvious duplication resulting from the Cosmographer's attempted correction of his own spelling. R&C adjusted the first to -dunum without comment, but for the second sought an etymology in '-xava = -sava' ?  However, the n  in the variant of the second name should be retained; a is for u in both forms, a common error. The -x- is less readily explained.

DERIVATION. For *leuio- 'smooth', see DUROLEVUM; for -dunum, see BRANODUNUM. 

The sense is probably 'smooth fort' or 'slippery fort' as indicated by Williams, with reference perhaps to a native rather than a Roman construction, though the name as recorded in the sources is likely to refer to a Roman fort. However, *leuio- could also be the name of a river, though such a compound would be exceptional. A note of Schnetz in his edition of Ravenna should not be overlooked : the form at 108-9 is as readily emended to *Leucodunum or *Loucodunum, in which case 'bright fort' (see LEUCA).

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently in Scotland north of the Antonine Wall.

-----------------

Pour la première syllabe, les auteurs reportent au toponyme Durolevum. Pour le seconde, ils donnent la racine *dun-um = camp, forteresse.

 

* Levobrinta : cf. Rivet & Smith, The Place-names of Roman Britain, p 351 : site non identifié, mais à rechercher probablement du côté de Wroxeter. Voir Forden Gaer.

Lewis et Harris (Iles) : îles situées à l'extrême nord-ouest de l'Écosse

Lexden : cremation-burial

Leyde / Leyden / Lugdunum Batavorum. ville de Hollande méridionale, sur le Rhin, dans le Zuid-Holland.                                                         

  Lézarde : rivière qui prend sa source au lieu-dit Le Bec, en Saint-Martin-du-Bec, et rejoint l'embouchure nord de la Seine à Harfleur, après un parcours de 12,5 km. Elle arrose Notre-Dame-du-Bec, Rolleville, Epouville, Montivilliers.

Étymologie : non résolue.

Lézardrieux / Lezardrev : commune de la Petite Bretagne, en Trégor. Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Côtes d'Armor, arrondissement de Lannion, chef-lieu de canton, sur la rive ouest du Trieux.

  Liane : fleuve côtier du Boulonnais, qui prend sa source à Quesques et se jette dans la Manche à Boulogne-sur-Mer, après un parcours de 35 km environ.

Étymologie :

- DDR : Elna 867; idem Lène. ???

- E. Vanneufville, Anglo-Saxons et Frisons, p 16 : "La Liane (Helena, Elna) a pris une appellation germanique faisant allusion à la lenteur de son courant".

* Liar : lieu non identifié de (G)Bretagne. 

* Rivet & Smith, p 391, probablement non loin de la rivière Tyne.

SOURCE : Ravenna 10835 : LIAR.

DERIVATION. The name occurs in Ravenna's river-list. Williams suggested a relation with the root which has given Welsh llyr 'sea, flood', hence a possible meaning 'stream'; but the name looks unsatisfactory  — perhaps a fragment or a misreading or an abbreviation —   and it is unsafe to found any reasoning upon it.

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently not far from the river Tyne.

Etymologie non résolue.

Lichfield : commune d'Angleterre; comté de Staffordshire. contenant le site de Wall, l'ancienne forteresse romaine de Letocetum. Ce lieu précis se trouve également dans la légende arthurienne sous la traduction abusive de "Forêt Bleue".

Lieuvin (Lexovinum) : pays des Lexovii, dans la Basse-Normandie actuelle, dont la capitale est Lisieux.

  Lifford : village du Donegal, en Irlande, en limite du comté de Tyrone, face à Strabane, en Ulster, sur la rivière Foyle.

Lieve (Leva : rivière, affluente de l'Escaut. 

Liger : aujourd'hui : la Loire. voir infra.

  Liger : petite rivière qui prend sa source à Guibermesnil, et se jette dans la Bresle à Sénarpont, après un cours de 12 km.

Étymologie :

JCE : ce nom semble à l'évidence découler de la même racine *lek°r qui a donné d'autres hydronymes identiques, tels la Loire < Liger (source au mont Gerbier-des-joncs, département de l'Ardèche, arrose Roanne, Nevers, La Charité, Gien, Orléans, Blois, Tours, Saumur, Ancenis Nantes, et débouche dans l'Atlantique entre Saint-Nazaire et Paimboeuf); le Léguer < Léker ? (source à Penn-Leguer-Bras, en Bourbriac; arrose Belle-Isle-en-Terre et Lannion, et débouche dans la Manche entre Ploulec'h et Servel / Lannion), le Lech (source près de Lech, dans le Vorarlberg, en Autriche; arrose Shongau, Augsburg, et rejoint le Danube en aval de Danauwörth).

On devrait sans trop de difficulté pouvoir rattacher à cette racine celle de la Lys : Legia

Lillebonne (Juliobona) : (76170) chef-lieu de canton de Seine-Maritime, arrondissement du Havre, sur le ruisseau Bolbec (aujourd'hui colmaté). (IGN : 1810-E).

Capitale de la cité gallo-romaine des Calètes, sous le nom de Juliobona..

Archéologie : theâtre gallo-romain; Thermes publics.

Étymologie : Juliobona, Ptol; Luliobona Peut.;

- " La Bonne Julie (Julia bona) des Romains " (J.W Lake, Guide de l'Etranger). NB JCE : cette étymologie est purement fantaisiste et donnée pour anecdote.

Lilleshall : commune d'Angleterre, comté de Shropshire / Salop. Ancienne station romaine Uxacona, sur le route de Pennocrucium / Penkridge à Viroconium / Wroxeter

      Limbury : village de G. Bretagne tombé aux mains du saxon Cuthwulf en 571, en même temps que Aylesbury, Benson, et Eynsham.

