/Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Roazhon

Pays de Rennes

Roazhon

Rennes

 

Gennes-sur-Seiche

*Genn

(*Gen / *Genoù)

 

pajenn bet digoret ar 04.05.20163 page ouverte le 04.05.2016     

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 07/05/2016 13:36:28

Définition : commune de la Bretagne historique, en 

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', arrondissement de Rennes, canton d 'Argentré du Plessis; sur la Seiche.

Superficie : 1850 ha.

Population : 1368 hab. en 1881; 887 hab. en 1968; 758 hab. en 1982; 748 hab. en 1999; 

Armoiries; blason

* Froger & Pressensé : "d'azur à trois loups passant d'or, l'un sur l'autre". La famille de Gennes (XIVè siècle, portait trois genettes passantes d'or, l'une sur l'autre"

* JC Even : "e glazur, e zri bleiz tremenant en aour, an eil dreist egile"

Paroisse : sous le vocable de saint Sulpice.

Histoire :

* Ogée (1780) : Gennes; à 9 lieues 1/2 à l'E.-S.-E. de Rennes, son évêché et son ressort; et à 3 lieues de Vitré, sa subdélégation. On y compte 1800 communiants. La cure est en la présentation de l'abbé de Saint-Serge d'Angers. Son territoire se termine, à l'est et au sud de sou bourg, à la province d'Anjou, qui s'en trouve séparée par la rivière de Seiche. Il forme une plaine, à l'exception d'un seul vallon contigu au bourg, et dans lequel coule un ruisseau qui prend sa source dans l'étang du bois Melenne. On y voit des terres bien cultivées et fertiles, et la lande des Mettais, qui peut avoir un quart de lieue de longueur sur autant de largeur. Ce pays est très-peuplé de hameaux et de maisons de remarque, et couvert de buissons et d'arbres à fruits, très-communs dans cette paroisse, où l'on fait beaucoup de cidre. L'an 1299, Égide, évêque de Rennes, qui visitait son diocèse, n'ayant trouvé aucun religieux dans le prieuré de Gennes, l'unit à celui de Brielles, qui dépendait de l'abbaye de Saint-Serge d'Angers, qui le possède encore. La terre et seigneurie de la Roberie, sise en ce territoire, est très-ancienne. En 1096, elle appartenait à Pierre Duguesclin; sa postérité en jouit encore aujourd'hui. Typhaine Duguesclin épousa Briand de Chateaubriand, en faveur duquel la seigneurie de Chateaubriand fut érigée eu baronnie, l'an 1160. Yves Duguesclin, qui épousa l'héritière de la Cuéva, fit branche en Espagne. En 1270, Robert Duguesclin prit en mariage l'héritière de Broons, fille de Guillaume de Broons et d'Alix de Dinan, de laquelle il eut plusieurs enfants : l'aîné de tous, nommé Robert, chevalier, seigneur de Broons, épousa Jeanne de Mallemains, dame de Sens, fille du seigneur du Sacey, en Normandie. De ce mariage sortirent trois garçons et quatre filles, qui sont: Bertrand Duguesclin, connétable de France, mort le 13 juillet 1380,et inhumé à Saint-Denis, dans le tombeau de nos rois; Olivier Duguesclin, connétable de Castille et comte de Longueville, en 1390, qui vendit au duc de Bretagne Jean IV, pour une somme de 37,000 livres, les terres et seigneuries de La Guerche et de Châteaulin, dont il avait hérité par la mort de son frère Bertrand; le marc d'argent valait alors 6 livres 5 sous, et le marc d'or 66 livres; Guillaume Duguesclin, qui fit le voyage d'Espagne, où l'on croit qu'il se maria; Julienne Duguesclin, qui fut abbesse de Saint-Georges de Rennes, en 1369, et sa sœur cadette, prieure des Coëts, paroisse de Bouguenais, près Nantes; Typhaine, épouse de Jean de Beaumanoir, et Catherine, mariée à Jean de Rohan, prince de Guémené. En 1483, la seigneurie de la Roberie appartenait à Gilles Duguesclin; eu 1650, à César Duguesclin, qui eut plusieurs enfants, savoir : César, chevalier, seigneur de la Roberie; Bertrand, conseiller au Parlement de Bretagne; René, conseiller an grand conseil; Gabriel, conseiller au Parlement en 1690, qui eut deux fils et quatre filles. Bertrand, l'aîné, capitaine au régiment de Brancas, cavalerie, chevalier de Saint-Louis, se maria, en 1752, à Sophie-Gabrielle de la Bourdonnaye de Liré, et mourut sans postérité l'an 1760. Charles-Bertrand, le cadet, évêque de Cahors, en l'an...... Des quatre filles, dame Françoise-Marie Duguesclin, l'aînée, a épousé M. le marquis de Gêvres, à qui elle a porté les biens de sa maison. M. Guyard de Berville, qui a écrit l'histoire du connétable, dit que cette illustre maison subsiste encore en la personne de Gabriel-Henri-Bertrand, marquis Duguesclin, capitaine au régiment de Noailles, cavalerie; Il se peut faire que ce soit le même que nous qualifions capitaine au régiment de Brancas : en ce cas, la postérité masculine des seigneurs de ce nom serait éteinte. On connaît, en outre, dans la même paroisse, les maisons nobles de la Motte-de-Gennes, du Pazon et de Pinel [en Argentré, voy. ce mot], hautes, moyennes et basses-justices, qui appartiennent à M. de la Motte-Morel. Nous ne connaissons pas les possesseurs de celles de Lorgères, de la Forge, Dunoyer [du Noyer], de la Ville-Tesson, de la Communautière et de la Musse.


