Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Kernev

Cornouaille

Bro Boc'her

Poher

   Kergrist-Moeloù

Kergrist-Moelaou

 

page ouverte le  depuis le 05 mai 2004       forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 08/06/2012 20:08:49

Définition : commune de la Bretagne historique, en Haute-Cornouaille / Kernev Uhel, en Poher / Bro-Boher; Évêché de Cornouaille.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Rostrenen, sur le Doré.

Superficie : 5000 ha.

Population : 2600 'communiants' vers 1780 ( y compris ceux de la Madelaine, de Rostrenen); 2308 hab. vers 1860; 2439 hab. en 1878; 2406 hab. en 1881; 2503 hab. en 1890; 1764 hab. en 1968; 854 hab. en 1978; 697 hab. en 1990; 

Blason

Paroisse : sous le vocable de Notre-Dame.

Histoire :

* Régis de Saint-Jouan : "Le chef-lieu de la paroisse de Moelou était d'abord Coz-Ilis (Saint Lubin). Il fut transféré à Kergrist dès 1483. La chapelle Notre-Dame de Rostrenen, dans les limites de la paroisse de Moëlou (ou de Kergrist), fut érigée en église paroissiale et collégiale par bulle du 27 août 1483 (Comtesse du Laz, La baronnie de Rostrenen, p. 116). La chapelle Saint-Jacques fut, en même temps, annexée à la nouvelle paroisse de Rostrenen qui, après avoir été la paroisse-mère, demeura une succursale de celle de Kergrist-Moëlou jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

La paroisse de Kergrist-Moëlou, qui appartenait au diocèse de Quimper, a élu sa première municipalité au début de 1790".

-------------

* Maires de Kergrist-Moëlou : Le Minter, 1826; Loyer, 1830; Connan, 1848; Le Huérou-Kerisel, 1860; ***

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église Notre-Dame Iliz Itron Varia
Chapelle saint Lubin (saint Pierre) de Coz-Iliz (XVIè) Chapel sant Lubin Kozh-Iliz
Chapelle Notre-Dame de l'Isle (XVIIIè), au village d'Illismoëlou Chapel Itron Varia an Enez
Chapelle saint Guillaume (XVè) ruines Chapel sant Gwilherm
Chapelle saint Joseph de la Salle (1719) vestiges  

 

***

vieille maison au centre du bourg ti kozh e kreiz ar bourg

Étymologie

* Ogée (1780) : Kergrist-Moelou; à 14 lieues 1/3 à l'E.-N.-E. de Quimper, son évêché; à 26 lieues 1/3 de Rennes, et à 1 lieue 3/4 de Callac, sa subdélégation. Ou y compte 2600 communiants, y compris ceux de la Madelaine, de Rostrenen, collégiale, sa trêve. La cure est présentée par Mme la duchesse d'Elbeuf, qui nomme aussi au canonicat de la collégiale, succursale. Son territoire renferme des montagnes, des vallons, des bois et des prairies; le sol n'est pas d'une bonne qualité.

* Marteveille et Varin (1843) : KERGRIST-MOELOU; commune formée de l'anc. par. de ce nom : aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Locarn, Duault; E. Plouuévez-Quintin, Plouguernevel; S. Rostrenen, Glomel; O. Glomel, Maël-Carhaix. — Princip. vill. : Kernon-an-Argoat, Kervran, Boval, Kerodou, Saint-Coudan, Lustruyen, Goasvoen, Kerver, Pempou-Even, Lanhellen, Toulazen, Kerdourc'h, Kerbiquet, Moustermeur, le Goullédic, Kerfloch-an-bour, Pempoulrot, Saint-Guillaume, Kermorvan, Kerguelezen, Quinquis-Leurou, Kermabeven, Vergus, Lostilau, Kernevez-Lan, lllis-Mouelou, Rescostriou, Coat-Trinque. — Superf. tôt. 5469 hect. 69 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 2722; prés et pat. 658; bois 283; verg. et jard. 150; landes et incultes 1399; étangs 6; sup. des prop. bât. 16; cont. non imp. 236. Const. div. 453; moulins 8;de la Salle, du Rois, de la Sivière, du Pouldu, de Pontou-Mein, de Belle-Chasse, à eau). — Outre l'église paroissiale, il y a en Kergrist-Moélou les chapelles de l'Isle et de Saint-Jean. — Géologie : granite; schiste dans le sud.— On parle le breton.

* Régis de Saint-Jouan : Moelou, 1368.

* Bernard Tanguy (1992) : Eccl. de Moelou, 1219, & v. 1330; par. de Moelou, 1350; Moelou, 1368, 1535-1536; par. de Moelou ou de Kegrist, 1483; Moellou, 1591; par. de Kergrist-Moelou, 1670; en breton : Kergrist-Moelou.