Limes (Cité de) : (IGN : 2008 O), aux confins de Neuville-lès-Dieppe et Bracquemont, en bord de mer, sur une falaise à la côte 70.

- J.W  Lake, Guide de l'étranger, p 60 : "Près de Dieppe est une enceinte formée d'anciens retranchements, et connue sous le nom de Cité de Limes ou Camp de César. Mr Féret croit que cet emplacement est celui d'un oppidum des Gaulois."

- R. Soulignac, Calètes, p 24, 25.

 

Limes rhénan : système de fortification frontalier de l'Empire romain sur le Rhin. On trouve, sur le fleuve lui-même, du nord (embouchure) au sud (source), les fortifications suivantes, de façon non limitative :

- en Germanie IIè : Lugdunum Batavorum / Leyde; Praetorium Agrippinae / Roomburg ou Voorburg; Albiniana / Alphen; Trajectum / Utrech; Levae Fanum / Leuwen; Castrum Herculi / Arnhem; Fectio / Vechten; Batavodurm / Noviomagus / Nimègue; Arenacum / Rindern; Burginatium / Altkalkar; Vetera / Xanten; Asciburgium / Asberg; Gelduba / Gellep; Novaesium / Neuss; Durnomagus / Dormagen; Divitio / Deutz; Colonia Agrippinensis / Cologne; Bonna / Bonn.

- en Germanie Ière : Rigomagus / Remagen; Antunnacum / Andernach; Confluentia / Coblence; Baudobriga / Boppard; Vosolvia / Oberwesel; Bingium / Bingen; Aquae Calidae Mattiacae / Wiesbaden; Castellum / Kastel; Moguntiacum / Mayence; Borbetomagus / Worms; ? / Manheim; Alta Ripa / Altrip; Noviomagus / Spire; Vicus Julius / Germersheim; Tabernae / Rheinzabern; Saletio / Seltz; Brocomagus / Brumath; Argentoratum / Strasbourg; Hellenum / Ehl; Argentovaria / Horbourg près Colmar; Cambete / Kembs; Basilea / Bâle; Augusta Raurica / Kaiser-Augst; Tenedo / Zurzach; Vindonissa / Windish; Vitidurum / Winterthur; Tasgaetium / Stein am Rhein; Arbor Felix / Arbon; ad Fines / Pfyn; Brigantia / Bregenz.

* recoupements des références : A. Grenier; E. Demougeot; Y. Loth.

* Limonum : nom gallo-romain de Poitiers. voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

Limours (Limausum) : commune de en France; département de Seine et Marne.

Limouzinière (La) : commune de la Bretagne historique, en Pays de Retz / Bro Raez; comté et évêché de Nantes. Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique, arrondissement de Nantes; canton de Saint-Philibert-de-Grand-Lieu.

Lincoln : ville d'Angleterre; chef lieu du comté de Lincolnshire, sur la rivière Witham. Capitale de la cité britto-romaine des Coritani.

Lincolnshire

Bro Lengolun

Comté important du centre de l'actuelle Angleterre. Selon plusieurs auteurs, le lieu était riche de minerai de fer.

* Linda : lieu non identifié de (G)Bretagne. 

* Rivet & Smith, p. 391-392,

SOURCE

- Ravenna, 10836 (= R&C 260) : LENDA 

The name is more classically Linda and is to be associated with the two names following, Lindinis and Lindum. Of e for i, R&C remark that 'confusion between i and e is.. . common in Roman written versions of Celtic names '(compare Lend- in the two inscriptions under Lindinis). However, if the i in these names were short, it would have been pronounced (and sometimes written) e by the third century in Latin; see p. 26. In the present case the form could have arisen in this country, or could simply reflect the Cosmographer's own speech.

DERIVATION.The name is British *lindo- 'pool, lake' (Pokorny 674 : root *lendh-' NaB, Quelle'), now represented by Welsh llyn 'pond, lake', also 'liquid, drink', Breton lenn 'marsh', Cornish lyn 'water'; also Irish lind 'drink '. Given this variety of senses in the modem languages, it is plain that Linda could have applied to a variety of types of water; R&C thought that 'lake river' was implied, and it might be 'river that forms pools'. Names with this element as listed by Holder II.227 : Lindesina, now Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne, France); Lindiacum > Lintgen (Luxembourg); *Lindoduros > Lindern (near Aachen, Germany); Diolindum for *Divo-lindo-n 'aqua splendens' near Lalinde (Dordogne, France); *Dubo-lindo-n ' lack pool' > Dublin.

IDENTIFICATION. Unknown. From its position in the Ravenna list this could possibly be a misunderstood duplication of Lindum, but there are several rivers in eastern England whose modem names are of Germanic origin and whose earlier names would have been Celtic.

>>> Il se pourrait qu'il s'agisse d'une 'incompréhension' (= erreur de lecture) de Lindum / Lincoln.

Lindern : autrefois *lindoduros, près de Aix-la-Chapelle, en Allemagne, Rhénanie du Nord-Westfalie

    * Lindiacum : aujourd'hui Lintgen, en Luxembourg

* Lindinis / Lindinae : station britto-romaine : Ilchester; Angleterre; Somerset.

   

Lindisfarne

* Lindoduros : aujourd'hui Lindern, près de Aix-la-Chapelle, en Allemagne, Rhénanie du Nord-Westfalie

 

* Lindum Colonia : 3ème colonie romaine en (G)Bretagne; aujourd'hui Lincoln, chef lieu du Lincolnshire, en Angleterre.

* Lindum : camp romain situé à l'extrémité sud-est du Loch Lomond, en Écosse. Aujourd'hui Drumquhassle, près de Drymen, en Stirlingshire, Ecosse;.

