Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

blason ou logo en attente

Bro Dreger

Trégor

  Brelidi * Brélidy  

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003     * forum du site Marikavel : Academia Celtica dernière mise à jour 24/10/2021 20:07:51

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor / Bro-Dreger

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor, arrondissement de Guingamp; canton de Pontrieux, entre le Jaudy et le Théoulas. 

Superficie : 791ha 49ca 30c vers 1843; 814 ha après le rattachement du village de Kerhalic en 1847.

Population : 600 'communiants' vers 1780; 768 hab. vers 1860; 780 hab. en 1878; 706 hab. en 1881-1886; 712 hab. en 1890; 357 hab. en 1970;  316 hab. en 1978; 336 hab. en 1982; 335 hab. en 1999; 

Armoiries, blason ou Logo :

 

Paroisse : église sous le vocable de saint Colomban.

Pardon : le 21 novembre, selon anonyme de 1860; le 5è dimanche de Paques, selon Éditions Flohic; le 6è dimanche de Pâques, selon Bernard Tanguy.

Histoire :

* Ogée (1780) : Brélidy; sur une hauteur, à 2 lieues 1/4 au S. de Tréguier, son évêché; à 27 lieues de Rennes, et à 3/4 lieue de Pontrieux, sa subdélégation. Cette paroisse ressortit à Morlaix. On y compte 600 communiants. Son territoire est bon et produit du froment, du seigle et du blé-noir il est plein de vallons coupés de rivières et de ruisseaux, sur les bord desquels sont des prairies abondantes. La maison noble de Brelidi-sur-le-Parc était à Vincent du parc, marquis de Lomaria, qui présida, par élection, aux États assemblés à Fougères, l'en 1653. Ce seigneur épousa Claude Nevet et eut plusieurs enfants, dont l'aîné, nommé Louis-François, fut maréchal des camps et armées du roi. Les autre maisons nobles étaient, en 1520 : Kercadre, aux enfants d'Amaury du Bois de la Roche; Kerguisio, à François Davi, sieur de Kermeno; le Châtelier, à ...; le Juhen, à Gilles de la Haye, et le Versault, à N....

* Marteville et Varin (1843) : BRELIDY, commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Runan; E. Plouec, Landebaëron; S. Saint-Laurent; O. Saint-Laurent, Bégars, Coatascorn. — Princ. vill. : Ty-ar-Boniec, Pen-an-Barrière, Traou-Richard, Croas Ru, Traou-Brélidy, Kerjacob, Kernevez, Kerguen, Kervezio, Kerbiguet, Keronal, Kergroas, Le Goas-Vihan, Kervat-Goueno, Saint-Tugdual, Lezergot, Le Launay, Keravel, La Chavraie, Deruen, Kerbars. — Superf. tot. : 791 hect. 49 a 30 c, dont les princip. divis. sont : ter. lab. 614; prés et pât. 65; bois 15; verg. et jard. 8; landes et incultes 55; sup. des Prop. bât. 7; cont. non imp. 28. Const. div. 171. Moulins 2. Géologie : constitution granitique. — On parle le breton.

Bernard Tanguy : "Sans doute constituée au détriment de la paroisse bretonne primitive de Plouëc, la paroisse de Brélidy est attestée depuis le XIVè siècle".

Maires : QUERET; LE COZ; LE PENNEC; J. CARIOU; J.M CARIOU; 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Colomban (1884) Iliz sant Koulouban
Chapelle saint Pabu - Tugdual, à Kerbiquet (XVIIIè) Chapel sant Tual e Kerbiked
Motte et manoir de Ty ar Bonniec (dit "le Château de Noblance) Moudenn, maner Ti ar Bonieg (anavezet "Kastell an Noblañs")
Motte de Coat ar Storg ???
Motte de la Chauvaie / Loquel Hastel Moudenn Logel ar C'hastell
Motte, manoir, et puits de Kerveziou (début XVIIè) Mouden, maner, ha puñs Kerveziou

Manoir de Lezuel (XVè)

Maner Lezuhel

Fontaine Saint-Vincent (avant 1746)

Feunteun Sant-Visañt (kent 1746)

Étymologie

* Régis de Saint Jouan : "Brellidy, 1486; Brélidy, 1790;"

* Bernard Tanguy : Breledy, vers 1330; Brellidy, 1342; Breulloudy, fin XIVè siècle; Brelidy, 1414; Breledi, 1461; Breledy, 1464; Brelidy, 1481; Brellidy, 1486; Breledy, 1581; en breton : Beurleudi.

"Compris entre le Jaudy et son affluent le Théoulas, le territoire de Brélidy, qui s`est accru en 1847 du village de Kerhalic, jusqu'alors en Coatascorn, bien que situé sur la rive droite du Jaudy, couvre 814 ha, présentant une configuration oblongue. Sans doute constituée au détriment de la paroisse bretonne primitive de Plouëc, la paroisse de Brélidy est attestée depuis le XIVè siècle.

