Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Sant-Malo

Pays de Saint-Malo

  Campénéac

Caunpenyac

*Kempeniag

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 08/02/2019 18:02:41

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Sant-Malo, pays-évêché de Saint-Malo.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite 'de Bretagne', département du Morbihan; arrondissement de Vannes; canton de Ploërmel; sur l'Oyon.

Superficie :  5908 ha. / 6057 ha. (cf. D. Delattre)

Population : 2400 'communiants' vers 1780; 2240 hab. en 1891; 1399 hab. en 1968; 1305 hab. en 1982; 1418 ou 1464 hab. en 1999 (?);

Armoiries

* Froger et Pressensé (1999) : "de gueules à trois chevrons d'hermine". 

* JCE : "en gwad, e zeir gebrenn en erminoù"

Décision du conseil Municipal. 1984. Armes de la famille de Trécesson (1256).

Jean de Trécesson fut connétable du duc Jean IV en 1368.

Paroisse : sous le vocable de Notre-dame.

Histoire :

* Ogée (1780) : Campénéac; sur la route de Rennes à Ploërmel; à 16 lieues 3/4 de Saint-Malo, son évêché; à 10 lieues de rennes, et à 1 lieue 3/4 de Ploërmel, sa subdélégation et son ressort. la cure est à l'alternative : on y compte 2400 communiants. Le roi y possède plusieurs fiefs. Son territoire renferme beaucoup de landes, des bois, dont le plus considérable est celui de Brenchan [Brenéhant] , d'une lieue de circonférence*, et des terres en labeur de bonne qualité, qui produisent du froment et autres grains : les prairies y sont en petit nombre.

Le château de Trecesson appartenait, en 1250, à Jean, chevalier, seigneur de Trecesson et de Campénéac. Jean de Trecesson, son fils, époux de Catherine de Montauban, eut un fils aussi nommé Jean , chambellan du duc Jean V, et son connétable en 1430. Celui-ci n'eut qu'une fille nommée Jeanne, qui épousa Eon de Carné : de ce mariage sortit François, né en 1493, qui obtint des lettres du roi Charles VIII, données à Ploërmel le 21 avril 1494, pour reprendre le nom et les armes de Trecesson. Il eut plusieurs enfants, dont l'aîné, nommé Prigent de Trecesson, épousa, en 1556, Gillette d'Avaugour, dont il eut un fils nommé Paul de Trecesson, père de François-Gilles, vicomte de Trecesson, époux de Jeanne de Bruc, en faveur duquel la terre de Trecesson fut érigée en comté, en 1681; elle appartient aujourd'hui à M. de Trecesson, l'un de leurs descendants. Les autres maisons nobles sont : en 1400, la Châtaigneraie, à la dame de la Châtaigneraie; Brenéen [Brenéhant], au sieur de Brenéen ; Kerjean, à Guillaume de Kerjean; le Clino [le Cluyo], à Olivier de Trecesson; le Bois-Sevier, à Pierre du Guini; le Bois-Senier [Bois-Servier], à Guyon-Brehand [Bois-Sevier et Bois-Senier sont un double emploi]; les Marchées, à Jean de Lessonet; l'Hebergement-du-Sit [d'Uzic], à l'abbé de Paimpont; la métairie de... à l'abbé de Montfbrt; la Ripvière [la Rivière], à... Bernen , à Marie de Bemen.

Cette paroisse est la patrie de la bonne Armel, dont nous avons l'histoire, née le 19 septembre 1606; de Georges Nicolas et de Françoise Néant, son épouse, et morte en odeur de sainteté le 28 octobre 1671.