Linen

* Lintomagi : voir Quentomagi > Quentovicus = Montreuil-sur-Mer.

Linwood : goddess.

 

  * Liquentia : nom latin d'une rivière près de Venise. Ce nom est donné comme exemple par Rivet & Smith pour permettre le rattachement de la syllabe -oliponte-, du nom Duroliponte / Cambrige, à la racine indo-européenne *(u)leiqu = liquide, par la comparaison avec le mot gallois : gwlyb = humide, mouillé.

  * Linsesina : aujourd'hui : Bourbonne-les-Bains; France; Haute-Marne.

Lisieux (Noviomagus Lexoviorum) : (14100) chef-lieu d'arrondissement du Calvados, sur la rivière Touques. Capitale de la cité gauloise des Lexovii.

Lit Aventureux : dans la Légende arthurienne, il désigne un lit situé dans le château de Corbeny / Carbonek, dans lequel Galaad fut tué par une lance enflammée.

* Litana : nom de lieu cité par Ravenna, 10755 : voir Alauna / Low Learchild / Northumberland.

 

* Litana Silva : en Gaule transpadane; peut-être la station Littamo citée par l'Itinéraire d'Antonin, 280,1 / S. Candido, en Italie.

Litanobriga : nom de lieu cité par l'Itinéraire d'Antonin, 380,4 : aujourd'hui près de Chantilly, en France, département de l'Oise.

* Litanomagus : nom de lieu non identifié de Grande Bretagne. 

Discussion chez Rivet & Smith, p 394. 

SOURCE

- Ravenna 10886 ( = R&C 214) : LITINOMAGO, var. LINTINOMAGO

DERIVATION. There seems no doubt that the proposed emendation is right. British *litano- (earlier *plitano-, compare Latin platanus from Greek Platanos was 'broad, extensive', now represented by Welsh llydan, lledan, Breton ledan; also Irish leathan

For -magus, see CAESAROMAGUS. 

The sense is thus 'broad place', perhaps 'place with a wide view'. The adjective was widely used in toponymy : in simple form, Litana Silva in Gallia Transpadana, Littamo AI 280,1 (?S. Candido, Italy), and as a superlative showing still the primitive consonants Bletisama > Ledesma (Salamanca, Spain; Tovar in ELH I. 121); in compounds Litanobriga AI 380,4 near Chantilly (Oise, France), etc. Holder II. 242 and Ellis Evans GPN 216 list personal names compounded with *litano-.

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently in Scotland north of the Antonine Wall, and, from the name, probably in one of the carses, as R&C suggest.

------------

Racines *(p)lt°n- = large,  *magos : champ, ou lieu de foires. Site nom identifié, mais apparemment en Écosse, au nord du Mur d'Antonin.

  * Littamo : nom de lieu cité par l'Itinéraire d'Antonin, 280,1; peut-être Litana Silva, S. Candido, en Gaule transpadane, en Italie.
 

Littleborough :

 

Little-brickhill : Angleterre; Buckhinghamshire. L'ancienne station romaine MAGIOVINIUM. 

Littlechester : Angleterre; Derbyshire. Ancienne station romaine DERVENTIO, sur la rivière Derwent.

* Litus Saxonicum : système de défense côtière du sud-est de l'Île de Bretagne, basé sur une série de forts de la Mer du Nord et de la Manche-Est, mis sous le commandement du Comte de la Côte saxonne : Branodunum (Brancaster); Gariannonum (Burgh Castle); (non identifié) Walton Castle; Othona (Bradwell); Regulbium (Reculver), Rutupiae / Ritupis (Richborough); Dubris (Douvres), Lemanis (Lympne); Anderida (Pevensey); Portus Adurni (Portchester); Vectis (Carisbrook / Wight).

Références écrites, Rivet & Smith, Place-Names of Roman Britain, p 394 : 

LITUS SAXONICUM

SOURCE

- Notitia Dignitatum, L36 : (Comes rei militaris) LITORIS SAXONICI per Britannias

- ND XXVIII : Comes LITORIS SAXONICI per Britanniam.

(The relevance of the reference by Ammianus Marcellinus (XXVII, 8, I) to Nectaridus as comes maritimi tractus is disputed.)

DERIVATION. The name is Latin, 'Saxon Shore'. In ND the Comes Litoris Saxonici commands units only in Britian, but the description in it of two places in Gaul as in litore Saxonico (Grannona, XXXVII,14, then under the Dux Tractus Armoricani, and Marcis, XXXVIII7, then under the Dux Belgicae Secundae) suggests that the term, and probably the command, once extended to both sides of the Channel. Both the stages in the development of the command and the précise meaning of the term (whether 'coast garrisoned or settled by Saxon mercenaries' or 'coast liable to attack by Saxons' — more probably the latter) are still disputed. For recent discussions see S. Johnson : The Roman Forts of the Saxon Shore (London, 1976) and especially D. E. Johnston (éd.) : The Saxon Shore (CBA Research Report 18, London, 1977).

IDENTIFICATION. So far as Britain is concerned, the forts shown by ND as under the command of the Comes Litoris Saxonici are Othona, Dubris, Lemanis, Branodunum, Gariannum, Regulbium, Rutupiae, Anderitum and Portus Ardaoni (qq.v.), showing that it extended from Brancaster, Norfolk, to Portchester, Hampshire.

***

 

Lizard (Cap) : extrémité sud-ouest du Cornwall, en Grande-Bretagne. Son nom latin était DUMNONIORUM PROMONTARIUM : le promontoire / cap de la cité des Dumnonii.

Lizildry : ruisseau affluent de la rivière de Tréguier (Jaudy + Guindy), à son embouchure

Lancarvan / Llancarfan : commune du Pays de Galles; comté de Glamorgan / Morgannog. Siège d'un monastère britto-romain chrétien important.

