Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Anvioù lec'hioù * Noms de lieux

Anvioù tud * oms de personnes

PPPPPPP

page ouverte en 2001 pajenn bet digoret e 2001

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour : 28/06/2017 20:30:15

Pacatianus : vicaire de l'Ile de Bretagne vers 319 après J-C.

Palladius : premier évêque d'Irlande nommé  par le Pape Célestin Ier, en 430, selon ASC/Parker, en 431, selon Joseph Chardronnet.

? Pallet d'Antraize (Jean-Baptiste-François-Marie), (noté d'ANTRESSE (J.-B.), chasseur noble dans la légion de Damas, né à Saint-Jean-d'Angély le 19 septembre 1770; émigré royaliste; a participé au débarquement raté des royalistes à Quiberon en 1795. Capturé, il a été condamné à Vannes le 28 fructidor, à l'âge de 25 ans.

Panotes / Panotis : " Les Tout Oreilles". peuplade de Scythie (cf. Ferdinand Lallemand, Pythéas de Marseille, notes p 254).

Papes : pour aller à la liste des papes / évêques de Rome, activer le lien ci-contre.

Pâques irlandaises : Épisode insurrectionnel irlandaisd, organisé par Connolly et l'I.R.B; débuté le lundi de Pâques 1916, par la prise de la poste centrale de dublin, à laquelle succède la proclamation de la république Irlandaise, par Padraic Pearse, le 24 avril.

Vaincus par l'armée britannique, 90 rebelles sont condamnés à mort, et 15 d'entre eux sont exécutés sur le champ.

? famille de Paris : d'argent, à la croix pleine de gueules, cantonnée de quatre lionceaux affrontés de même / en arc'hant, e groaz leun e gul, konket gant pevar gouleon tal ouzh tal, ivez en gul"

Parisi : peuple celtique de la Gaule septentrionale, entre les Veliocasses au nord, les Bellovaques au nord, les *** à l'est, les *** au sud, et les *** à l'ouest. Ils ont pour chef lieu Lutetia / Lutecia, sur la rivière Sequana  / Seine.

Parisii : branche des précédents, installés en Ile de Bretagne, à proximité de l'embouchure de la Humber, rive nord, vers -100 avant J.C. Il semble qu'ils aient été alliés aux Romains lors de la guerre menée de 70 à 74 par Petilius Cerialis contre les Brigantes de Venutius. Ptolémée leur attribue pour capitale : Petuaria / Brough-on-Humber, Yorkshire.

Parmenon : "nom d'une famille de navarques dans l'ancienne Massalia" (cf. Ferdinand Lallemand, Pythéas de Marseille, notes p 255).

Parnell : l'un des principaux leaders du parti irlandais Home Rule.

Parques (Parcae) : Honorées à Lindum / Lincoln (cf. I.A Richmond; Roman Britain; p 189)

? famille Pasquier : "d'argent à trois têtes de daim arrachées de sable / en arc'hant, e dri penn demm diframmet en sabel"

Partholon : nom donné à une vague celtique en Irlande, par Nennius et le Livre des Conquêtes.

Pasqueten :

Paterne (Saint) : premier évêque (gallo-romain)  de Vannes, ordonné vers 467. Il a eu pour successeur saint Dominius.

 

Patrice (Patricius) : deuxième fils d'Aspar, de la cour de Constantinople, sous Léon Ier.

A été marié à ***, avant d'être assassiné, le ***.

Patrick (Patricius) : britto-romain; fils d'un diacre nommé Calpurnius, et de Concessa; Patrick est né en 389 à Dunbarton, sur la Clota / Clyde; il est capturé à l'âge de 16 ans par des pirates Scots d'Irlande lors d'un raid sur l'Ile de Bretagne et devient l'esclave du druide Miliuc, qui possède un domaine dans le nord-ouest de l'Irlande, près des forêts de Foclut. Libéré, ou évadé, il se consacre à la religion chrétienne. Il passa apparemment près de 4 ans au monastère de Marmoutiers, auprès de l'évêque Martin de Tours, puis rejoint Auxerre où il reste de 415 à 432, sous la houlette d'Amator et de Germain; il est ordonné diacre en 432 par Amator, puis évêque par Germain qui lui confie la mission d'aller évangéliser l'Irlande, après le décès du prédécesseur Palladius. Il convertit plusieurs hauts personnages du pays, dont le chef Duichu, et fonde le monastère d'Armagh. En 457, il démissionne et se retire à Saul, en Ulster, où il décède le *** 17 mars 461. 

