d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

page d'accueil des Noms de lieux

page d'accueil des Noms de personnes

Breizh

Bretagne

blason ou logo en attente

Bro-Dreger

Trégor

Saint-Clet   ***   Sant Kleve

page ouverte le 09.06.2005

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 21/07/2009 10:03:56

Définition : commune de la Bretagne historique, en Trégor, évêché de Tréguier.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Cotes d'Armor, arrondissement de Guingamp, canton de Pontrieux.

Superficie :  1446 ha.

Population : 1749 hab. vers 1860; 1738 hab. en 1878; 1660 hab. en 1881; 1660 hab. en 1886; 1675 hab. en 1890; 885 hab. en 1968; 861 hab. en 1878; 847 hab. en 1982; 741 hab. en 1990; 785 hab. en 1999; 

A l'époque de l'indépendance gauloise, puis durant l'empire romain, ce territoire fait partie de la Gallia Comata, dans la cité des Ossismes, dont la capitale est Vorgium / Carhaix, située au centre géographique de la cité.

Après l'organisation de la Gaule en provinces romaines, après le Conventus de Narbonne, en 16 et 14 avant J-C, il fera partie de la Lyonnaise, capitale : Lugdunum / Lyon.

*****

Cette province étant subdivisée en deux, ce territoire fait alors partie de la Lyonnais IIè ( = Armorique), capitale : Rotomagus / Rouen. 

Cette province étant à son tour subdivisée par Maxime, vers 385, ce territoire fait alors partie de la Lyonnais IIIè, capitale Caesarodunum / Tours.

De façon plus précise, ce territoire se trouve en Pagus Tricurius ( > Bro Dreger / Trégor), l'un des pays constituant la civitas des Ossismes.

Il fait partie de la dotation faite par l'empereur Maxime (Magnus Clemens Maximus Augustus) / Maxen Wledig, à son beau-frère, le Britto-romain Conan (Mériadec), vers 385. Il fait donc ainsi partie du premier 'royaume' breton de Bretagne armoricaine.

Dans le cadre de l'organisation territoriale de la Petite Bretagne, Saint-Clet fait partie du plou de ***

Saint-Clet est devenue commune autonome en 1790. 

---------------

- Bernard Tanguy (1992) : 

   " On ne sait rien des origines du bourg. Situé à 1 km à l'est du "grand chemin" ou hent-meur de Guingamp à Pontrieux, il est placé à la même distance, au nord, de Kernavanez-Braz, manoir qui a succédé à une ancienne motte féodale. On ne saurait dire s'il eut pour antécédent un ermitage. Le seul établissement monastique connu sur le territoire de Saint-Clet se trouvait à près de 4 km au nord, au village du Cloître. L'abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer y possédait un prieuré. En 1303, selon un acte où il est désigné sous le nom de Cloître-Quemper, on lui rattacha le petit prieuré du Cloître-Briac, en Saint-Fiacre. Le village voisin de La Corderie conserve le souvenir de la léproserie qui lui était adjointe".

---------------

Maires de Saint-Clet : 1790 : F. ETIENNE; 1797 : GOFF; 1807 : J.P PHILIPPE; 1814 : de TROGOFF; 1824 : LE TYNEVEZ; 1827 : CONNEN; 1830 : J.P PHILIPPE; 1832 : LECAIN; 1847 : MENGUY; 1849 : LE BOUDER; 1851 : TANGUY; 1860 : MENGUY;

Étymologie :

- Régis de Saint-Jouan (1990) : "L'église du treff de St-Clezeff est mentionnée dès 1508 ... La paroisse de Saint-Clette était, sous l'Ancien Régime, une succursale de Quemper-Guézennec. Le territoire de la paroisse Notre-Dame-des-Fontaines de Pontrieux semble avoir primitivement fait partie de Saint-Clette

La paroisse a élu sa première municipalité, sous le nom de Saint-Clet, au début de 1790, puis le nom de la commune est devenu Lein-Tréo ("haut Trieux" en breton) par arrêté du directoire du district de Pontrieux en date du 28 nivôse an II (17 janvier 1794). Cette appellation n'a pas été maintenue après l'an IV."