Llandaff : Pays de Galles; comté de Glamorgan.

Llandewi Brefi : agglomération du Pays de Galles, comté de Cardiganshire / Ceredigion, située près de la rivière Brefi. Cette localité figure dans la Vie de Saint Cadoc, sous la forme civitate Brevi.

Llandovery / Llanymddyfri : agglomération du Pays de Galles; comté de Carmarthenshire / Caerfyrddin. Elle contient le site de l'ancien établissement romain d'Alabum.

Llanfairpwllgwyngyllgogerychwyrndrobwllllandisiliogogogoch : agglomération du Pays de Galles, dans l'Ile d'Anglesey/ Mon.

  Llanfair-ar-bryn : nom de lieux en Llandovery, correspondant à la station romaine d'Alabum.

 

Llanfor : Pays de Galles; Merioneth.

Archéologie : pierre tombale portant une inscription : CAVOSENI ARGII

Llangattock-nigh-Usk : abbaye du sud-est du Pays de Galles; mosaïques.

Llanio : Pays de Galles; comté de Cardiganshire. Sur le territoire de cette commune se trouve l'antique fort romain de BREMIA. 

Llantwit Major / Llanilltud Fawr : site littoral du sud du Pays de Galles; comté de Glamorgan / Morgannog. Siège d'un monastère britto-romain chrétien important fondé par saint Iltud

  Llanwrtyd Well's  (texte à rectifier). WTB. 1976
The discovery of medicinal springs of sulphur and chalybcate from its surrounding igneous rocks and its situation on the Irfon river, encircled by the l,600-ft.-high hills of Mynydd Epynt and the Cambrian mountains, gave this attractive little town an carly start as a holiday resort and spa. The springs no longer in vogue, Llanwrtyd turned to pony trekking and was a founder centre of the Pony Trekking Society of Wales. This, with its fishing in the Irfon and new-found role as the gateway to Tregaron and Cardigan Bay for motorists using the old cattle drovers' road, make it a fine centre for active or restful holidays where touring can be enjoyed as well. Visit Cambrian Welsh Tweed factory, run by the British Legion, for attractive Welsh patterned material. Motor to Llandovery over the Sugar Loaf mountain for views of theVale of Towy.

Llanybydder
This Teifi-side market town is pressed between Llanybydder Mountain and a great loop in the river where the fast-flowing tributaries gave the district a weaving industry which continues to this day. Now little more than quaint, ivyclad riverside barns, the remaining mills produce fashionable tapestries, car rugs, skirt lengths and colourful quilts, instcad of the woollen stockings, hats and flannel of former days. Many mills welcome visitors and some have shops. Llanybydder's other main interest is horses. Its horse fairs held periodically - the last Thursday each month sees the greatcst activity - attract buyers from all over the world.

Llanymynech : copper-mine.

Llobregat : rivière de Catalogne; autrefois : Rubricatum (rivière rouge)

Llydaw : nom donné à la Bretagne armoricaine en langue galloise. Voir Letavia.

* Locatrebe : site non identifié, mais apparemment en Écosse au sud du Mur d'Antonin.

* Rivet & Smith : 

SOURCE

- Ravenna I0735 (= R&C 166) : LOCATREVE

Ravenna has v for b, as often. It is not possible to guess what the ending should be, but -e is unlikely to be right.

DERIVATION. The first element is British *loc- (*locu-s, Holder II. 279), 'lake, pool', now represented by Welsh llwch 'lake; pool, pond; inlet', Breton loch or louch 'marsh', etc.; Irish loch 'lake, pond '; Latin lacus is cognate. This element is found in British Segelocum, probably in Locus Maponi, and abroad in e.g. Aokoriton (= Locoritum, Ptolemy II, I I, 14) > Lohr am Main (Germany), Pennelocus AI 3517, TP, 'lake-end, head of the lake' now Villeneuve at the east end of Lake Geneva (Switzerland), Sidoloucum AI 360,3 = Ammianus XVI, 2, 3 (Sedelaucum) > Saulieu (Côte-d'Or, France). 

The second element atreb- is discussed under Atrebates. The sense of the name is thus 'lake village', perhaps more strictly 'pool-dwellers' as given by R&C, who add 'as if referring to folk living in crannogs '; but the name could have been given to a Roman fort near a crannog.

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently in Scotland south of the Antonine Wall. For a distribution map of crannogs, with list and bibliography, see C. M. Piggott in PSAS, LXXXVII (1952-53), 149-50; those dated to the Roman period are all in south-west Scotland.

----------------

du brittonique *loc- = lac, étang; + *atreb- : comme dans Atrebates.

Sens : village près du lac, ou maîtres du lac.

Loc-Envel / Lokenvel : commune de la Bretagne historique; aujourd'hui département des Côtes d'Armor; arrondissement de Guingamp; canton de Belle-Isle en Terre.                        

Loc'h Ness : rivière et lac d'Ecosse.

Lockham : cemetery

Lockleys : villa

  * Locoritum, selon Ptolémée, II, I I, 14; aujourd'hui Lohr am Main.

* Locus Maponi : lieu non identifié du nord de la Grande Bretagne. 

Peut-être : Clochmabenstane, près de Gretna, sur la rive nord de la Solway Firth, ou Lochmaben, en Dumfrieshire, sur la rivière Annan.

* Rivet & Smith, p. 395 : 

SOURCES

- Ravenna 10817 (= R&C 228) : MAPONI 

- Inscription : JRS, LVIII (1968), 209 : A slab found at Birrens fort in 1967 : CISTUMUCI LO(CO) MLbOMI ' gift) of Cistumucus from Locus Maponi'

Before the discovery of the inscription, it could be conjectured (Holder) that Ravenna's genitive form should be completed as *Fanum Maponi (cf. Fanum Cocidi). The existence of Locus Maponi on his map-source may well have misled the Cosmographer into forming his small section of diversa loca names, in which Maponi figures in first place. In the inscription, it is unlikely that b represents a voiced p (the instance would be unique in Britain in Latin, and could not be British at this date).

