Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Sine maculi

Bro-Sant-Malo

Pays de Saint-Malo

  Guer / Gèrn

Gwern-Trec'hoed

 

page ouverte le 05.04.2010

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 06/08/2017 20:47:36

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Saint-Malo / Bro Sant-Malo; évêché de Sa.nt-Malo

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département du Morbihan; arrondissement de Ploërmel, puis de Vannes; chef-lieu de canton; sur l'Aff. 

Superficie : 5211 ha.

Population : 4400 'communiants' vers 1780, y compris ceux de Monteneuf; 3860 hab. en 1863; 3544 hab. en 1888; 3563 hab. en 1891; 5757 hab. en 1968;  5657 hab. en 1982; 7511 hab. en 1996 (?); 5560 hab. en 1999 (?)

Armoiries; Blason

* Editions Flohic : ce sont les armes de Guillaume de Guer, sieur de la Porte-Neuve. La devise : Sine maculi, sans tâche.

* Froger et Pressensé : "d'azur à sept mâcles d'or posées 3, 3, 1. Au franc-canton brochant d'argent fretté de huit pièces de gueules". Armes de la famille de Guer (ramage de Le Sénéchal de Carcado - 1444) brisées d'un franc-canton.

Paroisse : église sous le patronage de Notre Dame, ou de saint Gurval.

Histoire :

