Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

blason ou logo en attente

Bro Dreger

Trégor

  Bodsorc'hel

Botsorhel

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003 forum du site Marikavel : Academia Celtica dernière mise à jour 03/01/2017 19:46:15

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor / Bro-Dreger.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne", département du Finistère; arrondissement de Morlaix; canton de Plouigneau; sur le Douron et le Squiriou.

Superficie : 2564 ha.

Population : 800 'communiants' vers 1780; 1425 hab. en 1836; 1803 hab. en 1878; 1458 hab. en 1901; 1426 hab. en 1906; 674 hab. en 1970;  563 hab. en 1982; 569 hab. en 1990; 493 hab. en 1999; 

Paroisse : l'église paroissiale est sous le vocable de saint Georges.

Armoiries / Blason / Logo :

 

Histoire :

* Ogée (1780) : Botsorhel; à 8 lieus 1/4 au S.-O. de Tréguier, son évêché; à 32 lieues de Rennes, et à 3 lieues 1/4 de Morlaix, sa subdélégation et son ressort. La cure est à l'ordinaire, et compte 800 communiants. Son territoire, arrosé par la rivière du Ponthou, qui le traverse, est assez fertile en grains; mais la majeure partie est en landes, montagnes et bois, dont le plus considérable est celui de Béfou, d'environ une lieue et un quart de périmètre. La seigneurie de Kersaliou-Botsorhel, haute-justice, appartenait, en 1424, à Jean de Penhoët, chevalier, chambellan et amiral de Bretagne. Elle est aujourd'hui à M. l'abbé du Faver.

L'an 1425, la jurisdiction de Borsorhel fut transférée du ressort de la Cour de Guingamp à celui du siège de Morlaix, en faveur du seigneur de Penhoët, par lettres du duc Jean V, données le 8 juin de la même année.

Les maisons nobles de cette paroisse sont : Keranguen, Kerbrigent, Lostanvern et Trédillac.

*****

* Marteville et Varin (1843) : BOTSORHEL, commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale (V. au Supplément pour les documents cadastraux). Botsorhel est bâti sur une hauteur de laquelle on découvre un immense horizon. - Toute la commune est partie montagne et partie plaine. - Il y a, outre l'église, deux chapelles; et à chacune a lieu un pardon d'un jour. - L'engrais de mer est l'objet d'une importation assez considérable; on va le chercher à Morlaix, où il se vend 14 fr. la gabarette et 7 fr. la sabottée, mesures dont nous ignorons le rapport avec les mesures métriques. - Le chêne, le hêtre et les arbres fruitiers viennent assez bien dans cette commune; mais il faut aller chercher au dehors les bois de charpente. - Géologie : constitution granitique; quelques pointes de granite amphibolique. On parle le breton.

*****

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Georges Iliz sant Jorj
Chapelle de Christ à Lesconais Chapel Krist, e Lezkonez
Chapelle de Saint Ener Chapel sant Ener
Chapelle saint François Chapel sant Fanch
2 Tombelles. Tumulus de Croix-Saint-Ener Tossen Kroaz Sant Ener
Ancien camp  
Kergariou  
Keraël  

Étymologie

* Bernard Tanguy (1990) : "Bocorzer, vers 1330; Botsorcher, fin XIVè siècle; Botsorser, 1425; Botsorzer, 1434; Botczorcher, 1444; Bothsorzer, 1461; Botsorder, 1499; Botsorher, 1504; Botsorcher, Botsorher, Botsorchel, 1663; en breton : Botsorha".

" ... le bourg a pris naissance auprès d'une 'résidence' que dénonce le terme vieux-breton bot, en l'occurrence un ancien château situé, semble t-il, à proximité immédiate de l'enclos paroissial. 

Le second terme du toponyme reste obscur. Formé de toute apparence sur le breton sorc'h, du latin surg(ere) "s'élever, jaillir", attesté dans le composé dasorc'hi "ressusciter", il a été assimilé au moyen breton sorser, sorder "sorcier", mais on ne peut dire si les deux termes ont un rapport ou non".

* Éditions Flohic (1998) : "de l'ancien breton bot, résidence ou château, et vraisemblablement d'un dérivé de sorc'hell, issu du latin surgere, s'élever, jaillir".

* Hervé Abalain (2000) : "Bothsorzer en 1461, de bod "résidence" + sorc'hel, élément obscur, qui pourrait être un emprunt au français sorcer, E.V, comme semble l'indiquer la graphie de 1461; pour B.T., le nom procéderait de essoc'h > sorc'h, "émersion", du latin surgere, "jaillir, sourdre", qui a donné "sourdre" > "source".

------------

Commentaire JC Even : 

- Il faudrait d'abord commencer par tenir compte de la première forme écrite donnée : Bocorzer, avant de faire des commentaires. 

- Sinon, on peut aussi s'inspirer de l'analyse étymologique de Mountsorrel, dans lequel *Sor désigne la rivière Soar, dont le nom est rapproché du latin *serum, déclinaison de *ser- = qui coule.

Personnes connues Tud brudet
Jean de Penhoët

chevalier, chambellan, amiral de Bretagne

Yann Penc'hoet

marc'heg, kambrelan, amiral Breizh

Ardamezouriezh * Armorial

         
Penhoët Keranguen Kerbrigent Lostanvern Trédillac      

Vie culturelle et associative  
   

Communes du canton de Plouigneau Parrezioù kanton Plouigno
Botsorhel Bodsorc'hel
Guerlesquin Gwirliskin
Lannéanou Laneanou
Plouégat-Moysan Plegad-Moisan
Plougonven Plougonven
Plouigneau Plouigno
Le Ponthou Ar Pontoù

Communes limitrophes de Botsorhel Parrezioù tro war dro Bodsorc'hel
Le-Ponthou Ar-Pontoù Plouégat-Moysan Plegad-Moezan Guerlesquin Gwirliskin Bolazec Scrignac Lannéanou Lanneanoù Plouigneau Plouigno

Sources

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; continué par Messieurs A. Marteville e P. Varin, 1843.; réédition des Éditions Régionales de l'Ouest, Mayenne. 1993.

* Adolphe Joanne : Département du Finistère. Hachette. 1878.

* Éditions Albin Michel : Dictionnaire national des communes de France. 19è édition. 1970.

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. ArMen / Le Chasse-Marée; 

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes du Finistère. 1998.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel Delattre : Le Finistère. Les 283 communes. Éditions Delattre. 2004

Liens électroniques des sites Internet traitant de Botsorhel / Bodsorc'hell :     

* lien communal : en préparation.

- autres liens : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page