Autre source : selon ASC/Laud, Patrick est nommé évêque d'Irlande en 430.

Son nom, d'origine latine : Patricius, signifie fils de famille patricienne; forme anglaise Patrick; forme irlandaise : Padraïg; forme bretonne : Padrig; 

Selon Vie de St Patrick, par Muirc'hu, son véritable nom était Sochet.

Selon J. Chardronnet, Livre d'or des Saints de Bretagne, page 192, son nom breton (ancien) est : Hucat, et son nom officiel : Ninias.

- une soeur : Darrera, selon Dom Morice.

Paul-Aurélien (saint) / Sant Paol : fondateur de l'évêché breton de Saint-Pol-de-Léon, au VIè siècle. 

Paul (Paulus) : magister militum Galliarum (Demougeot. Scripta varia. 375) Gouverneur romain d'Angers; demande l'aide des troupes saxonnes d'Odoacre. Paul est attaqué et tué vers 475 par Chilpéric, roi des Francs; (Dornic. Anjou. p 17)

Paulinien : évêque de Léon, en Petite Bretagne, à la fin du Xè siècle; successeur de Mabbo; lui-même suivi par Eudon. 

Paulinus (Gaius Suetonius Paulinus) : gouverneur de Bretagne à partir de 58 après J.C, successeur de Quintus Veranius. Il entreprend des campagnes simultanément contres les Brigantes de Venutius et contre les Silures au sud-ouest. Il attaque le sanctuaire druidique de l'île Mona / Anglesey, et y cause un grand massacre. Cela provoque en partie la guerre contre Boudicca qui conduit à la destruction du sud de l'Ile durant l'été 61, la destruction de nombreuses agglomérations, et la mort de 70000 romains et de 80000 Bretons. Il est remplacé en 61 par Publius Petronius Turpilianus.

Paulinus (Tiberius Claudius Paulinus) : gouverneur romain de la province insulaire Britannia Inferior, vers 220 après J-C.

Paulinus : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1179 à 1181; il a succédé à Etienne (de Fougères), et a eu pour successeur Jacques (Ier). 

     

Pélage (Pelagos = Océan) : les Bretons l'appellent Morvan < de Mori-manos = l'homme de la Mer (peut-être son nom est-il une allégorie de Ile de Bretagne).

Pendragon, ou Penn Dragon : traduction hybride celto-latine de Magister equitum / commandant de cavalerie. Ce nom a été attribué du fait que les unités de cavalerie du Bas-Empire romain étaient identifiées par des oriflammes anguiformes. La description a été donnée par Sidoine Apollinaire. Le personnage dont le nom est resté attaché à cette fonction est Uther Pendragon, le père du roi Arthur.

Pendragon : épithète d'Uther, frère d'Ambroise Aurèle et père du roi Arthur; ce qualificatif lui est venu de sa première fonction officielle : le commandant de la cavalerie d'Ambroise Aurèle, son frère, alors Dux de Bretagne.

famille de Penfentenio : "burelé de gueules et d'argent de dix pièces / goudreustellet e gul hag en arc'hant, a zek pezh"

Perceval

en breton : Peredur

  Pérennès (Henti) - chanoine. 

né le 11 août 1875 à Tréboul; fils de Guillaume Pérennès et de Philomène Rouzot. Etudes de théologie au séminaire de Rome. Ordonné prêtre en 1898; professeur au séminaire Saint-Jacques, de Guiclan; directeur du grand séminaire de Quimper, en 1901; chanoine honoraire en 1923; aumônier de l'hôpital de Quimper. Décédé en sa demeure familliale de Tréboul le 5 mars 1951.

Passionné d'histoire et d'archéologie. Vice-président de la société archéologique du finistère. Auteur de : Plounévez-Lochrist. Une belle paroisse du Léon. 1941.

  famille Perichon : "de gueules à six billettes d'argent / en gwad, e c'hwec'h kanochenn en arc'hant"

Perrot (Jean-Marie), connu sous le nom de Yann-Vari Perrot, ou Abbé Perrot.  Une page spécifique sera élaborée. 

