Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Wened

Pays de Vannes

 

Eskopti Gwened

Évêché de Vannes

  Sarzeau

Sarzhav

 

pajenn bet digoret ar 04.04.2005 page ouverte le 04.04.2005  

  * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 28/12/2021 20:44:07

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Wened, évêché de Vannes.

Aujourd'hui dans la région administrative dite 'de Bretagne', département du Morbihan; arrondissement de Vannes; canton de Sarzeau.

Code postal : 56370

Superficie : 6023 ha.

Population : 5400 "communiants" vers 1780; 7016 hab. en 1863; 3676 hab. en 1970; 4088 hab. en 1979; 5400 hab. en 1996; 

Armoiries; blason :

* Éditions Flohic : "il représente une nef et est frappé aux armes de Bretagne, avec pour devise A fluctibus opes, Sa richesse vient des flots".

* Michel Froger et Michel Pressensé : "Parti, au 1 d'azur à trois fleurs de lys d'or, au 2 d'hermine, au chef de gueules chargé d'un vaisseau d'argent sous voiles, flammé de même".

* JC Even : "rannet, ouzh 1 en glazur e deir flourdilizenn en aour, ouzh 2 en erminoù; e gab en gwad karget gant un lestr en arc'hant gant gouelioù ha flammoù ivez en arc'hant"

Histoire :

* Ogée (1780) : Sarzeau; petite ville sans clôture; par les 5° 6' 36" de longitude, et par les 47° 34' 40” de latitude; à 3 lieues 1/4 de Vannes, son évêché, et à 23 lieues 1/4 de Rennes. On y compte 5400 communiants; la cure est présentée par l'abbé de Saint-Gildas-de-Rhuis; cette ville relève du roi. On y remarque une cour royale, une communauté de ville avec droit de députer aux États de la province, une subdélégation, et deux communautés, qui sont les Récollets et les Trinitaires. Le territoire de Sarzeau occupe la plus grande partie de la presqu'île de Rhuis. Le climat est beau, mais très-sujet aux vents. L'agriculture n'y est pas fort active, par le défaut de monde; de sorte que les terres, quoique très-bonnes, n`y sont pas cultivées. Les vignes commencent à y être mieux soignées que ci-devant. Les marais à sel sont bien entretenus; mais le commerce de cette denrée se perd totalement, et les habitants seront obligés d'abandonner leurs œillets, parce qu'ils ne trouvent point d'acheteurs. Le seul commerce est celui des grains du pays. Les vins en faisaient autrefois une branche considérable; mais les vexations des fermiers à l'égard des marchands, enlevant tous les profits, ont ôté cette ressource aux habitants; Anciennement, on regardait la presqu'île de Rhuis comme un second paradis terrestre; un sol fertile y produisait en abondance des grains de toutes espèces, des vins, du lin, des pâturages excellents, des fruits, et enfin tout ce que les plus riches contrées peuvent produire pour la vie de l'homme. Le sel, le bois, les laines, le miel. le poisson, le gibier s'y trouvaient en quantité. Le duc Jean-le-Roux, charmé de l'agrément de ce lieu, y fit bâtir le fort château de Sucinio, où lui et ses successeurs faisaient souvent leur résidence. La nature du sol n`est pas changée, et on en retirerait les mêmes avantages si on employait les mêmes moyens qu'autrefois. Cette presqu'île contient quatorze lieues de circonférence, dont neuf lieues trois quarts de côtes de mer, y compris le Morbihan. Le sillon qui l'attache à la terre-ferme, du côte de l'ouest, a un tiers de lieue de largeur : il est à l'entrée du hàvre du Morbihan, a l'embouchure des rivières de Vannes et d'Aurai, qui portent des vaisseaux de moyenne grandeur. La presqu`île de Rhuis renferme trois paroisses, une abbaye et plusieurs maisons de remarque. (Voyez la carte de Bretagne par l'auteur de ce Dictionnaire.). Le peuple de Sarzeau est bon et doux, contre l'ordinaire des peuples situés sur la mer; mais, s'il n'a pas le défaut de ces derniers, il n'en a point aussi les qualités estimables et utiles : il manque d`industrie dans la situation la plus avantageuse pour le commerce, soit intérieur, soit extérieur; il vit dans l'indigence et le repos. Le château de Sucinio, place forte, qui appartient à M. le duc de la Valière, a un parc d'une étendue considérable et fermé de murs; il est situé à une petite lieue au sud-sud-est de Sarzeau, à. peu de distance de la mer. Le duc Jean-le-Roux détruisit, pour le bâtir, l'an 1249, un ancien monastère de l'ile de Rhuis. Cet attentat ne fit qu'augmenter la haine du clergé; mais ce prince éclairé se moquait de son ressentiment. Le couvent des trinitaires de Sarzeau fut fondé, en l34l, par Jean IV, comte de Montfort, pour quatre religieux de la Merci, à condition qu'ils feraient le service divin dans une chapelle qu'il leur fit construire. Par lettres données au château du Sucinio, au mois d'avril 1344, il assigna, pour la subsistance des moines et des pauvres malades qu'ils devaient recevoir chez eux comme dans un hôpital, deux cents livres de rente, à prendre sur les domaines de la presqu'ile de Rhuis. En 1380. le château de Sucinio était gardé par Jean de Malestroit. Une flotte espagnole, après avoir fait des tentatives inutiles sur Saint-Nazaire et le Croisic, alla débarquer des troupes dans la presqu'ile de Rhuis; mais elle ne réussit pas mieux dans cette expédition que dans les deux autres. Ses troupes furent taillées en pièces par Jean de Malestroit, qui était sorti de sa place avec sa garnison, et l'amiral espagnol ne s'avisa plus de faire des descentes en Bretagne. En 1458, le duc François Il fonda le monastère des Récollets de Bernon, au bord du Morbihan. à trois quarts de lieue au nord-ouest de Sarzeau et dans son territoire. Il y avait, en 1488, une forêt très-spacieuse dans ce canton, et une maîtrise des eaux et forêts. En
1420, le territoire renfermait plusieurs maisons nobles, savoir : Callac, à Olivier du Quirisec; le manoir de Caden, a Jean Joezon; le manoir du Tretï. à N. Runczon; le manoir de Langoëdic, à Olivier du Bois de la Salle; le parc de Bernon, à Gilles Sauson ou Seinson 2 Kerléan, le Trest, Kernabru, Kerbeston, Kerinis, Keraluel, (ladena, Coëtquenaud. l'IIermitage. Kerolivier et Truscat sont plus modernes.

