Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

(blason en attente)

Bro-eskopti Sant-Brieg

Pays-évêché de Saint-Brieuc

Allineuc * Allineu

*Alineug

pajenn bet digoret er bloaz 2003 page ouverte en 2003     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour : 29/01/2019 21:45:37

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Saint-Brieuc / Bro Sant-Brieg; évêché de Saint-Brieuc.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'de Bretagne', département des Côtes d'Armor; arrondissement de Saint-Brieuc; canton d'Uzel-près-l'Oust;  

Superficie : 2409 ha.

Population : 3000 'communiants' vers 1780 (y compris ceux de l'Hermitage); 1698 hab. en 1886; 1677 hab. en 1890; 744 en 1970; 660 hab. en 1978; 545 hab. en 1998; 593 hab. en 2012;

Armoiries; Blason; logo :  

Paroisse : sous le patronage conjoint de saint Pierre et de sainte Anne.

Histoire :

* Ogée (1780) : Allineuc; dans un fond, à 5 lieues S.S.O. de Saint-Brieuc, son évêché; à 19 lieues 1/4 de Rennes, et à 2 lieues 1/8 de Quintin, sa subdélégation. --- Cette paroisse, donrt la cure est à l'ordinaire, ressortit au siège royal de Saint-Brieuc, et compte, y compris ceux de l'Hermitage, sa trève, environ 3000 communiants. M. Le duc de Lorges en est le seigneur. Cette paroisse joint la forêt de Lorges, au milieu de laquelle se trouve le château de ce nom, qui passe pour un des plus beaux de cette province, tant par l'agrément de la maison que par l'étendue de sa forêt, qui contient environ sept mille arpents de terrain plantés en futaie et taillis. Cette forêt, coupée par une multitude prodigieuse d'allées larges et propres, formées en étoiles et autres figures, offre les plus belles promenades et présente le spectacle le plus alusant. E l'an 1500, ce territoire renfermait aiussi les maisons nobles des Landes, à Jean Rolland; le manoir de Toulnon, au comte de Laval;, qui possédait aussi le manoir de Saint-Armel; le manoir de Villeneuve, à Jacques Rolland; Cardon, à Julien Daniel; et le Parc, au nommé Duault. --- Les terres de ce canton sont de bonne qualité; elles produisent toutes sortes de grains et beucoup de foin. Le reste du terrain est en bois et landes.

---------------------

* Marteville et Varin (1843) : ALLINEUC (étymologie : Al linec, le lieu au Lin), commune formée de l'anc par de ce nom. L'Hermitage, érigé en paroisse le 27 février 1627, était cependant regardé comme trêve d'Allineuc, le curé y ayant conservé le droit d'étole honorifique. L'église qui est sous le vocable de Saint-Pierre et de Sainte-Anne, est comme construction de plusieurs époques : la chapelle dite du Rosaire, côté nord, est de 1600 à 1604, 1735. L'ensemble de l'édifice est fort irrégulier. Il y avait autrefois six chapelles, deux paroissiales et quatre domestiques. Trois de celles-ci sont abandonnées; la quatrième à -Doheu est fort jolie et sert au culte. Les deux chapelles paroissiales sont encore desservies. La première dite de Saint Adrien est sise sur la plate forme d'une colline très élevée, à 'Allineuc à Uzel. Il s'y tient chaque année deux assemblées ou pardons, l un à la Quasimodo, l autre le lundi de la Pentecôte. Avant la révolution tous les jeunes gens mariés dans l'année étaient tenus d'y courir quintaine Ce droit appartenait à MM de Lorges et le sénéchal de la baronnie de Quintin présidait à ces jeux féodaux La seconde chapelle dite de Notre-Dame de Bon-Secours n'est livrée au culte qu'une fois par an. Il y avait enfin une septième chapelle à Laurédan; elle est totalement détruite. Outre les manoirs indiqués par Ogée, il y a en Allineuc, Cararon, la Ville-Neuve, Saint-Anne, la Porte-Dohen; Kertinguy et la Douve; château était fortifié jadis; il sert de métairie maintenant ainsi que les autres, à l'exception de la Porte-Dohen qui est une charmante habitation. éléac l'un des ouvrages du canal de Nantes à Brest. Fragments druidiques près du village de Leffo. Fontaine Sainte-Anne aux limites N de la forê de Lorges; équents pèlerinages. Exploitation de pierres de construction dans la montagne Saint-Adrien. Fabrication très active de toiles, qui, dans les marchés de Quintin et d'Uzel, énérique de toiles de Quintin et sont les plus recherchées. Autrefois on en exportait beaucoup. Vues très belles sur la montagne Saint-Adrien, sur le Mont-Barra, aux Rocher-Larron, -Thomas, près la Boissière. Du N.O au S. E, Allineuc est séparé de Merléac par l'Oust. Il y a quelques sources d'eau minérale. (Extrait des notes de M le curé Caresmel). Géologie : le sol repose généralement sur schiste talqueux On parle le français.