Petit : "officier de port, l'auteur de la mâture de Brest, fut un homme d'une érudition profonde : il a laissé à l'Académie de la marine des manuscrits remplis d'intérêt. On doit regretter vivement la perte des essais qu'il avait composés sur la ville de Brest". (cf Marteville de Varin, 1843, T. Ier, p. 121, 2è col.)

Pertinax (Publius Helvius Pertinax) : gouverneur romain de (G)Bretagne, de 185 à 187 environ après J-C. 

Peteova : fille de Caunus, et sœur de St Gildas; retirée elle-aussi en religion.

Pétrone Maxime (Petronius Maximus) : Empereur d'Occident à partir du jeudi 17 mars 455. mort lapidé par la foule de Rome le mardi 31 mai 455.

Pharamond (Faramundus) : roi des Francs en Gaule (ASC/Laud).

Extrait de : Histoire de France, par Mme L. de SAINT-OUEN. Hachette. Paris. 1850.

Collection personnelle JC Even

Penthièvre (maison / famille de ) : famille qui tire son nom d'un comté majeur de Bretagne, basé sur le pays/évêché de Saint-Brieuc et de ses possessions sur les pays voisins. Pour les personnages qui ont porté ce nom : 

- Etienne de Penthièvre, second fils du comte Eudon, frère du duc Alain Fergent.; 

- Jeanne de Penthièvre, ***

Perrot (Jean-Marie)

Peutinger (Konrad) : son nom est connu du fait que c'est lui qui reçut, en 1508, un document découvert à Worms (Palatinat rhénan), en 1494. Ce document, aujourd'hui identifié sous le nom Table de Peutinger, consiste en un itinéraire routier du Bas-empire romain. Il est aujourd'hui conservé à la Bibliothèque de Vienne, en Autriche. 

Philiponneau (Michel) : homme politique breton. Né à _____, le _________. Membre du CELIB, et du Conseil économique et social de la région administrative dite de Bretagne. Responsable politique du département d'Ille et Vilaine. 

Michel Philiponneau est décédé à ___________, le 5 novembre 2008.  

Philippus (Lucius Marcus Philippus) : second mari d'Attia, mère de l'empereur Auguste; c'est lui qui prend en charge la responsabilité du jeune Octave.

* Philippe : nom porté par *** rois de France :

Philippe II Auguste : Fils de Louis VII et d'Adèle de Champagne. Né à Gonesses près de Paris en août 1165. Succède à son père, à l'âge de 15 ans, le *** *** 1180.

Il épouse en premières noces Isabelle de Hainaut, qui lui donne le futur roi Louis VIII. Celle-ci décède en 1190.

Il s'allie à Richard Cœur de lion contre le père de celui-ci, Henri II, roi d'Angleterre, et époux d'Aliénor d'Aquitaine (Ière épouse de son propre père). .

Participe à la troisième croisade, en compagnie de Richard Cœur de lion, de 1190 à 1191. De retour en France, il soutient d'abord Jean sans terre, puis Arthur Ier de Bretagne contre Richard Cœur de lion

Il épouse en secondes noces Ingeburge de Danemark, le 15 août 1193, mais la répudie le 05 novembre suivant, ce qui lui vaut d'être aussitôt excommunié.

Il épouse en troisièmes noces Agnès de Méranie, en juin 1196, qui lui donne Philippe Hurepel, futur comte de Clermont, et une fille Marie.

Il répudie Agnès de Méranie et revient à Ingeburge en 1201 afin de faire lever l'excommunication.

Philippe-auguste est mort à Mantes la Jolie le *** *** 1223.

Philippe (de la Chambre) : évêque de Cornouaille, en Petite Bretagne, de 1546 à 1549; il a succédé à Guillaume Eder, et a eu pour successeur Nicola-Cajetan Semonetta. 

Philippus (Nonius Philippus) : gouverneur de la province insulaire Britannia Secunda, vers 242 après J-C.

Philippe (Marguerite Le), en langue bretonne : Marc'harid FULUP.