Le nom de Moëlou se retrouve dans plusieurs noms de villages de la commune : Crec'h-Moëlou "la colline de Moëlou", Coat-Moëlou "le bois de Moëlou", Kermoëlou "le village de Moëlou", La Salle-Moëlou "le château de Moëlou" et Porsmoëlou "la cour de Moëlou". Si ce dernier est un lieu-dit faisant aujourd'hui partie de l'agglomération de Rostrenen, les autres sont tous localisés au nord et, pour trois d'entre eux, en bordure de massifs forestiers.

Ceux-ci, qui ont valu au secteur nord le nom de l'Argoat, formaient jadis un vaste ensemble désigné sous le nom de Forêt de Moëlou qui dépendait de la seigneurie de Rostrenen, comme la seigneurie de Moëlou elle-même. Un document de 1494 parle du manoir de Tnouvran, aujourd'hui Trovran, en Plounévez-Quintin, qui "jouxte la forest de Moëlou". Son seigneur prétendait y avoir le libre droit de chauffage et de pâturage pour ses chevaux et ses porcs.

Si on en juge par les noms des villages précités, c'est à cette forêt que la paroisse devrait aussi son nom. S'il paraît difficile dès lors, d'y voir la forme plurielle d'un terme breton correspondant au gallois moel, appellatif fréquent dans la toponymie galloise pour désigner des hauteurs arrondies mais dénudées, il semble en revanche très probable qu'il s'agit d'un anthroponyme laïque, sans doute nom de seigneur. Dérivé en -ou du moyen-breton moel, aujourd'hui moal "chauve", il est aujourd'hui représenté par les noms de famille Moalou, Moellou, Mouello, Moëlo, Mouélo.

Bien que n'apparaissant qu'au XVe siècle, le nom de Kergrist "village du Christ", existait sans doute dès le XIIIe siècle, cette dénomination étant, en effet, liée à l'implantation vers le milieu du XIIe siècle en Bretagne, des ordres militaires du Temple et de Saint-Jean-de-Jérusalem. Si l'existence anciennement à Kergrist d'une maison du Temple témoigne de la présence des premiers, c'est aux Hospitaliers qu'appartenait le membre de la Madeleine (aujourd'hui La Croix-Madeleine), relevant de la juridiction du Louc'h, en Peumerit-Quintin, avec sa chapelle Saint-Jean et ses quevaizes de Rescostiou, de Kerdourc'h et du Croisty. Si ce dernier nom, du breton kroaz-ti "maison de la croix", est en lui-même caractéristique des ordres militaires, celui de La Madeleine rappelle également la présence d'une ancienne maladredrie, ce que confirme le nom de l'Hôpital que portait une terre de Kerdouc'h. Un autre établissement devait exister au nord, si on en juge par son nom, au village de Moustermeur "le grand monastère".

* Erwan Vallerie (1995) : Moelou, 1368; Lochrist, Moelou, 1536; Moellou, Mouellou, 1591; 

* Éditions Flohic (1998) : "du breton ker, village, et de christ; trois hypothèses pour Moëlou : pluriel du breton moel, moyeu, ou de moal, chauve, tonsuré, ou encore du gallois moel, colline dénudée, ou bien d'un anthroponyme laïque".

* Hervé Abalain (2000) : "Village du Christ + nom de la seigneurie de Moëlou, dérivée de l'anthroponyme lui-même; le nom primitif était Moëlou - où l'on reconnaît le thème 'moal, moel' = chauve -; celui de Kergrist a été ajouté par les Templiers".

Personnes connues Tud brudet
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Les blasons ou triskells rouges sont des liens actifs

Communes du canton de Rostrenen Parezioù kanton Rostren
Glomel Gronvel
Kergrist-Moëlou Kergrist-Moelaoù
Plouguernével Plougernevel
Plounévez-Quintin Plounevez-Kintin
Rostrenen Rostren
Trémargat Tremargad

Communes limitrophes de Kergrist-Moëlou Parrezioù tro war dro Kergrist-Moelaou
Duault Trémargat Plounévez Quintin Plouguernevel Rostrenen Glomel Mael-Carhaix  

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780. 

* MARTEVILLE et VARIN : continuateurs d'Ogée, avec adaptations post-révolutionnaires. 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe JOANNE : Les Cotes du Nord. Éditions du bastion. 1990. réédition de 1886.

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. Imprimerie Francisque Guyon. Saint-Brieuc. 1890.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault Editeur. 1978 / Nathan. 1985.

- Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes. Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

- Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Cotes d'Armor. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Mein ha Tud. N° 24. Mars 2006 : chapelle saint Guillaume

Liens électroniques des sites Internet traitant de Kergrist-Moëlou / Kergrist-Moeloù :

* lien communal : 

* Mein ha Tud. Guéméné-sur-Scorff. mein-ha-tud@wanadoo.fr

* Centre généalogique du Poher : http:\\www.cgh-poher.org

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page