Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Gernev

Cornouaille

Gourin

pajenn bet digoret an 28.01.1010 page ouverte le 28.01.2010

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 19/10/2014 20:28:52

Définition : commune de la Bretagne historique, en Cornouailles / Bro Gernev; évêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département du Morbihan; arrondissement de Pontivy; chef lieu de canton; sur l'Inam, affluent de l'Ellé, et le Ster Laèr, affluent de l'Inam. 

Superficie : 7472 ha.

Population : 5800 'communiants' (y compris Le Saint et Roudouallec); 3994 hab. en 1863; 4555 hab. en 1878; 4529 hab. en 1891; 5128 hab. en 1968;  4925 hab. en 1982; 4464 hab. en 1994; 4734 hab. en 1996; 

Armoiries; Blason

* Michel Froger et Michel Pressensé (1999) :  "écartelé; aux 1 et 4, d'argent à cinq fusées de gueules accolées en fasce et accompagnées en chef de quatre roses du même; aux 2 et 3, d'azur à la croix pattée alésée d'or; au chef d'hermine". D.M. 1946. Concepteur : Jean Hénaff. Fusées et roses sont armes de Kergoët (XIIIè siècle). La croix pattée rappelle que Gourin fut un lieu de rassemblement pour le départ en Croisade. 

* Daniel Delattre (2004) : écartelé aux 1 et 4 d'argent à cinq fusées en fasce surmontées de quatre besants, le tout d'or, aux 2 et 3 à la croix pattée brochant sur un besant, au chef d'hermine". 

-----------

* JC Even : "palefarzhet; d'ar 1 ha 4, en arc'hant e bemp gwerzhidenn e gul kenstaget ha treustellet, eilet ouzh kab gant peder rozenn kevliv; d'an 2 ha 3, e glazur, e groaz pavek ha divouedet en aour; e c'hab en erminig"

-----------

Observation JC Even : 

- International Civic Heraldry reprend la description de Froger & Pressensé.

- la description de D. Delattre semble douteuse pour les 2 et 3, spécialement à propos d'un hypothétique besant.

Paroisse : église sous le patronage de saint Pierre et saint Paul.

Histoire :

* Ogée (1780) : Gourin : petite ville, sur une hauteur; à 8 lieues 3/4 à l' E.-N.-E. de Quimper, son évêché, et à 30 1ieues de Rennes. Elle relève du roi, et avait jadis une jurisdiction royale, qui fut unie et incorporée à celle de Carhaix, par édit du roi Charles IX, donné à Troyes en Champagne, le 29 mars 1564; elle a été depuis rétablie, et est encore Cour royale. On y trouve aussi une subdélégation. Trois grandes routes y arrivent, et il s'y tient un marché tous les lundis. On y compte 5800 communiants, y compris ceux de Roudouallec et du Saint, ses trêves. M. l'évêque en est le curé primitif, et, nomme le vicaire perpétuel. Ce territoire est borné au nord par les Montagnes Noires, et coupé par une multitude de ruisseaux qui coulent dans les vallons. Les terres en sont d'assez bonne qualité; mais on y voit beaucoup de landes. On y trouve aussi la forêt de Connevaux [Conveaux], qui dépend de l'abbaye de Langouet [Langonnet], et quelques bois; celui du Saint est le plus considérable. — En l400, on y connaissait les manoirs suivants : Pencoët, Kerenbus, Quillion, Cozoellet, Langoezan, Megant-Flaret, Guern, Cronider, Coelbuhat, Kerbiguet, Coatbihan, Kerrouart et Pont-Briand, qui est aujourd'hui un prieuré où l'on fait les fonctions curiales. Le château du Kerstang* appartenait, eu 1500, à Olivier de Kergus, seigneur du Kerstang, par son mariage avec demoiselle Jeanne de Kergouët, héritière du Kerstang. Cette terre, qui s'étend dans le territoire de Gourin, du Saint, de Roudouallec, de Guiscriff et du Faouët, forme, avec ses fiefs de Bois de Launai, de Coitanguern, Enbougent, le Leignou, une haute, moyenne et basse-justice; elle appartient à M. de Kergus du Kerstang, descendant des deux époux ci-dessus, avec ses droits de halle, fours banaux, étalage, mouteaux et banalité dans toute l'étendue de la Cour royale de Gourin, et avec les prééminences et droits honorifiques aux églises, etc. On y voyait aussi, aux environs du Saint, ceux de Kermenbigot, Tremeneuc, Kerraroux, du Saint et du Rux : ces deux derniers appartenaient alors au sieur du Faouët.

