Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de lieux

Breizh

Bretagne

Bro-Naoned

Pays de Nantes

Eskopti-Naoned

Evêché de Nantes

Guenrouët *** Genroèt

*Geunred

page ouverte le 30.03.2010 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 02/04/2010 19:34:31

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Naoned / Pays-évêché de Nantes.

Aujourd'hui dans la région économique dite "des Pays de Loire", département dit de Loire Atlantique; arrondissement de Saint-Nazaire; canton de Saint-Gildas-des-Bois; sur l'Isac.

Superficie : 6990 ha. 

Population : 1500 'communiants' vers 1780; 3639 hab. en 1901; 2368 hab. en 1968; 2383 hab. en 1990;  

Armoiries; blason; logo

* Editions Flohic : "--------------------"

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE (1996) : "d'azur à l'église d'argent soutenue d'une plaine de sinople, à la divise ondée d'argent chargée de trois poissons de gueules". Devise : DIRUTA RESTITUI. Concepteur : Mr J. Chasse (1949). Devise : Abbé L. Verger. 

Paroisses : sous le vocable de saint Hermeland.

Histoire

* Ogée (1780) : Guenrouet ; au bord d'une plaine, près la rivière d'Isac; à 9 lieues 3/4 au N.-O. de Nantes, son évêché et son ressort; à 15 lieues 1/4 de Rennes, et à 3 lieues 1/4 de Blain, sa subdélégation. On y compte 1550 communiants. La cure est à l'Ordinaire. Ce territoire est fort étendu, mais si peu cultivé qu'à peine ses productions peuvent fournir à la subsistance de ses habitants. Je ne me lasse point de répéter ce que j'ai déjà dit tant de fois (et ce que vraisemblablement je dirai encore), que ce n'est que par le défrichement des terres incultes que le peuple breton pourra rendre son sort plus heureux. On se plaint que la propagation diminue : l'on ne doit pas s'en étonner, les habitants sont dans la misère. Ceux de Guenrouet, par exemple, vivent dans l'indigence; mais c'est leur faille : si les landes immenses qu'ils possèdent étaient cultivées, elles pourraient nourrir deux mille personnes de plus; le sol n'en est pas de mauvaise qualité, et il est à croire qu'on en ferait de bonnes terres à froment et d'excellentes prairies. Il faut du temps, des soins, du travail ; mais c'est le sort de l'homme, il doit s'y soumettre. 

Le château de Carheil*, haute-justice, est la maison seigneuriale de l'endroit ; il appartenait en 1460 à Macé, chevalier, seigneur de Carheil, et en 1530 à Guillaume de Carheil. Le 8 juin 1607. Gilles-Marie de Carheil épousa Jeanne du Cambout ; et Marie, dame de Carheil, épousa en 1669 Jérôme du Cambout, chevalier, seigneur du Beccay, lieutenant au gouvernement de Brest, qui, par ce mariage, devint seigneur de Carheil, qui fut érigé en vicomté, par lettres du mois de juin 1685, enregistrées au Parlement le 4 juillet de l'année suivante, en faveur de René du Cambout, gouverneur de Rhuis. Cette terre est encore dans la même famille.

Le mot guen-rouet signifie en breton roi blanc*; et l'opinion commune est que cette paroisse fut fondée par Alain-le-Grand, proclamé duc de Bretagne l'an 889. Ce prince jouissait du château de Langle, qui passa dans la suite aux seigneurs de Lavardin, du nom de Beaumanoir, qui le vendirent, il y a environ cent ans, aux seigneurs du Cambout. Il est maintenant en ruines, et l'on ne voit que le bois de son nom avec la chapelle de Notre-Dame-de-Grâces dont on va parler.

M. le duc de Rohan possède dans ce territoire un terrain appelé la Foret de Coated; ce mot, en langage breton , signifie bois de César*. On prétend que ce conquérant le fit abattre pour faire des digues sur la rivière d'Isac, afin de pousser ses conquêtes plus avant dans le pays. — On y trouve aussi trois chapelles frairiennes qui sont : Saint-Sébastien, Sainte-Geneviève, rebâties depuis dix à douze ans, et Notre-Dame-de-Grâces, qui passe pour la plus ancienne. Elle est en grande vénération dans tout le pays ; Arthur II l'enrichit considérablement. — Les seigneurs du Cambout possèdent dans le même territoire deux masures d'anciennes maisons nobles, l'une appelée l'Evrisac et l'autre la Motte-Isaac.