DERIVATION. The name is apparently 'place of Maponus', with Locus as, or to be taken as, Latin 'place' (but hardly as an officially-designated 'meeting-place of a tribe' as R&C thought about all eight names in Ravenna's section). But some caution is necessary, for there are no analogues anywhere for such a use of Latin locus 'place'; and despite the existence of Latin Fanum in this region (for Cocidius), it is in principle safer to consider that a British word is involved. This can only be *loc- ' lake, pool ' as in the previous entry, which as we see from examples there is represented as -locus and similar forms in the Latin records; indeed, inhabitants of such places, or the compilers of the Latin records, may well have assimilated the Celtic word to Latin locus 'place' in both Gaul and Britain. In the Birrens inscription, indeed, the restoration of the middle term to Lo(co) is only a possibility; *Lo(uco) with vowels closer to those of British is equally justifiable. The association of Maponus with two Gaulish water-names (see below) allows us still more support for such an association in the present case.

Maponus was the '(divine) youth', a god who enjoyed a cuit in northern England and south-west Scotland, and who in four out of five British inscriptions to him is equated with Apollo (Ross, 1967, 368-70). The cult involved 'high Roman military officials and [was] thus of some standing' (Richmond in Arch. Ael.4, XXI (1943), 206-10). His name uses in a special function the common noun *mapo- of British, represented by Old Welsh map, Welsh mab 'boy, youth; son'; his name in a proper function is found in Welsh Mabinogion, and he is 'in the old Welsh tales Mabon, son of Modron' (Williams), that is son of Matrona the mother-goddess. In Old Irish macc, mac retains the consonant of original *maqo-. There is some evidence of the cuit of Maponus in Gaul, in a mention de Mabono fonte in a cartulary in about 1090 (Holder II. 414), and in an inscription of Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne, , France), though in this Maponus might be the common rather than the divine name 990).

IDENTIFICATION. R&C, citing Watson CPNS 181, say 'Probably the Clochmabenstane near Gretna (on the north shore of the Solway Firth), the traditional meeting-place of the Western March and the site of a prehistoric stone circle.' But in that name Cloch- is 'stone' (which Anglo-Saxon -stane duplicates) and has nothing to do with locus. However, there is also in Dumfriesshire thc village of Lochmaben, also noted by Watson, which is surely a precise derivative of Locus Maponi, with locus representing British *loc-, 'lake, pool', here referring to Castle Loch. This is one mile west of the Annan, and a Roman fort to protect its crossing by the Roman road Margary 76 (leading to Nithsdale) might be expected.

   Lodève : anciennement Luteva.

Pour étude étymologique, voir * Lutudarum, par Rivet & Smith, p 403-404

Logne : rivière de Bretagne, en sud Loire. Elle arrose Corcoué, Legé, 

Loguivy-Plougras / Logivi-Plougras : commune de la Bretagne historique; en Trégor; évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite "de Bretagne",  département des Côtes d'Armor; arrondissement de Lannion; canton de Plouaret; sur le ruisseau de saint Emillion.                  

Logia Aestuarium : estuaire de la Lough à Belfast; Irlande.

Logres : nom de ville figurant dans les romans arthuriens; donnée pour capitale du royaume d'Uther Pendragon. Identifiée parfois à toute l'Angleterre, comme le fait la langue galloise : Lloegr = England. Le nom français Logres, dont une étymologie fantaiste en faisait le Pays des Ogres, est une transcription du gallois Lloegyr. Il s'agit en fait de la ville Leicester, chef-lieu du Leicestershire, anciennement Ratae Coritanorum, et site central important de la G. Bretagne romaine, sur la Fosse Way. Il est assez clair qu'elle a servi de capitale des britto-romains après la prise de Londres par les Jutes et Saxons.

   Lohr am Main : autrefois * Locoritum, selon Ptolémée, II, I I, 14;

Lohuec / Loueg : commune de la Bretagne historique; en Trégor, évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région dite 'de Bretagne', département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp, canton de Callac-de-Bretagne; près de la source de l'Aulne.

Londinium Augusta : capitale de la Bretagne romaine; voir Londres.

    * Londobris / Londobris : aujourd'hui l'île Berlanga au Portugal.

Londres (Augusta Trinobantium; Cair Lunden)  : capitale de la (G) Bretagne romaine; voir page spéciale >>>.

Londres (Traité de) : Le 6 décembre 1921, le traité de Londres reconnaît l'indépendance de l'Irlande, avec statut de dominion, mais en conservant aux anglais 6 comtés de la province d'Ulster.

Long Mynd : native farms.

  * Longobriga : aujourd'hui Freixo, en Portugal, province de Douro.
* Longovicium : forteresse romaine, an support sud du Mur d'Hadrien, côté Mer du Nord; aujourd'hui commune d'Angleterre; comté de Durham. 

* Longus : nom de lieu non identifié, mais désignant peut-être le Loch Linnhe, en Écosse.

* Rivet & Smith, p. 399 : 

- Ptolémée, II,3,1 : Loggou potamon Ekbolai ( LONGI FLUVII OSTIA)

- Ravenna, 10922 : LONGIS

Ravenna's entry appears in its second set of western islands, but like others in this section, it was a river-name written in the sea of a map and consequently misread by the compiler as though it pertained to an island.

