Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Gernev

Cornouaille

Bro Boc'her

Poher

  Calanhel

Kalanhel

 

pajenn bet digoret e 2004 page ouverte en 2004

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 21/06/2017 20:27:19

Définition : commune de la Bretagne historique, en Haute-Cornouaille / Kernev Uhel, en Poher / Bro-Boher; Evêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Callac-de-Bretagne; sur les ruisseaux de Guervily et de Kerlan Braz.

Superficie : 1432 ha

Population : 800 'communiants' vers 1780; 891 hab. vers 1860; 1035 hab. en 1881; 522 hab. en 1970; 362 hab. en 1982; 318 hab. en 1990; 264 hab. en 1999;

Blason : "d'or, à la montagne de trois coupeaux de gueules, sommée d'une tour de sable; chapé de sable, à deux mouchetures hermine de gueules brochant sur les traits du chapé"

"En aour, e menez a dri tamm en gwad, leinet gant un tout en sabel; kabellet en sabel, e ziv brizhenn erminig en gwad balirant war linennoù ar c'habell" 

Paroisse : primitivement et traditionnellement sous le vocable d'un hypothétique "saint Calanhel".

Désormais sous le vocable de saint Vincent Ferrier.

La première pierre de l'église actuelle, dédiée à St Vincent Ferrier, a été inaugurée le 08 septembre 1891.

i

Église Saint Vincent Ferrier

2006. JCE

Histoire :  

* Ogée (1780) : Calanhel; trève de Plusquellec; à 14 lieues au N.-E. de Quimper, son évêché; à 28 lieues de Rennes, et à 1 lieue de Callac, sa subdélégation; elle relève du roi, et ressortit à Carhaix. On y compte 800 communiants. Son territoire renferme plusieurs maisons nobles, qui sont : la Roche-Droniou, avec haute, moyenne et basse-justice; Kerazlouant, moyenne et basse-justice; Kergadou, Resperis, et Keramelin, hautes, moyennes et basses justices, à M. du Parc-Keryvon.

* Marteville et Varin (1843) : CALANHEL, commune formée de l'ancienne trève de Plusquellec, aujourd'hui succursale. - Limit. : N. Plougonver; E. Callac; S Callac, Plusquellec; O. Lohuec, Plourac'h. - Princip. vill. : Kerfoen, Collodeven, le Magoarou, Karaden, Kerespars, Kerudon, Kerangoat, Guervily. - Superf. tot. 1431 hect. 49 a. 60 ca, dont les princip. div. sont : ter. ab. 916; prés 162; bois 13; verg. et jard. 12; landes et incultes 275; sup. des prop. bât. 5; cont. non imp. 48. Const. div. 197. Moulins 3. Il y a foire le Ier jeudi de chaque mois, ou le lendemain si ce jour est férié. - Géologie : roches amphiboliques. - On parle le breton.

* JC Even : 

La partie centrale de Calanhel se trouve située au sud d'une grande route gallo-romaine : celle de Vorgium / Carhaix à (Vetus) Civitas / Le Yaudet. 

Celle-ci longe la limite nord de la commune, à 1,8 km à l'ouest du bourg, de  Lein ar C'hoad à Toull al Lann

Le territoire fait partie d'un vaste ensemble centré sur la cuvette de Carhaix, qui va de la cime des Monts d'Arrée, au nord, jusqu'aux contreforts des Montagnes noires, au sud. Cette dépression, entourée de collines, lui vaut le qualificatif de Carmélide figurant dans une partie de la légende arthurienne. La racine de ce nom se trouve dans le mot gaulois *metl-os qui signifie colline, et qui est resté dans celui de Maël-Carhaix (< Mezle).

A la fin de l'empire romain, et à partir du Moyen-age, le pays de Carhaix est désormais connu sous le nom de Poher, issu de pagus castrum = le pays qui entoure la ville.

Le Poher lui même fait partie de la Haute Cornouaille. 

Lors de l'organisation des territoires au moment de l'implantation bretonne, c'est à dire à partir de la fin du Vè siècle / début du VIè siècle, Calanhel fait partie du plou (entité civile) de Plusquellec.

Il en est distrait pour être érigé en commune au cours du Ier trimestre 1790.