-----------------------

* Marteville et Varin (1843) : CAMPÉNÉAC, commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Loyat,Tréhorentcuc, Paimpont; E. Baignon; S. Ploërmel, Augan ; O. Loyat, Ploërmcl, Gourhel. — Princip. vill. : le Fil, Gouvier, Mousenan, Tréfrain, Lélan, le Lidrio, Trecesson, le Cluyo, la Ville-André, les Ville-Ouais, Prétanet, Saint-Laurent, la Ville-Perot, Pont-Garnier, la Ville-Morhan, le Breil-de-Bas, la Touche-AIlaire, Quelneuc, Linoo, la Motte, Ferdonnant, la Baye d'enhaut, les Forges, la Châtaigneraie, Guillerien. — Superf. tot. 6059 hect. 35 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1948; prés et pat 648; bois 551; verg. et jard. 131; landes et incultes 2615; étangs 11; sup. des prop. bat. 23; cent, non imp. 132. (Moulins à vent de Rohonan, de Pont-Garnier, de Ville-Aubert, de Glevily, de Kerjean, de la Rivière, de Raulo; de la Rivière, à eau.) " La commune de Campénéac porte un nom fameux en Bretagne, par la chanson du sire de Campénéac,  — Le roi n'y possédait aucun fief. — Le bois de Brenéhant est loin d'avoir la superficie que lui attribue Ogée. — Le père Nicolas Dadier naquit à Campénéac en 1553; il est auteur d'un poème fort rare, sur les principales villes de Bretagne. — On voyait avant 1789, dans la chapelle du château de Trecesson , une robe nuptiale, un bouquet et une couronne de jeune mariée exposés sur l'autel. Une touchante tradition apprenait que ces vêtements avaient appartenu à une jeune femme qui avait été enterrée vivante dans le parc du château, et que M. de Trecesson n'avait pu assez tôt arracher à son horrible sort. — M. de Fermon, député à la Convention nationale, proscrit comme girondin, fut caché pendant quelque temps dans cette commune. — Une information de 1432 indique à Campénéac : nobles 23, contribuants 154, métayers 18, mendiants 6, sergent 1. — La route royale n°24, dite de Rennes à Lorient, traverse la commune de l'est à l'ouest. — Il y a foire le 1er juin ; le lendemain si ce jour est férié. — Géologie : schiste argileux. — On parle le français.

-----------------------

Archéologie. Patrimoine :
Le Bourg Ar bourg
Tombeau du géant (site mégalithique)  
Église de la Nativité de la Très Sainte Vierge An iliz
Abbaye cistercienne de la Joie-Notre-Dame Abbati Itron Varia Levenez
Croix Lucas, à la Lande de Gurwan  
Chapelle Saint-Jean (XVIIè) Chapel sant Yann
Chapelle Saint-Laurent (XVIIIè)  
Château et chapelle du Quéjeau  
Château de la Touche-Larchier/Larcher Kastell an Duchenn-Larcier
Château de Trécesson Kastell Trezaozon
Château de la Ville-Aubert Kastell Ker-Aoberzh
Manoir de la Bourdelais  
Manoir de Glévily  
Fontaine de sainte Appolyne  

Étymologie :

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : "forme régressive de Kempeniac, 840".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : Kempeniac, 839 CR.

* Éditions Flohic (1996) : "le nom de Campénéac pourrait venir de Campanius qui fut le premier seigneur de Campénéac au premier siècle de notre ère. Ce nom pourrait aussi être une référence aux camps romains établis en bordure de la foret de Brocéliande".

JC Even : Attention : La pseudo Foret de Brocéliande de Paimpont est un faux historique démontré. Toute référence à ce thème dans cette région est donc à rejeter d'office.                                                                                                                                                    Pour en savoir d'avantage, activer le blason d'Arthur >>>

Personnes connues Tud brudet
 Jean de Trécesson

Chambellan du duc Jean Y. Fondateur du château de Trécesson.

 
Eon de Carné

seigneur de Trécesson

 
Famille Le Preste de Châteaugiron  

Ardamezeg * Armorial

       
Abillan       de Quéjau  
originaires du Poitou

seigneurs de Quéjean, en Campénéac; de Rochefort (?); de Stanghingant, en Meslan

"d'azur à trois papilllons d'argent"

"en glazur, e deir valafenn en arc'hant"

déboutés à l'intendance en 1700

[PPC]

      seigneurs dudit lieu en Campénéac; de Lesnée en Gaël

"d'argent à trois roses de gueules"

"en arc'hant e deir rozenn en gwad"

références et montres de 1440 à 1543

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Ploërmel Parrezioù kanton ***
Campénéac / Caunpenyac

*Kempeniag

Gourhel    
Loyat    
Monterlot    
Ploërmel  
Taupont    

Communes limitrophes de Campénéac / Caunpenyac

Parrezioù tro war dro *Kempeniag

Loyat Tréhorenteuc Paimpont Beignon Augan Gourhel Ploërmel

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN : correcteurs et continuateurs d'Ogée. 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Morbihan. 1996.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Morbihan. Froger SA. 1999.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes galaises du département du Morbihan. Rolaey dez comunn galeizz deu departamant deu Mor-Bihan. Roll komuniou galloweg departamant ar Morbihan . Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : Le Morbihan. Les 261 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des autres sites traitant des Campénéac / Kempenieg :          

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page