Conteuse et chanteuse populaire trégorroise de langue bretonne, d'origine extrêmement modeste, elle-même illettrée, mais douée d'une excellente mémoire des textes. Elle a permis la mise en mémoire de près de 300 textes populaires bretons du Trégor (contes et chants divers), par sa transmission directe aux collecteurs contemporains qu'ont été Anatole Le Braz et François Marie Luzel.

Pharien : Personnage des Romans arthuriens; fils de ***, père d' Anguis et de Taran, tous deux faits chevaliers par leur cousin Lionel, fils de Bohor de Gannes;

  famille Picquet : "d'azur, à trois chevrons d'or, accompagnés de trois fers de piques d'argent / e glazur, e dri kebr en aour, eilet gant teir houarn-goaf en arc'hant

Pictavii : voir Pictons.

Pictes / Pictii : populations du nord de l'Écosse. Article a fait l'objet d'une page spéciale, accessible au lien par le triskell-icône ci-contre.

Pictons (Pictones; Pictavi) : peuple de Gaule de l'ouest; avant la conquête romaine, il faisait partie de la Gaule dite 'Celtique'. Capitale : Limonum / Poitiers. A partir du Conventus de Narbonne, les Pictones ont été rattachés à la province 'Aquitaine', comme tous ceux situés entre la Loire et la Garonne.

La cité des Pictones correspond à peu près au Poitou, dans sa version large.

v

* Pierre : nom de *** ducs de Bretagne;

- Pierre Ier, dit Mauclerc : fils cadet de Robert, comte de Dreux et du Perche, et de Yolande de Coucy. Pierre devient duc de Bretagne, en 1212, par son mariage avec Alix, fille de Guy de Thouars et de Constance, duchesse de Bretagne.

- Pierre II

Pierre de Châlons : auteur du 'Premier dictionnaire vannetais', en 1723. réédité et annoté par les Editions Skol. Saint Brieuc.

Pierre (de Gualon) : évêque de Léon, en Petite Bretagne, de 1106 à 1128; successeur de Jacques, lui-même suivi par Guy. 

Pierre (de Dinan) : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1199 à 1210; il a succédé à Herbert, et a eu pour successeur Pierre (de Fougères).. 

Pierre (de Fougères) : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1210 à 1222; il a succédé à Pierre (de Dinan), et a eu pour successeur Josselin (de Montauban.. 

Pierre : évêque de Vannes, attesté en 1276. Il a succédé à Guy de Conleu, et a eu pour successeur Hervé Bloc.

Pierre (de Laval) :  évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1354 à 1357; il a succédé à Arcand, et a eu pour successeur Guillaume Poulart   (ou Gibon) 

Pison : fils adoptif de Galba; assassiné sur ordre d'Othon.

 

Pitt

Place (Charles-Philippe) : né à Paris le 14 février 1814; évêque de Marseille, en 1866; archevêque de Rennes en 1878; cardinal le 7 juin 1886; décédé à Rennes le 5 mars 1893.

    Plantations : Principe de colonisation de l'Irlande par l'Angleterre, qui consiste en la confiscation des terres des catholiques au profit des protestants venus d'Écosse et d'Angleterre.

Platorius ( Aulus Platorius Nepos) : gouverneur de la (G)Bretagne romaine, de 122 à 125; il a succédé à Q. Pompeius Falco, et est remplacé par S. Julius Severus.

Plautius (Aulus Plautius) : général romain, issu de la belle-famille de l'empereur Claude; général en chef pour le compte de l'empereur Claude de l'armée romaine d'assaut contre la Bretagne, en 43 après J.C. Il débarque près de Rutupis / Richborough et défait une première fois Caratacos et Togodumnos sur la rivière Medway. Togodumnos est tué lors de cette bataille. Aulus Plautius remporte une seconde victoire sur Caratacos su la Tamesa / Tamise. Là, il décide de planter son camp, et d'attendre l'arrivée de l'empereur Claude. Après la prise de Camulodunum / Colchester, et la fuite de Caratacos, Aulus Plautius est nommé premier gouverneur romain de la Bretagne romaine, avec titre de Légat consulaire, de 43 à 47 après J-C.