L'église qui est sous le vocable de Saint Pierre et de Sainte Anne est comme construction de plusieurs époques : la chapelle dite du Rosaire, côté nord, est de 1600 à 1604, la tour est de 1735. L'ensemble de l édifice est fort irrégulier. Il y avait autrefois six chapelles,deux paroissiales et quatre domestiques. Trois de celles ci sont abandonnées; la quatrième à la Porte-Doheu est fort jolie et sert au culte. Les deux chapelles paroissiales sont encore desservies. La première dite de Saint Adrien est sise sur la plate forme d'une colline très élevée, à mi chemin d'Allineuc à Uzel. Il s'y tient chaque année deux assemblées ou pardons, l'un à la Quasimodo, l'autre le lundi de la Pentecôte. Avant la révolution tous les jeunes gens mariés dans l'année étaient tenus d'y courir quintaine Ce droit appartenait à MM de Lorges et le sénéchal de la baronnie de Quintin présidait à ces jeux féodaux La seconde chapelle dite de Notre-Dame de Bon-Secours n'est livrée au culte qu'une fois par an. Il y avait enfin une septième chapelle à Laurédan; elle est totalement détruite.

Outre les manoirs indiqués par Ogée, il y a en Allineuc, Cararon, la Ville-Neuve, Saint-Anne, la Porte-Dohen; Kertinguy et la Douve; ce dernier château était fortifié jadis; il sert de métairie maintenant ainsi que les autres, à l'exception de la Porte-Dohen qui est une charmante habitation. Magnifique digue au village de Botméléac l'un des ouvrages du canal de Nantes à Brest. Fragments druidiques près du village de Leffo. Fontaine Sainte-Anne aux limites N de la forêt de Lorges; on y fait de fréquents pèlerinages. Exploitation de pierres de construction dans la montagne Saint-Adrien. Fabrication très active de toiles, qui, dans les marchés de Quintin et d'Uzel, portent le nom générique de toiles de Quintin et sont les plus recherchées. Autrefois on en exportait beaucoup. Vues très belles sur la montagne Saint-Adrien, sur le Mont-Barra, aux Rocher-Larron, Rocher de Keruault et Rocher-Thomas, près la Boissière. Du N.O au S. E, Allineuc est séparé de Merléac par l'Oust. Il y a quelques sources d'eau minérale. (Extrait des notes de M le curé Caresmel). Géologie : le sol repose généralement sur schiste talqueux On parle le français

---------------------

La trève de l'Hermitage est érigée en paroisse autonome le 27 février 1627, bien que, selon Ogée, le curé d'Allineuc y "ayant conservé le droit d'étole honorifique". 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Pierre et sainte Anne Iliz sant Per ha santez Anna
Chapelle Sainte Anne de Langavry Chapel santez Anna Langavre
Manoir du Vizieu  
Manoir du Grand-Bosméléac  
Etang de Bosméléac  

Étymologie :

* Marteville et Varin (1843) : Al linec, le lieu au Lin

* Jean-Yves Le Moing : Alinoc, 1330.

* Bernard Tanguy : Alinoc, vers 1330; Alinet ( = Alinec), 1407; Alineuc, 1439; en gallo : Alineu.

* Erwan Vallerie (1995) : Alinoc, XIVè; Alinet, 1407; Alineuc, 1516; Alineu, 1630.