* Marteville et Varin (1843). GENNES (sous l'invocation de saint Sulpice, 17 janvier); commune formée de l'anc. par. de ce nom, aujourd'hui succursale; chef-lieu de perception. — Limit. N. Argentré, Brielles; E. Brielles, Cuillé; S. Cuillé, Availles; O. Moutiers, Saint-Germain-du-Pinel, Argentré. — Princip. vill. : Basse-Gancherie, Tillonière, la Macillière, la Haute et Basse-Bouinière, la Haute et Basse-Musse, la Chapronière, le Petit et Grand-Vau, le Haut et Bas-Gosnier, le Haut et Bas-Chalonge, la Vallée. — Maisons remarquables : le château de la Motte, la Tour Saint-Laurent, Orgère. — Superf. tôt. 1849 hect. 54 a. 80 c., dont les princip. div. sont : ter. lab. 1246; prés et pat. 277; bois 57; verg. et jard. 109; landes et incultes 66; sup. des prop. bat. 19; cont. non imp. 74. Const. div. 401; moulins 5 (du Gravier, de Planche-Tucon, du Pâtis, de Gonnier, à eau; de la Motte, à vent). Gennes est un joli bourg situé sur le penchant d'une colline qui domine la Seiche. Cette rivière sert de limite au sud-est à la commune et à la Bretagne. — M. de Malœuvre, curé, a dû fonder en 1836 un établissement de douze lits, desservi par trois religieuses. — II y a marché le jeudi. — Géologie : schiste argileux. — On parle le français.

***************

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Église saint Sulpice (XVIè; XVIIè; XIXè) Iliz
Château de la Motte (XVIè-XXè)  

Étymologie :

* Dauzat & Rostaing (1963-1968) : ces auteurs relèvent que Gennes-sur-Seiche (I-et-V), et Gesnes, (May.), sont situées à un confluent, mais répondent par 'thème obscur ged ou ges".

* Editions Flohic (***) : "peut être du gaulois gena "embouchure"

* J.-Y. Le Moing (1990) : "Gena, 1065; de Genis, 1299"

-------------

JC Even : voir Genava (Genève), Genabum (Orléans) : situées aux bouches de lac ou de confluence. Voit étude sur Aregenua.

Personnes connues Tud brudet
   
   
Mr l'abbé CHAUPITRE (1859-1934)

"pionnier de l'homéopathie"

 
   

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton d'Argentré-du-Plessis Kumunioù kanton 
Argentré-du-Plessis  
Brielles  
Domalain  
Etrelles  
Gennes-sur-Seiche  
Le Pertre    
Saint-Germain-du-Pinel  
Torcé    
Vergéal    

Communes limitrophes de Gennes Parrezioù tro war dro Gen
Saint-Germain-du-Pinel Argentré-du-Plessis Brielles département de Mayenne

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. MARTEVILLE et P. VARIN; continuateurs et correcteurs d'Ogée; 1843. 

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. 2000.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de l'Ille-et-Vilaine. Maezoe-Heveziken 2003

* Daniel DELATTRE : L'Ille et Vilaine. Les 352 communes. Éditions Delattre. 2004. 

* Ofis Publik ar Brezhoneg / Office Public de la langue bretonne : Roll kumunioù Breizh / Liste des communes de Bretagne. 2011.

-----------

Liens électroniques des sites Internet traitant de Gennes-sur-Seiche / *Gen

* lien communal : 

* Office de tourisme 

* blason de Gennes-sur-Seiche : dessin JC Even sur logiciel GenHerald5

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

en dro d'ar penn kentan / retour en tête / back to the top