Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro-Wened

Pays de Vannes

Eskopti Gwened

Évêché de Vannes

  An Arzhanou Arzano  

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003 forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 04/12/2017 20:25:48

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Wened, évêché de Vannes.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département du Finistère; arrondissement de Quimper; chef-lieu de canton.

Superficie : 3402 ha.

Population : 2600 'communiants' vers 1780, y compris ceux de Guilligomarc'h;  1861 hab. en 1878; 1206 hab. en 1968; 1238 hab. en 1990;  

Armoiries; blason :

* Éditions Flohic : "les blasons de plusieurs familles nobles possédant des fiefs dans la paroisse inspirent ce blason. S'y trouvent les macles des Rohan, seigneurs de la Roche-Moisan, mais aussi l'hermine des Quimerc'h, le croissant des Bizien, le lion des Leslé et la croix endentée des Fraval".

* Froger -Pressensé : "de gueules à la croix endentée d'argent chargée en chef d'une moucheture d'hermine soutenue d'un croissant de gueules, et en abîme d'un lion léopardé d'azur, armé et lampassé de gueules. La croix est cantonnée en chef de deux mâcles d'or". Concepteur : Bernard Le Brun. P.F. 24 mai 1978.

* JC Even : "en gwad, e groaz dentek en arc'hant, karget ouzh kab gant (e)ur vrizhenn erminig dalc'het gant (e)ur greskenn en gwad, hag ouzh kondon gant (e)ul leon-leonparzhek en glazur, krabanek ha teodek e gwad. Konket eo ar groaz ouzh kab gant div mailhenn en aour"

Histoire

* Ogée, 1780 : Arzano; à 12 lieues 3/4 à l'ON.O. de Vannes, son évêché; à 28 lieues de Rennes, et à 4 lieues d'Hennebont, sa subdélégation et son ressort. La cure est à l'ordinaire. Le nombre de ses habitants, y compris ceux de Guilligomar, sa trève, est de 2600 communiants. Ce territoire est plein de landes, coupé de collines et de vallons; les terres y sont peu cultivées, sablonneuses et d'un médiocre rapport; on y voit pourtant quelques prairies, mais de peu d'étendue. Jean de Vendôme vendit, par acte du 2 février 1382, à Charles de Rohan, seigneur de Guéméné, le château, la terre et la châtellenie de la Rochemoisan, avec les moulins, bois et tout ce qui en dépendait, dans la paroisse d'Arzano. On y voit le manoir de Kerenech, qui appartenait, en 1240 à Philippe de Keryezequel; le manoir de Kerygomarch, en 1250, à François Bizien; le manoir de Kerguegan, en 1410, à Alain Henri; le manoir de la Ville-neuve, en 1420, à Terrien Penhoet; le manoir de Taluangorn, en 1500, à  Jean Kerouallan.

Marteville & Varin (1843) :  ARZANO, commune formée de l'anc. par de ce nom, moins Guilligomarc'h, sa trève (voy. ce mot), aujourd'hui cure de 2è classe. — Limit. N. Guilligomarc'h, Querroen, rivière d'Allé; E. Cléguer, Plouay, rivière du Scorff; S. Rédéné, Lesbius; O. Tréméven, l'Ellé.— Princip. vill. : la Ville-Neuve, Kerharnou, Kerhoël, Le Moustoir, Cosquer, Kerguen, Kerlarec, Keranvoarec, Kergréau, Kerminguy. — Superf. tot. 3413 hect., dont les princip. div. sont : ter. lab. 1006; prés et pât. 177; bois 173; landes et incultes 1873; sup. des prop. bât. 16; con. non imp. 165. Const. div. 258; moulins 7. Chapelles Saint-Dureg, Saint-Adrien, Saint-Laurent. — Château de Lage, de Castellin, de Penallan, du Roc'h. — Géologie : constitution granitique.— On parle le breton.

* Le territoire d'Arzano a été réduit de celui de Guilligomarc'h, sa trève, qui est devenue commune autonome en 1790.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Église saint Pierre aux Liens (1641-1744 et 1778-1869) Iliz sant Per
Stèles Peulvenioù
Éperon barré de Saint-Adrien (Camp de César)  
Motte castrale du Roc'h Moudenn ar Roc'h
Chapelle saint Laurent (XVIè) Chapel sant Laorans
Château du Laz (fin XVè) Kastell al Laz
Château de Kerlarec Kastell Gerlareg
Manoir de Penlan Maner Penlan
Fontaine saint Adrien (1789)

Chapelle détruite en 1955

Feunteun sant Drian

Chapel bet diskaret e 1955

Étymologie

- Éditions Flohic (1998) : "le nom attesté au XIIè siècle parait être issu de celui d'un seigneur local, Arthnou, ours connu".

- Hervé Abalain(2000) : "Arthnou au XIIè siècle; du nom de personne formé à l'aide de *arzh = ours, et *(g)nou, "ours connu", du nom d'un seigneur".

- commentaire JCE : si on a la preuve de l'existence d'un seigneur local qui a porté ce nom, alors je suis d'accord. Mais si on n'en n'a pas la preuve, ceci ne reste donc que du domaine de l'hypothèse, et n'a guère plus de raison ni de force que toute autre hypothèse, sachant que la racine *arzh, qualifiée systématiquement de "celtique", et désignant dans ce cas l'ours, a déjà donné lieu à de multiples divagations pseudo-intellectuelles. 

Personnages connus Tud brudet
   

Ardamezeg * Armorial

             
de l'Aage

Aotrouien Kerigomarc'h

             

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton d'Arzano Parrezioù kanton an Arzhanoù
Arzano An Arzhanoù
Guilligomarc'h    
Locunolé    
Rédéné    

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE & P. VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1845.

* Adolphe Johanne : Département du Finistère; 1878.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes du Finistère; 1998.

- Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.   

Autres sites et liens traitant d'Arzano / An Arzhanoù :

- lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason d'Arzano : composition JC Even sur logiciel Genhéral5. 

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page