Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro Naoned

Pays de Nantes

Nantes

Naoned

 

Héric

(*Hierig)

 

page ouverte le 10.01.2011       forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 13/01/2011 12:00:00

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Nantes / Bro Naoned; évêché de Nantes

Aujourd'hui dans la région économique dite 'des Pays de Loire', département de Loire Atlantique;  arrondissement de Châteaubriant; canton de Nort-sur-Erdre.

Superficie : 7393 ha.

Population : 2400 hab. vers 1780; 3843 hab. en 1901; 2531 hab. en 1968; 3378 hab. en 1990; 4990 hab. en 2009; 

Armoiries; blason

* M. Froger & M. Pressensé (1996) : "d'argent à la bande de sable chargée de trois molettes d'éperon d'or". Concepteur : Mr Durivault (1961). Blason de la famille de Collobet du Bot".

* Éditions Flohic (1999) : "Ce sont les armes de la famille de Collobet du Bot".

Paroisse : église sous le vocable de saint Nicolas.

Histoire

* Ogée (1780) : Héric: à peu de distance de la route de Nantes à Rennes; à 5 lieues 1/4 au N.-N-O. de Nantes son évêché et son ressort; à 17 lieues 1/4 de Rennes et à 2 lieues 1/4 de Blain, sa subdélégation. M. le duc de Rohan est le seigneur de cette paroisse compte 2400 communiants. Le roi y possède plusieurs fiefs. La cure est présentée par 1e chapitre de l'église cathédrale de Nantes. Son territoire forme un pays plat, où l'on voit des terres fertiles en toutes sortes de grains, quelques prairies, des landes qui occupent la plus grande partie du terrain, beaucoup de châtaigneraies, et du bois de chauffage qui fait le principal commerce des habitants, qui viennent le vendre à Nantes.— L'an 1149, Hoël, comte de Nantes, donna à l'abbaye de Saint-Sulpice, dans l'évêché de Rennes, pour la dot de sa fille Odeline, qui avait pris l'habit de cette maison, l'ancien prieuré de Sainte-Honorine, fondé dans la forêt de Héric. — L'an 1170, Robert, IIè du nom, évêque de Nantes, donna au chapitre de sa cathédrale l'église de Héric, avec les deux tiers des dîmes de cette paroisse.— L'an 1290, la seigneurie de Héric était au seigneur de Clisson. Gaufroi, seigneur de Héric, chevalier portant bannière, combattit, à la tête de sa compagnie, pour le roi le France Philippe II, à la bataille de Bouvines, en Flandre, donnée le 25 juillet 1215 entre l'armée de ce monarque et celle de l'empereur Othon. La victoire demeura aux Français. (Voy. Rennes, année 1215.) — Olivier de Clisson, connétable de France, était seigneur de Héric, l'an 1407. — Le 5 octobre 1563, deux calvinistes, dont l'un se nommait Antoine Nail, marchand colporteur, rencontrèrent le vicaire de cette paroisse, qui allait dire la messe, et l'assassinèrent en pleine rue. On les saisit sur-le-champ; mais les habitants, qui craignaient de s'exposer au même sort en les conduisant à Rennes ou à Nantes, leur laissèrent la facilité de s'échapper, et l'on croit que le crime demeura impuni.— L'an 1613, la foret de Héric s'étendait encore jusqu'à Bout-de-Bois, qui s'en trouve aujourd'hui à trois quarts de lieue. Cette forêt fut abattue sous le règne de Louis XIII. — Les châtellenies et jurisdictions de Blain, Héric et Fresnay, furent unies l'an 1642 pour être exercées à Blain, par les mêmes officiers, à une seule foi et hommage, au nom de la demoiselle de Rohan.