Dans une situation excentrique, puisque placé à plus de 4 km de la limite sud de la paroisse, le bourg occupe une position escarpée, dominant la vallée du Théoulas. Son origine aussi bien que son nom demeurent obscurs. L'existence à Saint-Jean-Kerdaniel d'un lieu-dit Er-Brélidy paraît cependant dénoncer dans le toponyme un appellatif.

Pour être aléatoire, l'hypothèse d'un composé formé avec le breton perle “pâturage” et ti “maison” n'est pas à exclure. Conservé en vannetais, le mot perle apparaît aussi en microtoponymie sous les formes berle, brele, berlí, brelí; on peut citer à Grandchamp (Morb.), Er Berlé-Ségal, Brelifetan, à Monterblanc (Morb.), Er Berli, Berli-er-Vorh, Er Brely-Draon, etc."

* Erwan Vallerie (1995) : "Brelidy, 1516; Breledy, 1630"

* Éditions Flohic (1998) : "du breton bre, colline, et loudy, louanges".

* Hervé Abalain (2000) : "Bernard Tanguy suggère une explication par 'perle', pâturage, et 'ti', berle > breli; l'autre forme bretonne de Brélidy est, du reste, Beurleudi; cf. aussi Berle en Arradon ".

* Site Info-Bretagne : "Brélidy vient du breton « bre » (colline) et « lidy », nom demeurant obscur."

* JC Even : pour y avoir des attaches familiales, je peux témoigner ici avoir entendu, de la part de purs bretonnants trégorrois des années 1950 / 1960, la forme auditive : Beuleudi.

- étudier une hypothèse : *bre-ell-di, ( *-bre-g-ell = petite colline ?) à partir de la comparaison avec la dernière syllabe du nom de la rivière Jaudy, dans laquelle se jette le Théoulas. 

- a noter que le mot leti existe, et signifie hôtel (cf Dict. Al Liamm). Selon Albert Deshayes, p. 461, voll. 1 : "Leti (letty, 1540), s. m., auberge, est issu du vieux breton lety, demi-maison, auberge, pour *led-ty, de led, demi, moitié et de ty (voir ti). Il a pour correspondant le gallois llety, auberge; logement".

- Il existe un lieu-dit Lity, en Vieux-Marché (22420), non loin de la voie romaine de Carhaix à Lannion, sur une hauteur. Ce pourrait donc, localement, désigner un relais routier, une auberge, un peu comme insula.

Personnes connues Tud brudet
   

Armorial * Ardamezeg

       
Anodé       du Parc  
seigneurs du Chastellier

"écartelé, aux 1 et 4 de gueules à une fleur de lys d'argent; aux 2 et 3 d'or plein"

"palefarzhet, ouzh 1 ha 4, en gwad e vlourdilizenn en arc'hant; ouzh 2 ha 3 leun en aour"

(PPC)

      seigneur dudit lieu et de la Motte, en le Gouray; de Trébry; de Locmaria en Ploumagoar; de Lesversault, en Brélidy; et de nombreux autres lieux en Trégor, en Cornouaille, et même en Normandie

"d'argent à trois jumelles de gueules"

"en arc'hant e deir eilenn en gwad"

Devise / sturienn :

Vaincre ou mourir

références et montres de 1423 à 1543

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Pontrieux Parrezioù kanton Pontrev
Brélidy Brelidi / Beurlidi
Ploëzal Pleuzal
Plouëc du trieux Ploueg Pontrev
Pontrieux Pontrev
Quemper Guézennec Kemper Gezenneg
Runan Runan
Saint Clet Sant Kleve
Saint Gilles les Bois Sant Jili ar Beskont

Sources

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* Messieurs A. Marteville e P. Varin, continuateurs et correcteurs d'Ogée. 1843. réédition des Éditions Régionales de l'Ouest, Mayenne. 1993.

- (anonyme), vers 1860 : Dictionnaire des communes des Côtes du Nord. vers 1860.

- Adolphe Joanne : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

- Adolphe Joanne : Département des communes du département des Côtes du Nord. Hachette. 1886.

- J. Rigaud : Géographie historique des Côtes du Nord. Imprimerie Francisque Guyon. St Brieuc. 1890. Réédition La Tour Gile. 1995.

- Éditions Albin Michel : Dictionnaire national des communes de France. 19è édition. 1970.

- Michel de la Torre : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault Éditeur. 1978.

* Régis de SAINT-JOUAN : Département des Côtes d'Armor. Dictionnaire des communes. Conseil général des Côtes d'Armor. 1990.

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. ArMen / Le Chasse-Marée; 1992

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel Delattre : Les Côtes d'Armor; les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Brélidy / Brelidi - Beurlidi :

* lien communal : https://www.brelidy.fr/

* Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Brelidi

* Autres liens : http://www.infobretagne.com/brelidy.htm

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page - En dro d'ar penn kentañ ar bajenn