d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Kleden ar C'hap bloavez mad

Kernev

Cornouaille

Cleden-Cap-Sizun   ***   Kleden-ar-C'hab

page ouverte en 2003 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 31/05/2009 14:24:50

Définition : commune de la Bretagne historique, en Cornouaille / Bro-Gernev. Évêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département du Finistère, arrondissement de Quimper; canton de Pont-Croix; sur le Yun

Superficie : 1908 ha.

Population : 1200 'communiants' vers 1783;  2400 hab. en 1878; 2633 hab. en 1906; 1949 hab. en 1968; 1420 hab. en 1982; 1191 hab. en 1990; 1037 hab. en 1999;

Armoiries; blason : "de gueules au rencontre de cerf d'or, accompagné en chef de trois mouchetures d'hermine du même, posées 2 et 1; chaussé d'or, chargé à dextre de trois fleurs de lys, à semestre trois roses disposées en bordure, le tout de l'un en l'autre".

Concepteur : Bernard Le Brun. Adopté par le Conseil Municipal, le 16 novembre 1999. Le cefr d'or des Kerharo; les trois lys rouges des Saluden; les trois roses des Keridiern.

* Daniel Delattre (2004) : "chaussé de gueules et d'or chargé d'une rencontre de cerf, accompagné à senestre de trois fleurs de lis d'or et à dextre de trois fleurs du même".

Observation JCE : les lectures de des blasons sont différentes. Celle de D. Delattre semble être erronée, par inversion.

Paroisse : à l'origine sous l'invocation d'un saint Clydwin, remplacé par saint Clet vers le milieu du XVIIè siècle.

Histoire :

* Ogée (vers 1780) : "Cleden-cap-Sizun; sur une colline, dans la presqu'île du Ratz; à 8 l. 1/2 à l'O. de Quimper, son évêché et son ressort; à 47 l. 1/2 de Rennes, et à 2 l. 1/3 de Pontcroix, sa subdélégation. On y compte 1200 communiants. La cure est à l'alternative. Cette paroisse relève du roi. Son territoire, environné de la mer, forme une presqu'île dont les terres, excellentes pour e froment, sont soigneusement cultivées par les femmes, qui se donnent avec ardeur à l'agriculture, tandis que leurs maris sont occupés à la pêche et à la navigation. 

On trouve, par intervalle, en cette paroisse, les traces d'un chemin romain (voy. Carhaix), appelé hent-ahes, de soixante-dix pieds de largeur, en pierres de taille, qui se continue jusqu'à la baie des Trépassés. En 1400, la maison noble de Kerdréan appartenait à Guillaume Mezuillac, sieur de Kerdréan, dont le fils, nommé Jean, était, en 1432, chambellan du duc Jean V. L'an 1643, il y eut une mission dans cette paroisse, dont les habitants peu éclairés répondaient aux missionnaires qui les interrogeaient en confession : "Vous en voulez trop savoir, mon père; que ne faites-vous comme nos prêtres, qui nous demandent seulement si nous savons notre religion, et qui, si nous leur donnons une réponse affirmative, nous donnent cinq Pater et cinq Ave pour pénitence, et nous absolvent aussitôt ? En faut-il davantage ? ..."

* Marteville et Varin. 1843 : Cleden-Cap-Sizun, commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. Limit, : N. baie de Douarnenez; E. Goulien; S. Plogoff, Primelin; O. baie des Trépassés. Princip. vill. : Trouguer, Kerbisquérien, Téolon, Kerharo, Lannuec, Brézoulou, Kergaradec, Kertenguy. Objets remarquables : Chapelles Saint-They, Saint-Tugdual, Saint-Trémeur, Langroas; l'étang de Kerloc'h. Superf. tot. 1898 hect. 57 a. dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1152; prés et pât. 119; bois 7; verg. et jard. 8; landes et incultes 520; sup. des prop. bât. 14; cont. non imp. 70. Const. div. 370; moulins 7 (de Kerléodin, de Kervot, de Kerazan, à vent). 

L'église de Cléden-Cap-Sizun est peut-être unique en Bretagne pour ses sculptures en carton-pierre qu'elle a récemment fait exécuter par la maison Romagnési de Paris. Les quatre chapelles dont nous donnons plus haut les noms ont chacune leur pardon d'un jour; mais ces pardons ne sont pas très fréquentés.