*******************

* Marteville & Varin (1843) :  SARZEAU (sous l'invocation de saint Saturnin); commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui cure cantonale. --- Limit. : N. le golfe du Morbihan; N.-E. la commune du Hézo;  E. les communes du Noyalo et Surzur, ainsi que la rade de Pénerf; S. l'Océan Atlantique; O. les communes de Saint-Gildas et d'Arzon. --- Superf. tot. 7658 h. 21 a. 48 C., dont les princip. div. sont : ter. lab. 4149 h. 28 a., 97 e. : prés 962 h. 88 a. 06 c.; verg. 5 h. 95 a. 20 c.; herb. 2h. 27 a. 98 c.; pât. 318 h. 49 a. 03 c.; marée. 13 h. 80 a. 60 c.; courtils, jard. potag. 91 h. 48 a. 41 c.; vignes 362 h. 90 a. 70 c.; étangs, marres, abreuvoirs 69 h. 92 a. 28 c.; marais salants 418 h. 41 a. 70 c.; pépinières et semis 36 c.; bois taillis, 25 h. 53 a. 30 c.; bois futaies 22 h. 10 a. 10 c; châtaigner. 17 a. 80 c.; pins et sapins 6 h. 18 a. 20 c.; terrains d'agrément 36 a. 30 c.; landes et vagues 900 h. 28 a. 21 C. sup. des prop. bàt. 54 h. 22 a. 33 c.; cont. non imp. 253 h. 91 a. 35 c. Moulins à eau 2 (Ludré et Lindenn); moulins à vent 16; villages et hameaux 139, dont lus principaux sont : Penncadennik, Rouvran, Balanfourniz, Kervahuet, Lasné, Saint-Armel, le Duer, Tascou, dans l'île de ce nom; Saint-Colombier, Banester, Pennvinz, la Grée de Pennvinz; Landrezac, Botderhein, Coëtnamour,  Sussinio, Kermoizan, Cornnpont, Kergomiret, Kerbiguiot, Kerguet, Kerbodek, Bennanz, le Porh, Brillac, le Logéo, Kerhett, Kerhouett, Kerhulcoq, Kermaillard, Kerassel, Kerollet, le Net-Saint-Jacques, le Riallek,Kerfetenn, le Rohaliguenn. etc., etc. Trois forts, sur la côte de l'Océan . situés a la pointe de Saint-Jacques, à la la pointe du Beglann et a la pointe de Pennvinz défendant le littoral  de la commune. Route départementale de Sarzeau à Vannes, et de grande communication de Sarzeau à Port-Navalo et à Redon. Un nombre considérable de chemins vicinaux, dont 48 sont classés, servent à relier entre eux les nombreux hameaux et villages, et conduisent aux rivages du Morbihan ou de l'Océan. Le nom de Sarzeau, en langue bretonne, est Saraoh. Cette petite ville, aujourd'hui chef-lieu de canton, est le siège d'un syndicat des gens de mer, d'une justice de paix,