DERIVATION. Bradley took Longus as a Latin adjective, 'long', and accepted Skene's identification with the river called in Gaelic Afon Fhada 'long river' (in English, the Add); we have said above (p. 133) that the name might perhaps be one conferred by the Roman fleet. However, this would be wholly exceptional for a river-name anywhere in Britain; if the name looks suspiciously Latin, it could be that an existing native name was interpreted as Latin by the fleet. Some association with British *longo- 'ship', as in the previous entry, seems likely. Watson CPNS 44-45 discusses the name at length, drawing attention to modem Loch Long 'Loch of Ships', which the Norsemen called Skipa fjordr ' ship-firth ', though thinking it likely that here again this Long- was a borrowing from Latin, specifically [navis] longa 'warship'. Old Irish long is explained as a Latin borrowing by Pokorny 197. Loth in RC, XLIII (1926), 133-35, thinks the present name genuinely Celtic, though perhaps influenced by Latin in sense, and compares it with the ethnicon Longostaletes mentioned in the previous entry, preferring to leave the original Celtic meaning unresolved. This is probably best, for even if we do accept an association with *longo- 'ship', it is obvious that a river is not named with a simple noun meaning 'ship'; we should expect a compound, or at least a formation by suffix.

IDENTIFICATION. From its position in Ptolemy this should be Loch Linnhe (which, as Watson CPNS 79 observes, is a ghost name).

* Lopocarium : nom de lieu cité par Ravenna, 10718. Rivet & Smith reportent sur Coriosopitum.

Lorca : ville d'Espagne; province de Murcie; probablement une ancienne Eliocroca.

Lorient / An Oriant : commune de la Bretagne historique, dans l'évêché de Vannes; aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne"; département du Morbihan; chef-lieu d'arrondissement et de canton.

 

Lornel (Pointe du) : promontoire de la commune de Camiers, au nord de l'estuaire de la Canche. (IGN : 2105-E).

Jean Leroy, Montreuil, p 57 et suivantes, l'identifie au Hornensi des Romains. voir ce nom.

* Losa vicus : village situé près de la rivière losa; aujourd'hui Losse.
Losse : nom de rivière du Gers, en France; autrefois Losa. (cf . Rivet & Smith)

Rivière Lossie, en Écosse; Moray. Autrefois Loxa Flumen

Lotum : voir Caudebec-en-Caux.

Louannec / Louaneg : commune de la Bretagne historique, en Trégor, évêché de Tréguier, sur la Manche, entre Perros-Guirec à l'ouest et Trélévern à l'est. Aujourd'hui dans la région administrative dite "de Bretagne", arrondissement de Lannion, canton de Perros-Guirec.

Louargat / Louergat : commune de la Bretagne historique, en Trégor, évêché de Tréguier. Aujourd'hui dans la région administrative dite "de Bretagne", arrondissement de Guingamp; canton de Belles-Isle-en-Terre. 

    Loudéac : commune de la Bretagne historique, **********

Loughan (Lochan) : le petit lac; village d'Irlande du Nord, comté de Meath.

Lough Derg : lac qui donne naissance à la rivière Derg, en Donegal, au sud-est de la ville de Donegal.

Lough Foyle : embouchure de la rivière Foyle, en Irlande, entre le Donegal et l'Ulster.

Loughor : rivière du Glamorgan, en Pays de Galles. Autrefois LEUCA Fl.

* Loughor : commune du Pays de Galles, en Glamorgan. Autrefois le camp romain LEUCARUM, au fond de l'embouchure de la rivière LEUCA.

Lough Swily : embouchure de la rivière Swily, en Irlande, au nord du Donegal.

Low Ham : mosaïc

Loxa Flumen : la rivière Lossie; Écosse; Moray.

  Luce : affluent de l'Avre. Prend sa source à Caix et rejoint l'Avre à Hailles après un parcourt de 15 km environ.

  * Luc-en-Diois : commune de France, département de la Drôme, en Provence. autrefois : Lucus Augusti. 

* Lucotion : nom de lieu cité par Ravenna, 10737 : voir Leucovia / Glenlochar

  * Lucus Augusti : voir Luc en Diois, en Provence.

Lucy : (76270) commune de Seine-Maritime, arrondissement de Dieppe, canton de Neufchâtel-en-Bray, sur un ruisseau affluent de la rive droite de l'Eaulne. (IGN : 2109-O).

Un trésor monétaire mérovingien daté du VIIè siècle y a été découvert. Bibliographie : J. Lafaurie.

* Luentium : probablement le fort romain et les mines d'or de Pumpsaint, en Carmarthenshire, Pays de Galles.

 

* Lugoni : nom de peuple du nord-ouest de la péninsule ibérique, cité par Ptolémée, II,6,32 : Lougonoi ( = Lougonoi)

* Lugudunum

- * Lugdunum : site non identifié; probablement dans le nord de l'Angleterre, c'est à dire au sud du Mur d'Hadrien (voir article ci-dessous).

- * Lugdunum : "Colonia Claudia Copia Lugdunensis ad Rhodanum" : aujourd'hui Lyon (sur le Rhône),

- * Lugdunum Batavorum : Leyde. 

- * Lugdunum Clavatum : Laon  

- * Lugdunum Convenarum, : Saint-Bertrand-de-Comminges

* Lugudunum : nom de lieu non identifié de G. Bretagne. Apparemment dans le nord de l'Angleterre ( = aux environs du Mur d'Hadrien).

Étude étymologique selon Rivet & Smith (1982), The Place-names of Roman Britain, p 401 : 

SOURCE.

- Ravenna 10717 (=R&C 140) : LUGUNUNO, var. LUGUNDINO.

The first n in Ravenna's entry could have arisen if a copyist mistakenly assumed a tilde (abbreviation for n) over the previous letter (Lugu-). 