* Hervé Abalain : Alineg (Alinoc en 1330, de (al lineg), "l'endroit où l'on cultive le lin"; cf. Collineuc, de (koed lineg), et Collinée.

Signification : 

* Jean-Yves Le Moing : " nom proche du nom de personne Alunoc cité par J. Loth (b59)"

* Bernard Tanguy : "En dépit de l'existence d'un nom d'homme vieux-breton Alunoc, attesté au IXè siècle dans les actes de l'abbaye de Redon, le toponyme est plus vraisemblablement formé avec l'article défini breton an et le breton ancien linoc, aujourd'hui lineg 'linière", dérivé que l'on trouve notamment associé au breton koet 'bois" dans Collineuc, village de Loudéac, Couetlineux au XVIII siècle, et au breton penn "tête", bout", dans Pellinec, village de Canihuel et Pélineuf, village de Lanvallay. La forme actuelle s'explique par un phénomène d'assimilation -comme dans les deux toponymes précités- et par une agglutination de l'article".

---------------------------------

JC Even (réflexion personnelle du 22 avril 2003) : les indications d'Ogée disent qu'Allineuc se trouve "dans un fond". Pourtant, Bernard Tanguy et Hervé Abalain invoquent le nom de Collinée lequel, précisément, n'est pas dans un fond, mais sur une hauteur. N'y aurait-il pas lieu dans ce cas, plutôt que de parler de culture de lin, d'envisager un radical celtique *blaen = colline, hauteur, avec aphérèse du b > *Lein = hauteur, dessus. Cf. Francis Gourvil. CF : le Lennig, en Trégrom. ???

Personnes connues Tud brudet
Louis-Hyacinthe Cavelier, comte de Cuverville

né à Cuverville-en-Caux (Normandie), le 15 mars 1740. Capitaine de vaisseau, 1781; commandant de la Marine à Brest, 1791; retraité en tant que contre-amiral, 1814; décédé à Quintin le 5 août 1819. Il avait épousé à Allineuc, le 16 avril 1787, Félicité-Jeanne Visdelou de Bonamour, héritière de la Porte d'Ohain, 

 
Louis-Paul-Parie Cavelier de Cuverville  
Jules Cavelier de Cuverville  

Armorial * Ardamezeg

   
Cavelier de Cuverville   de Laval de Lorges le Tabareuc Urvoy
        seigneurs de Kerfagon en Allineuc

Références et montres de 1469 à 1513

Eon, anobli en 1439

(PPC)

seigneurs de la Villeoury, des Fermes, en Maroué; de la Cassouère, en Landéhen; des Champscourts, de Closmadeuc et du Tertre, en la Maloure; de la Touche-Bréhant; de Belorient; du Duault; de Saint-Glen; de Crénan, en le Foeil; du Carboureux et de Saint-Bédan, en Saint-Brandan; de Portzamparc, en Plounévez-Moëdec; de Tourdelin, en Saint-Thual; des Rabines; de la Roche; de Kerstainguy, en Allineuc; de la Villegourio; de Chaigné; de Malaguet.

"d'argent à trois chouettes de sable, becquées, membrées et allumées de gueules"

"en arc'hant e deir gaouenn en sabel, pigoset, iziliet ha lagadet en gwad"

Références et montres de 1440 à 1513

(PPC)

 

         
Visdelou-de-Bonamour          
           

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton d'Uzel Kumunioù kanton Uzel
Allineuc Alineug
Grâce-Uzel Gras-Uzel
Merléac Merleag
Le Quillio Ar C'hillioù
Saint-Hervé Sant-Herve
Saint-Thélo Sant-Teliav
Uzel Uzel

i

Carte extraite de Jean Rigaud. Géographie historique des Côtes-du-Nord. 1890

Communes limitrophes d'Allineuc Kumunioù tro-war-dro *Alineug
Le Bodéo l'Hermitage-Lorge Uzel Merléac

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du département des Cotes du Nord. 1886.

* Jean RIGAUD : Géographie historique des Côtes-du-Nord; 1890.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault. 1978.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. Spezed. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. ArMen-Le Chasse-Marée. 1992

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor; 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Les universels Gisserot. 2000.

Liens électroniques des sites Internet traitant d'Allineuc / Alineug

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page