* Marteville et Varin. (1843) : HÉRIC (ecclesia Sancti-Nicoiat de Hierico); commune formée de Pane. par. de ce nom, aujourd'hui succursale; chef-lieu de perception; brigade de gendarmerie à cheval; relai de poste à la Croix Blanche. — Limit. : N. Puceul, Saffré, canal de Nantes à Brest; E. Nort. Casson; S. Fay, Grandchamp; O. Blain. — Princip. vill. : la Hamonais, la Toudrie, le Londuc, le Jaunais, la Remaudais, Glanet, la Grande Noë, Ville-Neuve, l'Aubrais, Breil-Vin, la Chevalerais, la Forgette, la Verdinière.— Superf. lot. 8607 hect. 84 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 3577; prés et pat. 1530; vignes 31; bois 803; verg. et jard. 100; landes et incultes 2127; étangs 4; chantiers 32; sup. des prop. bat. 72; cont. non imp. 361, Const. div. 821; moulins 8. >>> Il y a foire à Héric les 11 mai, 11 août et 25 septembre. — Géologie et archéologie : le bourg est sur micaschiste; à 1 kil. à l'ouest, gneiss mêlé à la roche amphibolique; au nord-ouest, grès quartzeux; au nord, roches serpentineuses; à la lande des Jariais, on trouve sous l'argile des blocs énormes de quartz hyalin blanc, superposés au phyllade rouge. En fouillant pour les travaux du canal de Nantes à Brest, dont le point départage est très-voisin de Héric, on a trouvé des fers de mules et de chevaux, à 1 m. environ de profondeur, sous un banc de psammite ferrifère. — On parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Nicolas (XVIIè, 1833, 1863) Iliz sant Nikolaz
Chapelle Notre-Dame de Bon Secours Chapel Itron Varia a Wir Sikour
Château de Dreneuf (XVè, XVIIIè, XIXè)  
Château de la Courosserie / Couroucerie (XVIIè, XIXè)  
Château de Challonge (1830)  
Moulin de Bois-Rivault  

Étymologie

* Albert Dauzat et Charles Rostaing (1963-1978) : "Hyhariacum, XIè s; Hiheric, 1287 : nom d'homme germanique Hithar et suffixe -acum".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Hyhariacum, XI; Hiheric, 1287".

* Erwan Vallerie (1995) : "Hyhariacum, XIè; Hiheric, 1287; Iheric, XIIIè; Hihiric, 1398". 

* Éditions Flohic (1999) : " du latin hericus, hérisson, animal très présent sur la commune, ou de Jéricho, qui fonde une colonie à cet emplacement, ou du latin erice, bruyère des forêts et des landes".

* Hervé Abalain (2000) : "Hiheric, 1287; nom de personne d'origine germanique".

* Mairie de Héric : "La forme la plus ancienne de HERIC semble être HYHARIACUM (XIè siècle) signalée sur le cartulaire de Ronceray. D'autres formes ont existé. Parmi celles-ci, "HYERIC" est mentionnée par le cartulaire de Redon. La forme HERIC finit par prévaloir à partir de 1600 dans les archives officielles.

----------

* Echange signé Ar Barzh, en date du 16 avril 2008, sur le forum Academia Celtica : http://academia-celtica.niceboard.com/t609-etymologie-bidon-pour-heric-44#13313

"On a là ce qui ressemble à une évolution bretonne, avec chute du S intervocalique, du gaulois *ISARIAKON, "le lieu de l'ISARIA" (rivière locale aujourd'hui dénommée ISAR, improprement orthographié ISAC sur les cartes). Il est intéressant de noter que le nom de la rivière a conservé le S intervocalique gaulois, au contraire du nom de la commune, ce qui suppose dans cette région une cohabitation des deux langues"

complété le 12.01.2011 : 

........... "1. L'hypothèse Héric = *isariakon est d'Alan-J. Raude. Rendons à César, etc.

........... " 2. Le h initial relevé dans les graphies anciennes ou modernes n'est pas étymologique selon moi : "Hih" sert à éviter une prononciation /yé/ à l'initiale qui a cependant fini par se produire pour arriver à la prononciation moderne /éri/ (soit /ihéric/ > /yéri/ > /éri/)..

-----------

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Nort-sur-Erdre Kumunioù kanton Nord
Casson / Caczon

*Kazhion

Héric *Hierig
Nort-sur-Erdre  
Petit-Mars    
Saint-Mars-du-Désert    
Les Touches    

Communes limitrophes de Héric parrezioù tro war dro *Hierig
Blain La Chevallerais Saffré Nort-sur-Erdre Casson Grandchamp des Fontaines Notre-Dame des Landes

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN; continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843. 

* Adolphe JOANNE : La Loire Inférieure au XIXè siècle. 1874. continué et commenté par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. Editions C.M.D. 2000.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire-Atlantique. 1996.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003

Liens électroniques des sites Internet traitant de Héric /  *Hierig 

* lien communal : http://www.heric.fr/jsp/site/Portal.jsp

* Office de tourisme :

* blason de Héric : dessin JC Even sur logiciel Genheral5.

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Comptoir de Campagne. 22160. Callac-de-Bretagne. 

Tél / Fax : 02.96.45.51.06

Site weeb : http://www.comptoir-de-campagne.com

Retour en tête de page