***il reste huit colonnes de texte à traiter. Elles le seront progressivement.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Saturnin Iliz
Chapelle saint Sébastien  
Chapelle saint Martin  
Chapelle Notre-Dame de la Côte Chapel Itron Varia an Aod
Menhir de Villeneuve Peulven Kernevez
Menhir du Kermaillard Peulven Kervailhard
Dolmen de Bernon Taol men / Lia Bernon
Château de Suscinio  
Château de Kerallier  
Château et chapelle de Truscat  
Manoir de Kerguet Maner Kerged
Manoir du Vertin  
Manoir de Brenudel Maner Brenudel
Manoir et chapelle de Coët-Ihuel  
   

Étymologie :

- Ogée (1780) : "Sarzeau".

- Marteville et Varin (1843) : "Sarzeau". Le nom de Sarzeau, en langue bretonne, est Saraoh."

- Éditions Flohic (1996) : "modernisation de l'ancien nom breton Sarzhav".

- Hervé Abalain (2000) : 

Personnages connus Tud brudet
Jean Le Roux, duc de Bretagne, fondateur du château de Suscinio Yann ar Rouz, dug a Vreizh
Jean IV, comte de Montfort, fondateur du couvent des Trinitaires Yann IV, kont a Vonforzh
Jean de Malestroit Yann a Velestreg
François II, duc de Bretagne Fanch an Eil, dug a Vreizh
Pierre de Francheville, fondateur de l'hopital  
Alain-René LE SAGE (Sarzeau, 13.12.1668 / *** ? )  

Armorial * Ardamezeg

       
du Bahuno Biffart des Salles        
seigneurs de la Demiville, en Landévant, de Kerollain, en Lanvaudan; de Berinque, en Plouhinec; de Limoges, en Saint-Patern; de Berrien, en Kergrist; de Kerdisson, en Stival; de Kermadéhoa, en Ploëmeur; du Liscouët, en Boquého; du Bois-de-la-Roche en Coadout; de Penguily, en Plouray; de Lannouëdic, en Sarzeau

"de sable à un loup passant d'argent, surmonté d'un croissant de même"

"en sabel e vleiz tremenant en arc'hant, leinet gant ure greskenn ivez en arc'hant"

Devise / Sturienn

"Plustôt rompre que ployer"

Un sous-lieutenant au régiment de Boulonnais en 1788, fusillé à Quiberon en 1795

(PPC)

 

un procureur du Roi au siège de Rhuis (décédé en 1751)

       

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Sarzeau Parrezioù kanton Sarzhav
Arzon *Arzhon-Rewiz
Saint-Armel    
Saint-Gildas-de-Rhuys    
Sarzeau Sarzhav
Le Tour-du-Parc    

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

- MM. A. Marteville et P. Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1845.

- M-N Bouillet : Dictionnaire universel d'histoire et de géographie. Hachette et Cie. 1863.

- Albert Dauzat et Charles Rostaing : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Guénégaud. 1961-1979.

- Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

- Éditions Larousse : Petit Larousse illustré. 1979.

- Éditions Le Flohic : Le patrimoine des communes du Morbihan; 1996 

- Michel Froger et Michel Pressensé : Armorial des communes du Morbihan. Froger SA. 1999.

- Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000. 

Liens électroniques des sites Internet traitant de Sarzeau / Sarzhav

* lien communal : https://www.sarzeau.fr/

* Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Sarzhav

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page