    Famille du Plessis de l'Abbaye-Jarno : "d'argent, au lion passant de sable, ayant une rose de gueules sous la gorge / en arc'hant, e leon tremenant e sabel, ur rozenn e gul dindan ar gorzailhenn"

    Famille du Plessis d'Argentré : "de sable, à dix billettes d'or, 4, 3, 2, 1 / en sabel, e zek kanochenn en aour, 4, 3, 2, 1"

  Famille du Plessis-Balisson : "de gueules, à deux léopards d'or d'un sur l'autre / en gwad, e zaou leonparzh en aour an eil dreist egile"

  Famille du Plessis au Chat : "d'argent à trois coquilles de gueules / e arc'hant, e deir kregilhenn en gwad"

? ? Famille du Plessis de Bourgonnière : "d'argent, à la croix dentelée de gueules, cantonnée de seize hermines de sable, quatre dans chaque canton / en arc'hant, e groaz garzentek en gwad, eilet gant c'hwezek brizhenn erminig, peder e pemp konk"

  Famille du Plessis de Coetjunval : "d'or, à trois têtes de loup arrachées de sable / en aour, e dri penn bleiz diframmet en sabel"

Pline l'Ancien (Caius Plinius Secundus) : né à Côme en août 23 ou 24 après J.C.

- procurateur des finances impériales de Tarraconaise;

- procurateur des finances impériales de Syrie;

- ? préfet dans la Legio XXII Deiotariana en Égypte;

- préfet de la flotte, à Misène;

- procurateur d'un bureau de l'administration impériale à Rome;

Pline est mort à Stabies le 24 août 79, en voulant porter assistance aux victimes de l'éruption du Vésuve.

Il a laissé : Histoire de Rome (31 volumes); Histoire des Guerres de Germanie; Studiosus; Dubii sermones (8 volumes); Histoire naturelle (37 volumes) seuls conservés de l'ensemble.

    Famille du Ploeuc : "d'hermine, à trois chevrons de gueules / en erminig, e dri c'hebrenn en gwad"

Ploeuc (François-Hyacinthe de) : évêque de Cornouaille, en Petite Bretagne, de 1707 à 1739; il a succédé à François de Coëtlogon, et a eu pour successeur Auguste de Facy de Cuilé. 

  Poisson (Henri) : (abbé) : historien breton.

  Polart (Louis)

* Ogée (vers 1780), sous article consacré à la paroisse de Plouézoc'h : "La Villeneuve est le lieu de la naissance de Louis Polart, nommé Frère Louis de Morlaix, capucin, dont le corps repose dans une chapelle de l'église Saint-Matthieu de Morlaix, où dieu a opéré, dans le XVIè siècle, plusieurs miracles par l'intercession de ce saint religieux".

Pol-Aurélien (Paulus Aurelianus) : l'un des "saints nationaux" bretons.

Il a été éduqué au monastère de St Iltud, en compagnie de Samson et de Gildas.

Pollienus (Titus Julius Pollienus Auspex) : gouverneur romain de la province insulaire de Britannia Superior, entre 223 et 226 environ après J-C.

Polyclite : affranchi de Néron, chargé de mission en Ile de Bretagne, afin d'estimer les dégâts et la situation après la guerre de Boudicca et des Icéniens, et d'analyser l'attitude du gouverneur Suetonius Paulinus.

Pompée / ea (en langue bretonne : Koupaia / Coupaia).

Prénom de la mère de St Tugdual et de Ste Sève.

Sainte Pompée / Santez Koupaia est la patronne de la paroisse de Langoat (au sud de Tréguier).

Etude étymologique, JC Even : 

Le nom Pompea / Pompée dérive d'un prenomem latin connu. Il semble bien qu'il s'agit d'un nom qui désigne, dès l'origine de Rome, une famille bien déterminée. Plusieurs consuls et généraux romains ont en effet porté le prénom de Pompeius. L'un des plus célèbres et le Grand Pompée, d'abord ami, puis beau-père, puis adversaire de Jules César.

Pompea est en soi une désignation de la Source vitale.

Une ville importante d'Espagne se réfère à ce nom : Pompelona, aujourd'hui Pampelune. 

Par contre, le nom breton se Stz Koupaia / Copaia reste très proche d celui de Copia = la Coupe Céleste, qui n'est autre que la représentation symbolique de la déesse mère de Rome, à savoir Cybèle, qualifiée précisément Copia = la Coupe.