- Bernard Tanguy (1992) : "Eccl. Sancti Cledei, 1389; Saint Cletz, 1481; Saint Clezeff, 1508; Saint Clezev, 1543; Saint Clezeuf, 154; en breton : San(t) Klenve".

"Erigée en commune en 1790, Saint-Clet était, sous l'Ancien Régime, une trêve de la paroisse de Quemper-Guézennec. C'est par abus que son église est qualifiée en 1389 de paroissiale dans une lettre d'indulgences papale en faveur de la chapelle Notre-Dame de Clérin. Dite dans ce document ecclesia Sancti Cledei, on peut inférer que son titulaire était déjà saint Clet, pape plus connu sous le nom d'Anaclet. C'est par analogie que celui-ci a été substitué au saint éponyme du lieu, saint Klezev, nom qu'une métathèse a transformé en breton, avant nasalisation de la voyelle initiale, en Klevez, comme en témoignent les parcelles dites Loguel- et Parc-Sant-Clevez dans l'ancien cadastre.

Bien que ses formes anciennes soient identiques à celles du breton kleve "épée, glaive", en moyen-breton clezeff, clezeuff, clezev, cet hagionyme, inconnu par ailleurs, n'est pas sans évoquer le nom de saint gallois Clesoeph, que d'anciennes généalogies galloises donnent comme l'un des fils de Glywys, roi de la province de Dyfed. Outre saint Pétroc, dont le culte est assez répandu en Bretagne, figurent notamment au nombre de ses frères Saul et Gwynliw, père de saint Cadoc. Même s'il reste aléatoire d'en tirer des conclusions, on peut constater que Saul est l'éponyme probable de Ploézal, paroisse que le Trieux sépare de Saint-Clet, et que saint Cado est honoré avec la Vierge à Clérin, où on l'invoque pour les maux d'yeux et les ulcères.

- Hervé Abalain (2000) :

Blason; armoiries; logo :

 

Paroisse : l'église est sous le vocable de saint Clet ( ou Anaclet).

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg

Ar bourg

Église Notre Dame

Iliz Itron varia

Chapelle saint Yves

Chapel sant Erwan

Chapelle Notre-Dame de Clérin et Saint Cado

 

Chapelle de Kerguézennec

 

Mottes castrales du Moulin de Quintin

 

Château de Beauregard

 

Château de Kernavalet

 

Château de Kerhalec Braz

 

Château de Kerglas

 

Manoir du Cloître

Maner ar C'hloastr

Manoir et fontaines de Clérin

 

Manoir de Kerlast

 

Manoir de Kernavanez-Braz

 

Site du Moulin Neuf

 

Personnages connus

Tud brudet

François MENEZ

professeur, poète, romancier

Sain-Clet, 09 Aoüt 1887 / Rennes, 08 Juin 1945. Inhumé à Saint-Clet

Fanch MENEZ

kelenner, barzh

Sant Kleve, 09 Miz eost 1887 / Roazhon, 08 miz Mezheven 1945. Bezhiet e Sant-Kleve

Vie culturelle et associative

Buhez dre ar kultur ha dre ar gevredadoù

 

 

Communes du canton de Pontrieux

Parrezioù kanton Pontrev

Brélidy

Brelidi / Beurlidi

Ploëzal

Pleuzal

Plouëc du Trieux

Ploueg Pontrev

Pontrieux

Pontrev

Quemper Guézennec

Kemper Gwezenneg

Runan

Runan

Saint Clet

Sant Kleve

Saint Gilles les Bois

Sant Jili ar Beskont

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1843.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878; 1886

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault Éditeur. 1978.

* Michel de la TORRE : Côtes du Nord. L'art et la nature de ses 371 communes.  Nathan Éditeur. 1985.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Cotes d'Armor. 1998.

* Edmond REBILLE : Itinéraire littéraire en Côtes d'Armor. Coop breizh. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Saint-Clet / Sant Kleve :

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

 

Bonnes adresses à connaitre Chomlec'hioù mat da anavezout Good adresses to know;

 

Veuillez cliquer sur le texte défilant / Mar plij, grit klik war ar skridenn-gerzh; please click on the running text

Retour en tête de page