*****

Maires de Calanhel, Messieurs : LE GUILLOU; CORDGAT; GUYADER; LE PERRON; BOSQUET; L'HELIAS (père); L'HELIAS (fils); L'HELIAS J.: 

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Vincent Ferrier

(4è dimanche après Pâques)

Iliz sant Visant Ferrier

(4t Sul war lec'h Sul Fask)

Chapelle saint Maur (1778) Chapel sant Maor (1778)
Fontaine saint Maur Feunteun sant Maor
Chapelle saint Yves (1626), en ruines Chapel Sant Erwan (1626); en e boull
Chapelle saint Grégoire Chapel sant Gregor
Manoir de Kergadiou / Kergadou (fin XVIIIè) Maner Kergadioù / Kergadou
Motte castrale de la Roche Moudenn kastell ar Roc'h
Menhir de Kerudu Peulven Kerdudu
Voie romaine de Carhaix à Lannion Hent roman euz Karaez da Lannuon

Étymologie :

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "Le nom de cette commune s'écrit Kalanel en breton. On trouve la forme Callanhel en 1605 ***. La graphie actuelle Calanhel apparait d(ès 1633 dans les registres paroissiaux de Botmel (Callac). Dans ceux de Calanhel, on rencontre aussi les formes Callaner (dès 1676), Callaner (dès 1754), Calanner (dès 1755)"

* Bernard Tanguy : Calaner, 1535-1536; Callanel, 1591; Callanhol, 1599; en breton Kalaner.

" Homonyme du village de Calanhel-Melscoet, situé en Plourac'h, à moins de 10 km à vol d'oiseau, au sud-ouest, Calanhel rappellerait le nom d'un saint breton. L'église, aujourd'hui dédiée à saint Vincent Ferrier, avait en effet encore en 1620, d'après un document, saint Calanhel pour titulaire. Cet hagionyme, que l'on peut supposer entre originellement *Calaner, ne semble pas devoir entre assimilé au nom d'homme vieux-breton Kalanhedre, attesté en 834; celui-ci, qui aurait évolué régulièrement en Kalanhezre, aurait été transcrit sous cette forme au XVIè siècle. Il s'agit plus vraisemblablement d'un dérivé en -er du vieux breton calann "calendes".

* Éditions Flohic (1998) : "dérivé de l'ancien breton calann, calendes".

* Hervé Abalain (2000) : "Kalanel (hagionyme employé seul)".

* Daniel Delattre (2004) : "Calaner au XVIè; Callanhel au XVIIè; Calanner au XVIIIè; "

-----------

Commentaire JCE : l'interprétation à partir du mot Calendes parait surprenante. Il serait peut-être bon de comparer ce nom avec celui de Callac, dans lequel transpire une racine *kal- = caillou, roche, promontoire rocheux, ou se rapprocher d'une éventuelle association *kat- + ???, pouvant évoquer une butte rocheuse ou un camp situé sur une hauteur ( = celt. *uxellos > bret. Uhel)

Personnes connues Tud brudet
Siméon DANIEL

en religion dom Maur; abbé de Briquebec de 1936 à 1940

Calanhel, 04.06.1885 / Abbaye de Bellefontaine, 21.06.1976

 

Armorial Ardamezeg
i

de Kerouartz

 

Kercadou / Kercadiou

La Roche-Droniou      

Vie culturelle et associative Buhez dre ar c'hultur hag ar gevredadoù
   

Seules les pages ouvertes (blanches) ont des liens actifs (blasons ou triscèles)

Communes du canton de Callac-de-Bretagne Parezioù kanton Kallag
Bulat-Pestivien Bulad
Calanhel Kalanhel
Callac-de-Bretagne Kallag
Carnoët Karnod
Duault Duod
Lohuec Loueg
Maël-Pestivien Mael-Pestivien
Plourac'h Plourac'h
Plusquellec Pluskelleg
Saint-Nicodème Sant Nigouden
Saint-Servais Sant Servez

Communes limitrophes de Calanhel Parrezioù tro war dro Kalanhel
Chapelle-Neuve Callac Plusquellec Plourac'h Lohuec

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'OGEE. 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes des Côtes du Nord. Vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Les universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Voir aussi : 

- carte IGN 1/25000, série bleue, n° 0716-O.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Calanhel / Kalanel

* lien communal : 

* autres sites : 

* Centre généalogique du Poher : http://cgh.poher.free.fr

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Information sur blocage de compte sur Wikipédia

L'information des recherches et découvertes archéologique concernant Saint-Symphorien et Bréssillien, de Paule, permettant d'étayer sérieusement la revendication de Brocéliande historique a été systématiquement rendue impossible sur la page de Wikipedia consacrée à Brocéliande, par des soi-disant experts en lutinologie, fées et korrigans  . Toute information systématiquement effacée; compte bloqué.

Compte tenu de cela, il est conseillé au lecteur de se reporter aussi à la page

Brocéliande historique.

Jean-Claude EVEN / Marikavel.org

Retour en tête de page