Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro hag Eskopti Roazhon

Pays-évêché de Rennes

 

Janzé

Janzae

* Gentieg

 

pajenn bet digoret an 30.05.2012  page ouverte le 30.05.2012    

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 06/03/2021 17:50:01

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro-Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine; arrondissement de Rennes; chef-lieu de canton; sur la Seiche.

Superficie : 4126 ha.

Population : 2000 'communiants' vers 1780; 4810 hab. en 1881;  4158 hab. en 1968; ; 4327 hab. en 1982; 5364 hab. en 1999; 

Armoiries, blason, logo :

* Editions Flohic : les trois bandes d'hermines rappellent la Bretagne et reprennent le blason des comtes de Janzé.

* JC Even : En glazur e deir sourin en erminoù

Paroisse

* Editions Delattre : Deux paroisses sous l'Ancien Régime, Saint-Martin et Saint-Pierre. Cette dernière fut supprimée en 1803 et transformée en halle.

* Église sous le vocable de saint Martin. 

Histoire :

* Ogée (vers 1780) : Janzé; à 5 lieues au S.-E. de Rennes, son évêché, sa subdélégation et le ressort de sa haute-justice. On y compte 2800 communiants. La cure est à l'Ordinaire. Il y a dans cette paroisse , qui relève du roi , une brigade de maréchaussée et un marché le mercredi. — Le fief de la Lanceule est très-ancien; il appartenait, en 1360, à Pierre Coupu, seigneur de la Lanceule, et l'an 1420, à Jeanne de Rennes. Les maisons nobles , en 1 360 , étaient : la Jarousaye, le Bois-Rogier et Lam. Depuis Janzé jusqu'aux Trois-Maries, il y a un grand chemin pavé qui fait embranchement avec la route de Rennes à Chateaubriand. Ce territoire, couvert de bois, est abondant en grains et en cidre. Les poulardes que les marchands de ce lieu apportent à Rennes et à Nantes passent pour être délicieuses ; aussi en font-ils un grand commerce.

* Marteville et Varin (1843) : JANZÉ (sous l'invocation de saint Martin) ; ville; commune formée de l'anc. par. de ce nom , aujourd'hui cure de 2è classe: bureau d'enregistrement; chef lieu de perception ; bureau de poste. — Limit. : N. Amanlis, Piré; E. Piré, Essé, leTheil; S. Sainte-Colombe, la Couyère; O. Trébœuf , Saulnièrcs, Brie , Corps-Nuds. — Princip. vill. : la Haie-de-Taillay, la Haute et Basse-Epine , les Ormeaux, la Planchevalière, les Aulnais, l'Aubinière, Villerault, Haut et Bas-Taucé , Godfrière , Bournichais , les Fourches , les Ormeaux-du-Midi,, l'Ebeaupin, la Touche-Nicole, les Cours-Roger, les Rimbouillères, la Sasserie , Merquelande, Garmeaux, la Touche-Bodin, la Bruère-des-Landes, Haut et Bas-Pilier. — Maisons principales: châteaux de Tartou , de la Jaroussaye, de la Franceule, de la Grandinerie, de la Tullaye; manoirde Garmeaux. — Superf. tot. 4126 hect. 7 a., dont les princip. div. sont: ter. lab. 2619 ; prés et pat. 551; bois 180: verg. et .jard. 82; landes et incultes 520; étangs 3; sup. des prop. bat. 30; cont. non imp. 133. Const. div. 900; moulins 7 (de la Franceule , à eau; des Châtelliers , de la Tremblaye, du Rocher, de Garmeaux, de Brulon, de la Jaroussaye, à vent). L'origine du nom de Janzé est encore inconnue; il a du reste été écrit jadis de bien des façons : la plupart des anciens titres écrivent Janzey et Janzai , le titre de fondation de l'église Saint-Martin (1118) porte Ecclesiam sancti Martini de Janzioco. Cette église Saint-Martin est devenue paroissiale; ses parties récentes renferment des débris de style roman , qui font présumer son ancienneté. Saint Pierre, ancien doyenné de Châteaugiron, a servi, depuis 1789, d'abord de halle aux blés, puis d'école primaire.— Les seules chapelles qu'il y eût autrefois en Janzé étaient attachées aux maisons seigneuriales de la Tullaye, de la Jaroussaie, de Garmeaux, de la Tremblaye et de la Franceule; celte dernière appartenait a Marmoutiers. Elles sont aujourd'hui en ruines ou employées à des usages profanes. — la Franceule , qui a conservé quelques parties de ses anciens édifices, semble avoir été construite dans le XV siècle. — II y avait, dit ou, à la Lanceule des titres curieux qui ont dû passer entre les mains de la famille Dubot de Tartou. — La butte du Châtellier offre les vestiges d'un camp romain ; notre collaborateur, M. E.  Ducrest de Villeneuve, en a donné une description dans la Revue du Breton ( t. 2, p. 65 ). On a trouvé plusieurs fois sur cette butte et dans ses environs des médailles romaines et gallo-romaines. On a trouvé aussi à plusieurs époques. en creusant pour les fondations d'édifices modernes, des tombeaux en schiste ardoisier ou en calcaire coquiller, qui provenaient des sépultures de l'ancien monastère de Saint-Pierre; de pareils tombeaux ont aussi été trouvés, en 1810, dans une prairie du manoir de Villarant, dite le Clos-aux-Moines. — Avant 1789. la dîme se percevait à Janzé à la douzième gerbe; la seigneurie de cette paroisse appartenait, ainsi que le marquisat de Brie, à M. de Langle de Beaumanoir. — La ville de Janzé, qui était naguère une simple bourgade, est aujourd'hui une importante localité et s'est faite le centre d'un pays agriculteur et industrieux. Ses jolies maisons, son école municipale remarquable, son école de jeunes filles dirigée par une communauté des sœurs de la Sagesse qui soignent aussi les malades, ses marchés fréquentés de plus de dix lieues à la ronde , deux routes qui la traversent, tout se réunit pour donner à Janzé un caractère vif et animé. — L'élève des volailles est toujours une des industries les plus lucratives de ce pays; la renommée qu'elles ont acquise et qu'elles conservent est bien méritée : en effet, les poulardes de Janzé sont remarquables par la finesse de leur goût et par l'absence de cette graisse qui donne, pour quelques personnes, beaucoup de valeur aux poulardes du Mans. — L'industrie des fils et des chanvres est encore une branche importante du commerce de Janzé ; beaucoup de cultivateurs emploient les journées d'hiver à fabriquer des toiles à voile, et l'on compte dans la commune plusieurs blanchisseries de fil. Une briqueterie importante a été établie depuis quelques années par M. Choquené; ses produits sont estimés. Enfin on exploite plusieurs carrières de calcaire et de pierres de taille. — Janzé est traversé 1° par la route départementale n° 14 d'Ille-et-Vilaine , dite de Corps-Nuds à Pouancé ; 2° par la route n° 19 de Vitré à Hedon. Un chemin de grande communication, venant de Châteaugiron, y aboutit. — La Seiche limite la commune a son extrémité nord-est—I! y a foire les seconds rnercredis des mois d'avril, mai, juin, juillet et octobre, et le 11 novembre — Marché le mercredi. — Archéologie : dom Morice, Preuves, t. II, col. 1576, 1577. — Géologie : schiste argileux; quartzite au sud-est. — On parle le français.