* Marteville et Varin (1843) : GOERIN (sous l'invocation de saint Pierre et saint Paul); commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins ses trêves Roudouallec et le Saint (voy. ces mots), actuellement communes; aujourd'hui cure de 2è classe; chef-lieu de perception; bureau de l'enregistrement; brigade de gendarmerie à pied. — Limit. : N. Spézet, Saint-Hernin; E. Le Saint, Langonnet; S. Guiscriff; O. Roudouallec. — Princip. vill. : Kertang, Conveau, Kerenor, Saint-Hervé, Guernach, Kerscuidal, Lannizon, Kerouech, ïKerbillio, Grondat, Landevec, Pratlédan, Lequenelec, Quistinet, Kervegan, Kerguivarec, Châteaublanc, Kerviguet, Kerdrevhourne, Grondal, Kergaradec, Saint-Hervé, Kergrist, Sainte Julienne, le Ninguer, Kergus, le Helès, Keruel, Kervouro, Kerbos, Penhoat, Pinguily, Kerflous, Guernach, Cranpipidec, Cozvalet, le Mainguer. — Superf. tôt. 7471 hect. 81 a., dont les princip. div. sont : terr. lab. 3429; prés et pat. 770; bois 234; verg. et jard. 170; landes et incultes 2653; étangs 3; sup. des prop. bât. 41; cont. non imp. 165. Const. div. 715; moulins 15 (de Tronjolly, à vent; du Corré, Madame, de Rosmellec, de Quiliou, de Mainguionet, de Kerbiguet, Conan, de Kerstang, de Tronjoly, a eau ). >>> L'église de Gourin semble, dans sa partie sud, être du XV siècle; le reste a été refait plus récemment. Le clocher est de 1745. — Il y avait autrefois, outre l'église, onze chapelles. Il y en a encore neuf, dont huit hors du bourg. Celles-ci sont desservies alternativement parles vicaires de la cure. — Tous les manoirs indiqués par Ogée sont aujourd'hui convertis en métairies, l'exception de Kerstang, dont on ne voit que des ruines. Tronjoly est le seul château qui existe, et il est en fort bon état. Il a été rebâti en 1768. — On voit en Gourin un dolmen, deux menhirs et deux camps. On ne sait à quelle époque appartiennent ces derniers. — Le territoire de Gourin est compris en partie dans les Montagnes-Noires, et de plusieurs endroits l'on jouit d'une vue magnifique. — On exporte dans les communes environnantes des bestiaux, du beurre, de la cire et du miel. — II y a foire le deuxième lundi de chaque mois, le 22 février, le 1er juin, le 20 juillet, le 1er septembre, le 29 octobre, le 22 décembre. — Marché le lundi. — Bosquet, avocat, auteur du Dictionnaire raisonné des domaines. Rennes, 1782, 4 vol. in-4°; Rouen, 1762, 3 vol., Paris, 1755, etc., était né à Gourin. — Géologie : le schiste micacé est la roche dominante. — On exploite quelques minerais de fer. — Carrières de pierres ardoisières el de pierres schisteuses à bâtir. — Archéologie : Dom Morice, Preuves, t. I, col. 514; t. II, col. 582, 1320, 1418; t. III, col. 348,1021. — On parle le breton.

* Editions Flohic (1996) : Gourin est l'une des neufs sénéchaussées royales relevant du Présidial de Quimper créé en 1552 et devient, en 1713, le siège d'une subdélégation d'intendance. 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Menhir de Kerbiquet  
Eglise saint Pierre et saint Paul (1500) Iliz sant Per ha Paol (1500)
Ossuaire Garnel
Chapelle saint Nicolas (1507) Chapel sant Nikolas
Chapelle Notre-Dame des Victoires (1509-1830)  
Chapelle saint Hervé (1518-1536) Chapel sant Herve
Chapelle Notre-Dame de la Consolation (XVIIè)

reconstruite en 1874.