-------------

* Marteville et Varin (1843) : GUENROUET (sous l'invocation de saint Herblain) , commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Fégréac, Plessé; E. le Gavre, Blain; S. Bouvrou, Quilly, Cambon : O. Saint-Gildas-des-Bois, Séverac. — Princip. vill. : Peslan, Brivé, le Breil, le Clos, Bignon, la Cardais, la Douetlée, la Touche-aux-Thebaud, Tevrisac, Retaud, la Moussardaie, le Clandré, Quinhu , le Buszon, la Gannelais, l'Ongle, Grâce, Cranda, la Morissaie. ( V. le Supplément pour tous les relevés cadastraux.) — Moulins 9 (Rialand , de la Juctrice, de l'Ongle, des Bolbet, de Maudoué, de Barel, du Haut-Breil). >>> Guenrouet est situé dans une plaine, sur la rive gauche de l'Isac , et à peu près à l'endroit où cette rivière devient navigable. — La petite rivière de Brivé prend sa source en cette commune, un peu au dessus du village qui porte son nom. — La voie romaine qui, selon M. Bizeul, allait de Blain à Port-Navalo, après avoir traversé l'Isac , passe sous les moulins du Breil, suit le fossé du bois taillis de la Joussais, laisse au nord le village de l'Epault, entre dans une gagnerie nommée Coz-Cazel ou le Vieux-Camp, et se dirige vers la chapelle Notre-Dame-de-Grâces. De là elle passe au nord des moulins de Botehel, descend à la Brivé, et laisse au sud le village de Trégaudet. En cet endroit elle est devenue chemin vicinal, et conduit à Saint-Gildas-des-Bois. ( Voy. ce mot. ) — Il y a foires à Guenrouet le 19 mai, le 15 juin et le mercredi après la Pentecôte. — Géologie : le stéaschiste est la roche dominante; on l'exploite dans le coteau sur lequel est bâtie la chapelle Saint-Clair. A l'ouest la commune joint le marais de Saint-Gildas. ( Voy. Besné. ) Le sol des landes est formé d'argile sablonneuse avec cailloux. Aux Mortiers
et à Brivé calcaire coquillier. — On parle le Français. >>> Isac ou Isach est le comparatif de Is, qui signifie bas. Steir-Isac ou rivière d'Isac a donc signifié primitivement rivière plus basse. — On a voulu, outre l'étymologie que donne Ogée, attribuer à Guenrouet celle de Guern-Rouet ; mais Guern signifiant aulnaie ou lieu bas et humide , on ne voit pas comment Rouet, qui est pour Roué ou Roi, s'allierait à l'autre mot. — Carheil est ici pour Caer ou Ker-Eil; eil signifiant centre, on ne voit pas ce qui a pu donner lieu à la création du mot Carheil. — Coated est un adjectif qui vient de coat, bois, et veut dire boisé ou lieu boisé, mais nullement bois de César. — Foret de Coated est un pléonasme véritable et qui répond à forêt boisée.

De P.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Hermeland (1896-1910-1951)

(détruite par un incendie en 1713)

Iliz sant Hermeland

(dewet e 1713)

Eglise Notre-Dame de Grâce (1952) Iliz Itron Varia a C'hras
Chapelle saint Sébastien (1752-1930) Chapel sant Sebastian
Chapelle sainte Anne du Cougou (XVIIIè-1919) Chapel santez Anna
Château de Bogdelin Kastell Bogdelin

Etymologie

* Ogée (1780) : "Le mot guen-rouet signifie en breton roi blanc*; et l'opinion commune est que cette paroisse fut fondée par Alain-le-Grand, proclamé duc de Bretagne l'an 889".

* Marteville et Varin (1843) : "On a voulu, outre l'étymologie que donne Ogée, attribuer à Guenrouet celle de Guern-Rouet ; mais Guern signifiant aulnaie ou lieu bas et humide , on ne voit pas comment Rouet, qui est pour Roué ou Roi, s'allierait à l'autre mot".

* Editions Flohic : "probablement de Gwenreth Ière, reine de Bretagne au IXè siècle"

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Guenruth, 1090; Guenreth, XII QG; Guenret 1287 LO"

Personnes connues Tud brudet
Guillaume Legrand

constructeur de la chapelle de sainte Anne du Cougou; 

noyé à Nantes en 1793

 

Vie associative et culturelle Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Saint-Gildas-des-Bois Parrezioù kanton *sant-Jili
Drefféac *Devriag
Guenrouët / Genroèt

*Geunred

 
Missillac    
Saint-Gildas-des-Bois    
Sévérac    

Communes limitrophes de Drefféac / Dréféac Parrouzioù tro war dro *Devriag
Pontchâteau Saint Gildas des Bois Guenrouët Sainte Reine de Bretagne

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780. 

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'OGEE, 1843.

* Adolphe JOANNE : Département de Loire Inférieure. Hachette. 1874. Réédition Christophe Belser / Editions C.M.D. 

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire Atlantique. Froger S.A. 1996.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop-Breizh. 1990.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire de Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Guenrouët / Genroèt / Geunred 

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Guenrouët : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Comptoir de Campagne. 22160. Callac-de-Bretagne. 

Tél / Fax : 02.96.45.51.06

Site weeb : http://www.comptoir-de-campagne.com

Retour en tête de page