* Ogée (1780) : Guer; gros bourg sur une hauteur et sur la route de Rennes à Malestroit; à 18 lieues 1/4 de Saint-Malo, son évêché [aujourd'hui Vannes]; à 9 lieues de Rennes, et à 2 lieues 3/4 de Plélan, sa subdélégation. Cette paroisse relève en partie du roi, et ressortit au siège royal de Ploërmel : on y compte, y compris ceux de Monteneuf*, sa trêve, 4400 communiants. La cure est à l'alternative. Ce territoire est arrosé par la rivière d'Aph et coupé de plusieurs ruisseaux qui vont s'y jeter. Les terres y produisent du froment et autres grains, du lin et des fruits dont ont fait d'excellent cidre. Quoique le pays soit fort peuplé, on y voit beaucoup de landes. — Saint Malo, premier évêque du diocèse de ce nom, est le fondateur de cette paroisse. Ce saint, étant arrivé en Bretagne, se joignit avec saint Aaron qui habitait un monastère situé dans l'île d'Aleth, où se trouve aujourd'hui le faubourg de Saint-Servan. Ce monastère était en outre occupé par un grand nombre de missionnaires consacrés à la conversion des infidèles. Saint Malo y demeura quelque temps, et en sortit pour aller bâtir un petit hermitage qu'il nomma Danguern, et qu'il abandonna en 541 pour monter sur le siège de Saint-Malo, où il mourut en 565. — Gudval [Gurval], son successeur, ne garda son siège que deux ans, et se retira dans le même hermitage, où il mourut [en 640]. Ou éleva sur son tombeau une église en son honneur, laquelle fut dans la suite érigée en paroisse, qui changea son nom Danguern en celui de Guer, et fut donnée, sous le titre de prieuré, à l'abbaye de Saint-Méen, ordre de Saint-Benoît. L'abbé en est encore le patron; mais la cure est à l'alternative. — Donoald, quarante-quatrième évêque de Saint-Malo, donna, pendant son épiscopat, les dîmes de la paroisse de Guer à Garnier, abbé de Marmoutier. Ce territoire renferme les maisons, terres et hôtels nobles suivants : en 1200, la Holière, à Jean Gicquel, qui eut un fils nommé Jean, évêque de Rennes en 1247, lequel fit le voyage de la Terre-Sainte en 1250. Joinville rapporte que ce prélat se signala beaucoup dans le combat que les Croisés livrèrent aux Sarrasins. Il mourut au mois de novembre 1257, ou, comme nous comptons aujourd'hui, 1258. En 1340, Vaunielle, moyenne et basse-justice, à Pierre Bellouin, chevalier, seigneur de Vaunielle; Robert, son fils, épousa Marguerite d'Avaugour, et son petit-fils Guyonne de Coëtquen; cette maison est aujourd'hui à Jean-Baptiste Bellouin, chevalier, seigneur de Vaunielle, un de leurs descendants. En 1360, le Tertre, à Eon du Tertre; dans le même temps, le Porcaro, moyenne et basse-justice, à Heonor du Guini, aujourd'hui à M. du Guini de Kergus, son descendant; en 1390, Coisplan, à Jean de Vauferié : cette terre, avec celle de la Voltais, forme une moyenne-justice dont jouit M. le Prévôt, sieur de la Voltais; celle-ci était en 1460 à la maison de Robelot; en 1390, Coisdor, la Flechayc et Rotilleuc à Bertrand de Coisdor; la Porte, à Jean le Bâtard; en 1400, la Rochelle, à Guillaume Bouvet ou Bonnet; Trébulan, à Eon du Houx; un autre Trébulan, à Bertrand de Trébulan; la Hidousse, à Eon, sieur de Pelan; Coëtbot, à Guillaume le Borgne; cette terre, avec celles de Guer, Brambeac, Comblessac et la Holière dont je viens de parler, forme une haute-justice qui appartient à M. de Marnière de Guer; le fief de Branbec est réuni à cette jurisdiction : Querbiquet, à Bertrand Heudelor; l'Abbaye, à Robert de l'Abbaye; Launay, à Jean de Vitré; la Mulotière, à Guillemette de la Forêt; le Coail-dor, au seigneur de Montauban; le Boessic, à Jean Heudelor; la Ville-Hus, à Jean Ugues; le Higlon, à Bertrand de Montbourcher; le Lobiugat, à Jean de Boisglé; Langouet, à Bertrand Heudelor; le Val-Menquier, à Bertrand de la Bourdonnaye; le Loquet-aux-Touches, à Patri du Loquet; le Placil ou Platil, à Robert Rebours; le Quehelo, à Jean du Chêne; Delmondei, à Eon Delmondei; le Boisglé, à Jean du Boisglé; la Haye, à Jean Pillet; la Prévôtaye, à Bertrand de Trébulan; le Pale, à Guillaume Gaudet; la Ville-Hue, à Jean Lescoubles; le Pré-Busson, à Raoul Macé; la Ville-Morin, à Jean Pasquier; le Chesne, à Perrin du Chesne; Kerbiguet, à Raoul Rouxel; le Pré-Busso, à Jean Trecon ou Treton; Boquide, à Michel Guillaume; le Passever, à Olivier Niel, Coesplan, à Guillaume de Coesplan; la Riprie, à Coesplan-Regnaut; la Landelle, à Jean de la Landelle; l'Héon-au-Breil, à Pierre Duguy; la Houssaye, à Auffray Bodet; Bregon, à Guillaume de Lagré; la Ville-Blanche, à Raoul Pasquier; le Bochet, à Olivier de là Marche; Coullemeneuc, à Pierre Josse; le Veau-marqué, moyenne-justice, et les Touches, basse-justice, à M. de Chezillac; le Vaunielle, moyenne-justice. à M. de Bellouan*; Lagré-Mareuc, moyenne et basse-justice, à M. le chevalier le Ray; la Hâtais, moyenne et basse-justice, à M. de Carné; les Touches, moyenne et basse-justice, à M de Theillac; la Villegué, basse-justice, aux demoiselles de la Ville-Hue; Menorvat, basse-justice, à MM. de Kerangal; Livoudré, basse-justice, à M. du Plessis-Chardel.

Les figures de plâtre qu'on voit dans l'église de Guer représentent Julien de Marnière et Marie-Anne du Bois-Baudri, son épouse, comme le prouve l'épitaphe qui suit : 

D. O. M.
Hic jacet v. cl. nobilis, potens, JULIANUS DE MARNIERE, 

Eques, Marchio DE GUER, hujus Parœcilœ functator, conditor, idemque Dominus

Obiit m : d : c.: v, c. Abi, viator, et viro optimo benè apprecare.

 

Au dessous est écrit :

Pio conjugi, moris [sic] et doloris monumentum nit mœrens conjux, nobilis Domina MARIA-ANNA DU BOIS-BAUDRI.