Les deux noms, Pompea et Copaia, s'expliquent cependant l'un par l'autre, s'agissant de l'Eau vitale à la vie humaine, recueillie dans un vase sacré : la Coupe.

Statuette de Ste Pompée / Koupaia

 en l'église de Langoat

 

Détail du plafond peint de la croisée de transept de l'église de Langoat.

Photos JC Even. 09.05.2002. Copyright

Pomptinus (Caius Pomptinus) : *** romain, qui a soumis les Allobroges en *** (B.G, I,6,10,11,14,28,44; B.G, III,1,6; VII,64,65).

        Pons de Laurières, marquis de Thémines, 1 Né vers 1552 d'une famille languedocienne, fut créé maréchal de France en 1616 après l'arrestation de Condé. Gouverneur de Bretagne a commencement de 1627. On trouve dans le Mercure François de cette année une curieuse description de son entrée à Rennes. Il mert à son quartier général à Auray, le 7 novembre 1627.

Pontcallec (Clément de Guer-Malestroit, marquis de ) : voir page spéciale a lien ci-contre >>>

Port : roi germanique (?), débarqué en Ile de Bretagne en 501, en compagnie de ses deux fils Bieda et Maegla; le lieu de débarquement est identifié à Portesmutha / Portsmouth (ASC). Le sens de son nom est discuté.

Posthumus (Poenius Posthumus) : général de la Legio II Augusta, dans l'armée du gouverneur Aulus Plautius, de 57 à 61. Ayant hésité, en 60/61, lors de la Guerre des Icéniens, à sortir de sa forteresse d'Isca / Exeter, il se suicide de honte après avoir eu connaissance de la victoire des autres légions romaines contre Boudicca et ses alliés. 

Postumianus (Gaius Junius Faustinus Postumianus) : apparemment gouverneur romain de la province insulaire de Britannia Superior, dans les années 210 après J-C.

 

Potitus : grand-père de St Patrick; originaire de Bannavem Taburniae.

Poulard (Guillaume) : évêque de Rennes, en Petite Bretagne, de 1357à 1359; il a succédé à Pierre de Laval, et a eu pour successeur Pierre Benoit. Guillaume Poulart a été transféré à Saint-Malo en 1359, où il a succédé à ***, et a eu pour successeur ***.

Pont (Robert du ...) : évêque de Saint-Malo, en Petite Bretagne, de 1287 à 1311; il a succédé à Simon de Clisson, et a eu pour successeur Raoul Rousselet. 

Poulpiquet de Brescanvel (Jean-Marie de) : 3ème évêque concordataire de Quimper et Léon ( = Finistère), en Petite Bretagne, de 1824 à 1840; il a succédé à Pierre-Vincent Dombidau de Crouseiles, et a eu pour successeur Joseph-Marie Graveran.. 

  Praetextatus (Vettius Agorius Praetextatius) : préfet de la Ville de Rome, en 367-368.

Prasutagus : roi des Icéniens, à l'époque de Néron. C'est sa mort en hiver 0059-0060 qui, indirectement, provoque la guerre menée contre les Romains par sa femme Boudicca. Voir ce personnage.

Le différent d'origine repose sur le fait d'un décret impérial de Néron qui précisait que l'Empereur était de facto héritier d'une partie des biens ( la moitié ?) des rois soumis à l'Empire. Dans le cas présent, Néron héritait de la moitié des biens de Prasutagus, chacune des deux filles du roi d'un quart de ces mêmes biens, mais que la reine elle-même ne devait hériter de rien ! Ainsi en avait décidé l'empereur qui se prenait pour un grand poète !  

Prestre de Lézonnet (Guillaume le) : évêque de Cornouaille, en Petite Bretagne, de 1614 à 1640; il a succédé à Charles du Licouët, et a eu pour successeur René du Louët. 

Prétextat : évêque de Rouen; assassiné en 586.

Priel (Jarl) : nom d'écrivain de Charles Joseph Marie TREMEL, né à Plouguiel / Priel le 23 avril 1885, et décédé à Marseille,  le 19 août 1965. Voir article à : TREMEL; 

http://buan1.chez.com/buanpriel.htm

Prigent (Jean) : évêque de Léon, en Petite Bretagne, de 1436 à 1440; successeur d'Ollivier du Tillay, lui-même suivi par Guillaume Le Ferron. 