" This name was borne by a number of continental towns, of which the best-known is (with direct derivation) Lyon (Rhône,France). With elements reversed it is also, as R&C note, the origin of Dinlleu in Caernarvonshire (Wales). The name is recorded in a variety of spellings : Lugudunum, Lugidunum, Lugdunum, the best-known (Lyon) almost always in the last form, with early loss of the unstressed vowel; the form of the British name is the most classical. The first element has attracted much study, summansed by Ellis Evans in GPN 219-20; the consensus still faveurs the etymology proposed long ago by d'Arbois de Jubainville, 'fortress of the god Lugus. Lugus / Lug in later Celtic tradition, Lleu as the name of a Welsh hero) was a god equated with Mercury, whose cult had a wide distribution and whose name is found also (via a personal name) in British Luguvalium', the basic meaning is 'light' (older Welsh lleu 'light', Welsh goleu, Breton goulou, etc.). Whatmough in Ogam, vu (1955), 353-56, suggesed that Lugu- should be compared with a Celtic lougeon (Aougov) deduced from Strabo, 'marsh, swamp', which is possibly to be seen also in the name of Paris, Lutecia if for *Lucotecia (more usually associated with Lucotios, the 'mouse-god '); this *luco-, *lugo- then being connected with *locu- 'lake' as in British Locatrebe, Segelocum; hence 'marsh-fort' as the sense of Lug(u)dunum. But this does not make good sense when applied to the Gallic Lugdunum (a hill-site; the low-lying settlement was separately named as Condate or Ad Confluentem), and there is no reason to suppose that it could have applied to the British Lugudunum. Two recent studies of the question are those of P. Flobert in REL, XLVI (1968), 264-80, and A. Audin, Mélanges. . .J. Tricon (Lyon, 1972), II-21. For -dunum, see BRANODUNUM; for the formation with a divine name, compare CAMULODUNUM. For Lugu- names in Gaul, see Vincent 209.

Luguvallium :  forteresse du Mur d'Hadrien, au passage de la rivière Ituna / Eden : Carlisle; Angleterre; Cumberland. Identifiée à Carduel, l'une des capitales du Roi Arthur.

Lullingstone : mosaïcs; christian paintings;

* Lupania : site non identifié, mais apparemment dans le sud du Pays de Galles. 

* Rivet & Smith, p 403 : 

SOURCE

- Ravenna 10623 (= R&C 49) : IUPANIA

DERIVATION. Iup- is meaningless as Celtic or as Latin, and R&C very properly emend to *Lupania; for i / l copying errors, see p. 203. Even so, no very obvious meaning suggests itself. The name is not likely to be based on Latin personal names Lupus, Lupanus. If Celtic, the name could be that of a settlement based on the name of a *Lupa river, of which four examples in Gaul are recorded by Holder at II. 347 (> modern Loue, Louve); but then one might more readily expect a *Lupium settlement, that is British *Lupion. A group of very widespread Lup- names, of rivers, places and persons, assembled by Pokorny in ZCP, xxi (1940), 97-98, is classed as deriving from a loan made by Illyrian to Celtic, of unclear meaning; Pokorny does not mention the British name, but it could well belong with this group. Equally, the Ravenna entry may be a corruption of some quite different and now unrecognisable name.

IDENTIFICATION. Unknown, but apparently in south Wales.

* Lutecia / Lutetia : capitale de la cité gauloise des Parisii, aujourd'hui Paris. Voir ce nom.

  * Luteva : nom latin de Lodève.

* Luttomagi : ville citée par la TP, à l'est de Gravinum.

* Lutudarum : lieu de production de plomb. Site non identifié, mais correspondant probablement à l'aire de production de plomb du Derbyshire.

cf Rivet & Smith, p 403-404 : 

- Inscription issue de Wirksworth, CIL VII, 1208 : IMP CAES HADRIANI AVG MET LUT;

- Inscription issue de Hexgrave Park, près de Mansfield, CIL VII, 1216 : C IUL PROTI BRIT LUT EX ARG;

- Inscription issue de Tansley Moor, près de Matlock : P RVBRI ABASCANT METALLI LUTUDARES

- Inscription issue de Ellerker; JRS XLVIII, et XXXI : SOC LUT BRIT EX ARG;

- Inscription issue de Churchover; JRS LVII : SOCIOR LVT BR EX ARG; idem issue près de Broomfleet, JRS LVIII; idem issue de Belby, JRS XXXI.

- Inscription, issue d'Ashbourne, SOCIORUM LUTUD BRIT EX

- Inscription issue de Broomer's Hill, en Pulborough; CIL VII, 1215 : TI CL TR LVT BR EX ARG;

- Inscription issue de Matlock Moor; CIL VII, 1214 : L ARVCONI VERECVND METAL LVTVD;

- Ravenna, 10645 : LUTUDARON, variante LUTUDATON.

In the texts on the lead pigs, MET LVT of i (with noun not expressed in 2 and 7) is expanded in 3 to METALLI  LVTVDARES which can be interpreted metallis Lutudarensibus (Burn) or metalli Lutudarenensis; 7 shows a similar abbreviation. In 4, 5 and 6 the adjective qualifies the ' Lutudarensian partners' in the genitive plural.

DERIVATION. The base seems to be Celtic *luta (Holder II. 351, Rostaing ETP 327) 'mud', 'coenum, palus' (Irish loth 'marsh'), cognate with Latin lutum 'mud, mire', also 'loam, clay, potter's clay'. Among place-names of the same root are Lutia of the Arevaci in Spain and Luteva > Lodève (Hérault, France), which is also a river-name. It is proposed by R. Schmittlein in RIO, XVII (1965), 275-88, to associate with these the ancient name of Paris, Lutetia (better than Lucetia) as meaning 'marais, rivière marécageuse '. In the British name, for the -ar- sufFix, see LEUCARUM; the -d- is perhaps some kind of compositional consonant. If the identification of the suffix is correct, the basic name is that of a river or water of some kind, presumably 'muddy one'.