Le contenu de celte épitaphe prouve que la seigneurie de Guer appartenait à la famille de Marnière; que les seigneurs de cette maison sont fondateurs de la paroisse; et que, si les évêques de Saint-Malo l'ont érigée, ils devaient le terrain et les autres biens ecclésiastiques de la paroisse à la maison de Guer.

*****************************

* Marteville et Varin (1843) : GUER, ville (sous l'invocation de saint Gurval, évêque; fête patronale le 6 janvier); commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins sa trêve Monteneuf, devenue commune; aujourd'hui cure de 2è classe; bureau d'enregistrement; chef-lieu de perception; bureau de poste; brigade de gendarmerie à pied. — Limit. : N. Beignon, Saint-Malo-de-Beignon; E. Comblessac, Loutehel, Plélan, rivière d'Aff; S. Carentoir; O. Augan, Monteneuf. — Princip. vill. : le buisson, Largouet, les Priaudais, Saint-Etienne, la Ville-Bosche, le Passoué, Treveneuc, la Touche-Buis, la Demardais, le Vau-Marqué, Tessiac, Prado, la Bardoulaie, Couenuel, Saint-Raoul, la Peignardaie, le Ruezic, le Chesne, Coitho, Larmelaie, le Busson, la Ville-Louis. — Superf. tot. 6326 hect. 18 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 2414; prés et pat. 609; bois 221; verg. et jard. 85; landes et incultes 2703; étangs 81; sup. des prop. bât. 25; cont. non imp. 187. Const. div. 740; moulins 18 ( de Perohan, d'Araud, les Vaux, du Dran, des Rocherais, d'Avagour, à vent; du Prada, du Châtellier, de Lohinga, du Bois, de Livaudrais, à eau ). >>> Le nom primitif de Guer a dû être Guern; on trouve en effet dans tous les anciens titres le nom latin de pagus guernius. — L'église de Guer a été brûlée le 23 janvier 1795, et le presbytère le 8 février suivant. Le premier de ces édifices a été reconstruit de 1803 à 1809; mais la partie basse n'est pas encore achevée sur une longueur d'environ 11 m. La tour du clocher n'est pas même commencée à élever. — II y avait, outre l'église, les chapelles de Sainte-Anne, de Saint-Raoul et de la Teilhais. Ces chapelles existent encore et sont desservies par une messe basse qu'on y célèbre chaque dimanche. — «En 1732, nous dit M. de la Bigne-Villeneuve, l'abbaye de Saint-Melaine possédait en cette paroisse la chapelle Saint-Michel, au village du Moutier, le fief de ce nom, et le tiers de la coutume et étalage des marchandises qui s'exposent en vente en la ville et faubourg de Guer, aux jours de foire Saint-Michel, de Montgargan et du Mont-de-Tombe. (Aveu au roy de messire Martin du Belley, commandataire de Saint-Melaine, 26 janvier 1732.») — Il y a foire à Guer les quatrièmes mercredis de mars, mai, juin, juillet, août, septembre, octobre et novembre. — Marché le mercredi. — Géologie : schistes argileux; au nord poudingue quartzeux. — Archéologie : Dom Morice, Preuves, t. 111, col. 458, 662, 1728. — On parle le français.

*****************************

* Daniel Delattre (2004) : 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Gurval (XIXè) Iliz
Eglise de saint Raoul (1870)

paroisse formée en 1842)

 
Chapelle saint Nicolas (?)  
Chapelle saint Etienne (IVè-XVè-1681)  
Chapelle Notre-dame (XVIIIè)  
Chapelle saint Marc  
Chapelle saint Thomas (1633)  
Chapelle saint Paul des Ecoles (XVIIè  
Menhirs de Coëplan  
Allée couverte de la Ville Boscher  
Pont gallo-romain de la Perche  
Croix Dannio (1112)  
Château de Coëtbo (XIVè, XIXè); chapelle sainte Anne; pigeonnier

(Villa Conjubot)