Toute la côte de Cleden est remarquable par son aspect grandiose. Les rochers, où la mer déferle et mugit sans cesse, sont fameux par plus d'un naufrage. Cette partie de la côte est l'une des plus belles du Finistère. Quoique l'engrais de mer soit facile à se procurer, l'agriculture n'est pas florissante; cet engrais se tire des grèves de Plogoff et de Primelin; on le paie 4 fr. la charretée. Un assez grand nombre d'habitants vont à Douarnenez s'employer à la pêche à la sardine. Si cette pêche manque, la misère se fait sentir dans la commune de Cléden. On fait des élèves des bêtes à cornes, que l'on vend aux foires de Pontcroix; les chevaux sont vendus, au contraire, aux foires de la Trinité. Les maladies psoriques sont peu fréquentes. Géologie : constitution granitique. On parle le breton.

* Adolphe Joanne (1878) : "Sur les bords désolés de la baie des Trépassés, l'étang de Laoual remplace, suivant la Légende, la ville d'Is, nouvelle Sodome, détruite au VIè s. par la vengeance divine. A Troguer, grande quantité de substructions antiques et vieux mur nommé dans le pays Moguer-Guer-à Is; les découvertes faites mille fois dans le sol attestent le séjour prolongé des Romains en ce lieu. - Toute la côte de Cleden offre un aspect grandiose; ses rochers, où l'on entend la mer déferler en mugissant, sont fameux par leurs naufrages.

* Bernard Tanguy : "Cette paroisse apparaît comme un démembrement ancien de la paroisse bretonne primitive de Plogoff. Si le bourg s'est établi au sud de la voie romaine de Douarnenez à l'important établissement romain de Trouguer (Tnoukaer en 1426, du vieux-breton tnou "vallée" et caer "lieu fortifié", "village"), qui laissait sur la droite le grand oppidum gaulois de Castel-Meur "le grand château", il s'est néanmoins greffé sur un "grand chemin" (en breton hent-meur), parallèle à la précédente. Homonyme de Cléden-Poher, son nom, qui apparaît aussi, associé au vieux-breton lis, les "château", dans Lescléden, village de la commune, est identique à celui du saint gallois Clydwin, fils de Brychan, éponyme de Llanglydwen, dans le Camarthenshire.

Ce saint breton a été remplacé vers le milieu du XVIIe siècle comme patron de la paroisse par saint Clet, pape et martyr du Ier siècle. Mais la fête patronale porte le nom de Pardon Pabu "pardon de saint Pabu" (alias Tugdual), éponyme du village de Lamboban, où se trouvait autrefois le presbytère de la paroisse.

* Daniel Delattre (2004) : "démembrement de l'ancienne paroisse primitive de Plogoff".

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Clet Iliz sant Kleve
Chapelle saint Trémeur (1538), à Trouguenour  
Chapelle Notre-Dame de Pitié, à Langroaz (XVIIIè)  
Chapelle saint Guénolé, à Lanzulien Chapel sant Gwenole, e Lanzulien
Chapelle saint Tugdual (XVIIIè)  
La pointe du Van et la chapelle et la fontaine saint They Beg ar Van, hag ar chapel hag ar veunteun sant Tei.
Chapelle saint Oan  
Chapelle de Lannuet  
La Baie des Trépassés Bae an Aod / Bae an Aon
Oppidum de Castel Meur  
Dolmen de Penharn Dolmen Penharn
Croix de Kertanguy  
Croix de Trévénan  
Croix de Croas Toul  
Fontaine sainte Catherine  
Manoir de Keridiern ar Maner  
Manoir de Kerazan (vestiges)  

Étymologie

* Albert Dauzat et Charles Rostaing (1963-1978) : cf. Cleden Poher.

* Bernard Tanguy : Plebs Cletuen, XIè s; Cletguen Cap Sizun, 1314, v 1330; Cletguen, 1395, 1426; Cleden Cap Sizun, 1535; en breton : Kleden.*****

* Hervé Abalain (2000) : "Cletguen Cap Sizun en 1368; l'éponyme est Cléden, Clydwin en gallois; Cap Sizun, nom du pagus".

* Daniel Delattre (2004) : "plebs Cletuen au XIè; Cletguen Cap Sizun au XIVè."

-------------------

Commentaire JCE : le Cap Sizun est le nom global du petit pays englobant Beuzeg et les communes voisines.             

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
Association : Les Amis de la chapelle de Saint-Trémeur. Mignoned chapel sant Tremeur

Sources :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe JOANNE : Département du Finistère. 1878.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Editions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. 1990

* Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Finistère. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Finistère. Froger SA. 2001.

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Cleden-Cap-Sizun / Kleden ar C'hap :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page