-------------

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Martin (1874-1885) Iliz sant Varzhin
Menhir elle-Vue   
Menhir de la Pierre-aux-Fées  
Château de la Jaroussaye (XVIIIè)  
Château de la Franceule (XXè)  
Château de Garmeaux  
Château de la Tullaye  

Étymologie

* Marteville et Varin (1843) : Ecclesiam sancti Martini de Janzioco, 1118.

* Albert Dauzat et Charles Rostaing (1963-1978) : nom d'homme gallo-romain *Gennitius, du gaul. Gennius, et suff. -acum.

* Jean-Yves Le Moing (1990) : 

* Erwan Vallerie (1995) : Janziacum, XIè.

* Éditions Flohic (2000) : du gallo jan, "ajonc", du dieu romain Janus ou peut-être de l'anthroponyme gallo-romain Gennitius et du suffixe -acum.

*****

Personnes connues Tud brudet
   

Armorial * Ardamezeg

     
Apuril / Avril     Laisné Laisné  
seigneurs du Bot, de Lourmois, de la Grée et de la Bouexière, en Nivillac; de Coësmeur, en Missillac; de Glécoët et de Coëthuan, en Bréhand-Loudéac; de Trégouët, en Béganne; du Lou, en Saint-Léry; de la Landelle, en Janzé

"d'argent au lion de sable, armé et lampassé de gueules"

"en arc'hant e leon en sabel, krabanet ha teodet en gwad"

Jean, kuzulier ouzh Breujoù Breizh e 1568, ha kadoriad kentañ ouzh Kontoù e 1

    seigneurs de Tartoul, en Janzé; des Rabinières; demeurant à Plouguernevel

"d'azur au chevron d'argent, accompagné de trois étoiles d'or"

"en glazur e gebrenn en arc'hant, heuliet gant teir steredenn en aour"

débouté, réf. 1671, ressort de Rennes

Olivier, docteur en médecine à Rennes, anobli e 1653

(PPC)

seigneurs de Tartoul

(alias)

"d'azur au chevron d'argent, accompagné de deux étoiles d'or en chef et d'un croissant de même en pointe"

"en glazur e gebrenn en arc'hant, heuliet gant div steredenn en aour ouzh kab ha gant ur greskenn ivez en aour ouzh beg"

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Janzé / Janzae Parrezioù kanton *Gentieg
Amanlis / Amanliz *Amanlis
Boistrudan / Chapéll-de-Boéz-Trudan *Koedruzan
Brie / Beriy *Berrez
Corps-Nuds / Cornut *Korned
Janzé / Janzae *Gentieg
Piré-sur-Seiche / Pirae *Pereg

Communes limitrophes de Janzé / Janzae Parrezioù tro war dro *Gentieg
Corps-Nuds     Piré-sur-Seiche  

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et continuateurs d'Ogée. 1843.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000.

*  J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de l'Ille et Vilaine. Maezoe-Heveziken. 2003

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Janzé / Janzae / *Gentieg

* lien communal : http://www.janze.fr/

* page Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Gentieg

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page