 
Château de la Ville-Hué (XIVè, XVIIIè, XXè); chapelle  
Château du Couédor (XVè; XVIè)  
Château du Tertre-Aubaud (XVè, XVII7, XVIIIè)  
Château de la Hattaie (XVIIè); chapelle  
Manoir de la Fléchaye (1426, XVIè, XIXè)  
Manoir du Boissy / Bouëxic(XVè)  
Manoir de la Demanchère (XVIè)  
Manoir de Lohinga  
Manoir de Longouët  
Manoir de Livoudrais  
Manoir du Grand Kerbiguet  
Manoir de la Trumelais  
Manoir de Saint-Joseph  
Moulin Robert  
Camp de Coëtquidan  

Étymologie :

* Ogée (1780) : "Saint Malo, premier évêque du diocèse de ce nom, est le fondateur de cette paroisse. Ce saint, étant arrivé en Bretagne, se joignit avec saint Aaron qui habitait un monastère situé dans l'île d'Aleth, où se trouve aujourd'hui le faubourg de Saint-Servan. Ce monastère était en outre occupé par un grand nombre de missionnaires consacrés à la conversion des infidèles. Saint Malo y demeura quelque temps, et en sortit pour aller bâtir un petit hermitage qu'il nomma Danguern, et qu'il abandonna en 541 pour monter sur le siège de Saint-Malo, où il mourut en 565. — Gudval [Gurval], son successeur, ne garda son siège que deux ans, et se retira dans le même hermitage, où il mourut [en 640]. Ou éleva sur son tombeau une église en son honneur, laquelle fut dans la suite érigée en paroisse, qui changea son nom Danguern en celui de Guer, et fut donnée, sous le titre de prieuré, à l'abbaye de Saint-Méen, ordre de Saint-Benoît. L'abbé en est encore le patron; mais la cure est à l'alternative.

* Marteville et Varin (1843) : "Le nom primitif de Guer a dû être Guern; on trouve en effet dans tous les anciens titres le nom latin de pagus guernius".

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : "Wern, 836; Guern, XIIès.; bret. gwern (gaul. verno) = aulne".

- J.Y Le Moing (1990) : "Wern, 836 RZ/CR".

* Éditions Flohic (1996) : "Guer se nomme en 836 Guern ou Wern puis en 1137 indifféremment Guern ou Guer, du mot breton qui signifie aunaie".; hagionyme pour Erwan Vallerie".

* Hervé Abalain (2000) : "Wern, Wer au IXè siècle; ancien gwern, "marais", "aulnaye"; hagionyme, pour Erwan Vallerie".

* Daniel Delattre (2004) : 

Personnes connues Tud brudet
Famille Le Borgne  
Famille Avril  
Famille Guillery  
Famille Troussier  
Famille Marnière  

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Guer   Kumunioù kanton Gwern
Augan  
Beignon  
Guer / Gèrn Gwern-Trec'hoed
Monteneuf    
Porcaro    
Réminiac    
Saint-Malo-de-Beignon    

Communes limitrophes de Guer / Gèrn Parrezioù tro war dro Gwern-Trec'hoed
      Carentoir Monteneuf Porcaro Beignon Saint Malo de Beignon

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* M.N BOUILLET : Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie. Librairie L. Hachette et Cie. Paris. 1863.

* Adolphe JOANNE : Département du Morbihan. Hachette. 1888.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Jean-Yves Le Moing : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes du Morbihan; 1996.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes du Morbihan. Froger SA. 1999.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* J.L RAMEL et A.J. RAUDE : Liste des communes galaises du département du Morbihan. Rolaey dez comunn galeizz deu departamant deu Mor-Bihan. Roll komuniou galloweg departamant ar Morbihan . Maezoe-Heveziken. 2003.

* Daniel DELATTRE : Le Morbihan. Les 261 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Divi KERVELLA : Petit guide des noms de lieux bretons. Coop Breizh. 2007.

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux de Bretagne. Editions Christine Bonneton. 2007.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Guer / Gèrn / Gwern-Trec'hoed

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* blason de Guer : dessin JC Even sur logiciel Genheral5

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page