Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Leon

(Pays de) Léon

  Bodiliz

Bodilis

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 23/11/2016 19:51:30

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Léon / Bro-Leon. Évêché de Saint-Pol-de-Léon / Kastell-Paol..

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère; arrondissement de Morlaix; canton de Landivisiau; sur l'Elorn et la Flèche.

Superficie : 2008 ha.

Population : 1828 hab. en 1906; 1035 hab. en 1968; 1209 hab. en 1982; 1222 hab. en 1990; 1302 hab. en 1999;

Paroisse : l'église est sous le vocable de Notre-Dame

Armoiries; blason

* Michel Froger et Michel Pressensé (2001) : "fascé de sable et d'or de six pièces; sur le tout, un griffon de gueules; au chef d'argent chargé de trois mouchetures d'hermine posées en fasce". Concepteur : Bernard Le Brun. Décision du Conseil Municipal : 25 juin 1991.

"Les 6 pièces évoquent les 6 cordellées de l'ancienne trêve : le Bourg, Mouster-Paul, Coat-Sabiec, Ninivit, le Plessix (ou le Quinquis) et Lambezre. Dragon vaincu par saint Paul, fondateur du monastère (Mouster Paul)".

* Daniel Delattre (2004) : "fascé de sable et d'or de six pièces, à un griffon brochant de gueules; au chef d'or chargé de trois mouchetures d'hermine de sable".

----------

Observation JC Even : discordance remarquable des auteurs à propos de la couleur du chef : or ou argent ? 

"treustellet etre sabel hag aour a c'hwec'h pezh; ul leonerer en gwad balirant; e c'hab en arc'hant karget gant teir brizhenn erminig treustellet". 

Histoire

* Marteville & Varin (1843)  : commune formée de l'ancienne trève de Plougars (voy. ce mot), aujourd'hui succursale. - Limit. : N. Plougourvest et Plougars; E. Landivisiau; S. Ploudiry, Loc-Eguiner, rivière l'Elorn; O. Saint-Servais. - Princip. vill. : Keriergars, Clastrinec, Mousterpaul (v. le mot Plougars, sur ce lieu), Crec'h-Quial, Guéletquer, Quinquis, la Ville-Neuve, Creac'h-Hiller. - Superf. tot. 2268 hect., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1220; prés et pât. 141; bois 86; landes et inculte 675; sup. des prop. bât. 20; cont. non imp. 125. Const. div. 349; usine 1; moulins 8 (de Kerfeunteniou, de Keriergars, de Kervennou, du Châtel, de Penguily, du Quinquis). Manoir du Soul. - La route royale n° 12, site de Paris à Brest, traverse la commune de l'ouest à l'est; sur cette route, le pont de Bodilis est à 39m 75c. au-dessus du niveau de la mer, et le sommet de la côte  de Marc'hallan est à 89m 84. - Géologie : le sol repose sur micaschiste. - On parle le breton.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le Bourg Ar bourg
Eglise Notre Dame Iliz Itron Varia
Gorrékéar  
Motte castrale de Lessougar Moudenn Lezougar
Manoir du Quenquis Maner ar Genkiz
Coatsabiec  

Étymologie

* Dauzat et Rostaing (1863 - 1978) : "du breton bod, buisson, et ilis, église : le buisson de l'église".

* Bernard Tanguy (1990) : "Treff de Bodilis, 1486; Notre Dame de Botilys, 1647; en breton : Bodiliz".

"Cette ancienne trève de la paroisse de Plougar fut érigée en paroisse au Concordat. Elle doit son nom à une 'demeure', en vieux-breton bot, se définissant par rapport à une église, en breton iliz. Cette église pourrait avoir été priorale. C'est du moins ce que suggère à la sortie du bourg le hameau de Prioldy, composé formé du breton priol "prieur" et ti "maison", c'est à dire "prieuré". On ne peut en préciser l'origine. L''existence, à l'est, du hameau de Langroas, non breton de la Vraie-Croix, culte répandu en Bretagne par les Templiers, ne suffit pas à l'attribuer à cet ordre militaire".

* Editions Flohic (1998) : "du breton bod, demeure, résidence, et iliz, église".

* Hervé Abalain (2000) : "la demeure de l'église".

* Daniel Delattre (2004) : "Treff de Bodilis au XVè; Notre Dame de Botilys au XVIIIè". En breton, Bodilis vient de "Bot", demeure, et "iliz", église".

--------------

Observation JC Even : l'analyse du nom a changé à partir et suite à l'avis de Bernard Tanguy, les auteurs suivants s'en servant tous comme référence.

Personnes connues Tud brudet
Famille de BOISEON  
Famille de KERGORLAY  
Mr l'abbé Yves MEVEL

recteur de Bodilis, de 1804 à 1829

Aotrou an abbad Ewen MEVEL

Person Bodiliz, eus 1804 da 1829

Louis LE FLOCH

Bodilis, 1868 / Lanniliz, 1936

Loeiz ar FLOC'H

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Jumelage avec Holbeton, en GB.  

Communes du canton de Landivisiau Parrezioù kanton Landivizio
Bodilis Bodiliz
Guimiliau   Gwimilio
Lampaul-Guimiliau   Lambaol-Gwimilio
Landivisiau Landivizio
Plougourvest    
Plounéventer    
Saint-Derrien    
Saint-Servais    

Communes limitrophes de Bodilis Parrezioù tro war dro Bodiliz
  Plougourvest Landivisiau Loc-Eguiner Ploudiry Saint-Servais    

Sources :

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'OGEE, 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Guénégaud. 1963 - 1978.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère.  Chasse-Marée - ArMen. 1990.

* Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Finistère. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000. 

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Éditions Froger SA. 2001.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004.

Autres sites traitant de Bodilis / Bodiliz :

* lien communal : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Bodilis : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page