IDENTIFICATION. The name clearly belongs to the lead-mining district of Derbyshire, but the précise location of its administrative centre is still unknown, as also is the Roman road system in the Derwent valley. A site near Wirksworth (SK 2854) seems to be indicated (M. Todd, The Coritani (London, 1973), 19; the fort at Chesterfield has now been found, but this is too far to the north-east).

Luzuron : ruisseau affluent gauche du cours inférieur du Guindy.

* Lydney : temple.

Lymn : rivière d'Angleterre, comté de Lancashire; voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River.

Lympne (Lemana) : rivière d'Angleterre, entre les comtés de Kent et de East Sussex.

Lympne (Portus Lemanis / Lemanae) : Angleterre, comté de Kent, à 5 km ouest de Folkestone. Ancien fort et port romain de la Classis Britannica, aujourd'hui ensablé.

  Lyne : Écosse; Peebles / Scottish Borders. Peut-être l'ancien fort romain CARBANTORITUM.

  Lyne Water : rivière d'Écosse du sud; Elle prend sa source dans les Pentland Hills, à ***, et rejoint la rivière Tweed à Lyne, après un parcours de *** km. Elle arrose  ***, et baptise ***. 

Étymologie : peut-être la racine *Leman- > *Leuen- ( = gaelique d'Écosse Leamhain) ( Vieil-Irlandais *Lem) (gallois Llwyf). latin Ulmus = français Orme., nom d'arbre : la rivière aux ormes ?  

Lyon (Colonia Claudia Copia Lugdunum ad Rodanum) : (69000) chef-lieu de département du Rhône, au confluent du Rhône et de la Saône. Capitale civile, administrative, et religieuse des Gaules en général, et des Gaules lyonnaises en particulier. Page spéciale : activer le blason ci-contre.

Lyonnaises :

A partir du Concile des Gaules, sous la présidence de Drusus, au nom d'Octave Auguste, à Lyon, le Ier août 12 av. J-C : une seule province Lyonnaise, cap. Colonia Copia Claudia Augusta Lugdunensium.

A partir de 297, sous Dioclétien, la province Lyonnaise est subdivisée en deux nouvelles provinces :

- Lyonnaise Ière, cap. Lugdunum / Lyon;

- Lyonnaise IIè, cap. Rotomagus / Rouen.

Dans la deuxième moitié du IVè siècle, chacune de ces provinces est elle-même subdivisée en deux provinces :

- Lyonnaise Ière, subdivisée en :

- Lyonnaise Ière, cap. Lyon;

- Lyonnaise IVè, cap. Agedincum / Sens;

- Lyonnais IIè, subdivisée en :

- Lyonnaise IIè, cap. Rouen;

- Lyonnaise IIIè, cap. Caesarodunum / Tours;

Les historiens placent cette subdivision entre :

- après 369 (Brigitte Beaujard, Haute-Normandie, p 18).

- entre 369 (Bréviaire de Festus) jusqu'au 28 août 388, dernière année de Maxime; (L.Pietri et J. Biarne (Topographie chrétienne... Province de Sens... p 14). Cette dernière date s'appuie sur le fait que la IVème Lyonnaise s'appelait aussi Maxima Lugdunensis, semblant ainsi se référer au nom de l'empereur Maxime, reconnu empereur cette année-là.

- avant 381 (Ferdinand Lot, La Gaule, p 278); l'auteur donne cette date de 381 pour Bordeaux, mais ne précise pas de date pour Tours et Sens, Moutiers, Embrun.

- en 385 (M. Tunon de Lara, Espana ... Romanismo y germinismo el despertar..., p 45);

- vers 385 (Patrick André, Vénètes, p 44);

- en 386 (Pierre Wuillemier, Lyon, p 24).

Commentaire d'André Chastagnol, envoi du 20.11.1993 : " Les dates limites fournies par Luce Piétri et J. Biarne sont exactes, du moins si on pense que la séparation Lyonnaise IIè / Lyonnaise IIIè s'est faite en même temps que celle Lyonnaise Ière / Sénonie. Et dans ce cas, il est permis de conjecturer que l'évènement s'est produit sous le gouvernement de Maxime, puisque la Sénonie a d'abord eu le nom de Maxima Senonia si l'on admet qu'elle a pris alors le nom même de Maxime, nom qui lui a été retiré après la défaite de votre héros... (A propos du milliaire de Siresa, dans les Pyrénées) : "... il suivrait de ce raisonnement que Maxime pourrait bien être le responsable du démembrement des deux Lyonnaises antérieures... " On pourrait donc éventuellement fixer la réforme provinciale non pas en 385, mais, si l'on veut, vers 385."

  Lys ( en allemand : Lye ou Leye) : rivière, affluent de l'Escaut à Gand. Longueur 200 km environ. Elle arrose Therouanne, Aire, Merville, Estaire, Armentières; en Belgique, elle porte le nom de Leie, et arrose Courtrai.

Étymologie :

DDR : en latin Legia, peut-être même racine que gaulois liga, lie (au sens 'boue')

JCE : si on isole le radical Leg-, on devrait pouvoir le rapprocher de la racine Lig-, base des hydronymes en Liger (Loire, Léguer, Leker, Liger, etc).

Lyvennet Beck : rivière d'Angleterre, comté de Cumbria; voir étude étymologique à l'article consacré à LEMANA River. Correspondant au nom Llwyfenydd des poèmes de Taliesin, proposé comme issu d'un britonnique *Lemineta.

Lyvennet (farms) : 

Retour en tête de page