 

Primus (Antoninus Primus) : général d'armée pour le compte de Vespasien; vainqueur des Vitelliens à Crémone.

Priscus (? Caerellius Priscus) : gouverneur de (G)Bretagne romaine, vers 169 - 180 environ après J-C; : (concurremment avec Quintus Antistius Adventus ?) ; il aurait succédé à Sextus Calpurnius Agricola, et aurait été remplacé par Ulpius Marcellus.

Priscus (Marcus Statius Priscus) : gouverneur de (G)Bretagne, de 161 à 162 / ?; il a succédé à (?) Longus / Longinus, et a été remplacé par Sextus Calpurnius Agricola.

 

Procilla (Julia Procilla) : épouse de Julius Grecinus, et mère d'Agricola, général, et gouverneur de Bretagne. Julia Procilla a été massacrée lors du pillage de sa propriété par les soudards de l'armée d'Othon, lorsque ceux-ci infestaient et erraient dans les parages d'Intimilium, en Ligurie.

 

Ptolémée (Claude) / Cladius Ptolemaus : Géographe du 2ème siècle après JC, grec ou égyptien, vivant à Alexandrie d'Egypte.

auteur d'ouvrages importants consacrés à la connaissance géographique de son époque, à partir du bassin méditerranée et de l'empire romain.

* Syntaxis Mathemathica = Composition Mathématique, traité d'astronomie connue aussi sous le nom arabe Almageste;

* Harmoniques

* Quadripartitum / Tetrabiblon;

* Tables astronomiques / Tables manuelles;

* Canon royal;

* Geographia Claudii Ptolemaei / La Géographie de Ptolémée : Réalisée à Alexandrie dans la seconde moitié du deuxième siècle après J-C. Elle couvre la monde habité de l'époque, et se présente sous la forme d'une liste de sites remarquables représentés par leurs longitudes et leurs latitudes, devant permettre de projeter une image du globe terrestre. - Édition de référence : C. Muller. Paris. 1883.

Pudens (Gaius Valerius Pudens) : gouverneur romain de (G)Bretagne de 202-203 à 205 ou plus tard.

Pulcher (Marcus Martiannius Pulcher) : un personnage de ce nom semble avoir été gouverneur de lac province insulaire de Britannia Superior dans les années 240 après J-C.

 

Puniques : " nom généralement donné aux Carthaginois et aux colons africains d'origine phénicienne (Poeni)" (cf. Ferdinand Lallemand, Pythéas de Marseille, notes p 255).

Pwyll : prince du Dyfed.

Pythéas

Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie, M.N Bouillet, 1863 :  

 "Astronome et voyageur, de Marseille, vivait au commencement du IVè siècle avant J-C. Il fut, à ce qu'on croit, envoyé par sa ville natale dans le nord pour y faire des découvertes, tandis qu'Euthymène était chargé d'une exploration au sud. Pythéas côtoya l'Hispanie, l'Aquitaine, l'Armorique, parcourut la Manche, franchit le Pas-de-Calais et parvint à Thulé (les îles Shetland ou, selon d'autres, le Jutland). Il est parlé d'un second voyage dont le résultat aurait été l'exploration de la mer Baltique; mais les savants modernes regardent cette expédition comme imaginaire. Pythéas avait écrit une Description de l'Océan (Atlantique), et un Période ou Périple : il n'en reste que de courts fragments (dans Pline et Strabon). On donne Pythéas comme le premier qui soupçonna la liaison des marées avec le cours de la lune, et qui découvrit que l'étoile polaire ne coïncide pas exactement avec le pôle".

Ouvrages parus concernant Pythéas : (liste en construction)

- DAMSTE : Pythéas. Utrecht. 1917.

- Gaston BROCHE : Pythéas le Massaliote. Thèse. 1935.

- Ferdinand LALLEMAND : Journal de bord de Pythéas de Marseille. Éditions France-Empire. 1974. 

Liens électroniques

http://infog.free.fr/Pytheas/fla2/index.html

http://noctes-gallicanae.org/Lallemand/Lallemand4.htm

Retour en tête de page