 
Chapelle saint Philibert (1668)  
Chapelle saint Guenolé (1688 - 1770)  
Chapelle saint Symphorien

dite aussi de Bever, Besver, Bezuer

(citée en 1704; reconstruite en 1878)

 
Chapelle saint Diboan / Abidon  
Manoir de Kerbiguet (1564-1580)  
Manoir de Kerbleizec (XVIè)

(Lieu d'arrestation du marquis de Pontcallec, en 1719)

 
Manoir de Kerambris (fin XVIè)  
Manoir de Menguionnet (XVIè)  
Château de Tronjoly (1768); colombier  
Manoir de Gwel Kaër (1880-1907)  
Beg Min Guernanic

le plus haut sommet du Morbihan = 303 mètres

 
Allée couverte de Men-Guionnet / Allée de Vil Huen . Moulin blanc  
Menhir de Kerbiguet Lann  
Moulins de Kerbiguet (fin XVIIIè)  
Roc'h an Ankou  

Étymologie :

* Éditions Flohic (1996) : "Gorwraen, cité dans le cartulaire de Landévennec, transcrit Gorvrein en 1294, Gorvrin au XIVè siècle, et Gourin en 1425, peut signifier en haut de la colline ou colline de vraen, du nom de Vraen ou Warhen, échanson du roi Gradlon".

* Hervé Abalain (2000) : "Gorvrein au XIIè siècle, Gourrien au XIIIè; hagionyme seul; pour G. Bernier, Gourin est dérivé de verg, vorg, "ouvrage fortifié".

* Daniel Delattre (2004) : "Autrefois Gorvrin". 

Personnes connues Tud brudet
Messire Payen DAVIOU

premier recteur connu

 
Famille de Kergoët  
Famille de Kergus  
Famille de Tronjoly  
Yves de Boutteville  
Jean-Marie LE GORREC

curé de Gourin, de 1758 à 1772; surnommé an Tad Mad.

 
Marcel Canévet

après s'être accroché à un char américain, le 5 août 1944, jour de la libération de Gourin, est intégré à la 12è armée américaine, 6è division blindée du général Patton

Gourin, 17.07.1917 / ... 31.12.2009

inhumé au cimetière de Gourin

 

i

Marcel Canevet

Armorial - Ardamezeg

       
Famille de Boutteville

"d'argent à cinq fusées de gueules posées en fasce"

"en arc'hant, e bemp gwerzhidenn e gul"

Famille de Kergoët

"

Famille de Kergus de Kerstang

"d'azur à la croix pattée alésée d'argent"

"e glazur, e groaz pavek en arc'hant"

Famille de Tronjoly    

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Gourin Kumunioù kanton Gourin
Gourin Gourin
Langonnet    
Plouray    
Roudouallec    
Le Saint    

Communes limitrophes de Gourin Parrezioù tro war dro Gourin
Roudouallec / Rualleg Spézet / Speied Saint-Hernin / Sant-Hernin Langonnet / Langonned Le Saint / Ar Sent Guiscriff / Gwiskriv

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* M.N BOUILLET : Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie. Librairie L. Hachette et Cie. Paris. 1863.

* Adolphe JOANNE : Département du Morbihan. Hachette. 1888.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Morbihan; 1996.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Morbihan. Froger SA. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes galaises du département du Morbihan. Rolaey dez comunn galeizz deu departamant deu Mor-Bihan. Roll komuniou galloweg departamant ar Morbihan . Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : Le Morbihan. Les 261 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Gourin

* lien communal : http://www.gourin.com/index.htm

* autres liens Internet : 

http://www.infobretagne.com/gourin.htm

http://fr.wikipedia.org/wiki/Gourin

http://www.gourin.com/about/about.htm

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* blason de Gourin : dessin JC Even sur logiciel Genheral5

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page