Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux

Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro-Sant-Brieg

Pays de Saint-Brieuc

  La Malhoure * La Malour

Lanvelar 

 

pajenn bet digoret an 29t a viz Ebrel 2013 page ouverte le 29 avril 2003    

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 30/04/2013 21:48:40

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Saint-Brieuc / Bro Sant-Brieg; évêché de Saint-Brieuc.

Aujourd'hui dans la région économique dite 'de Bretagne', département des Côtes d'Armor; arrondissement de Saint-Brieuc; canton de Lamballe, sur l'Hia.

Superficie : 502 ha.

Population : 300 'communiants' vers 1780; 401 hab. en 1878; 405 hab. en 1881; 406 hab. en 1890; 238 hab. en 1968; 229 hab. en 1978; 237 hab. en 1982; 266 hab. en 1990;  348 hab. en 11999; 

Histoire :

* Ogée (vers 1780) : La Maloure [La Malhoure]; sur une hauteur, à 5 lieues 1/4 au S.-E. de Saint-Brieuc, son évêché; à 14 lieues 1/3 de Rennes, et à 2 lieues de Lamballe, sa subdélégation. M. le duc de Penthièvre est le seigneur de cette paroisse, dont la cure est à l'Ordinaire. On y compte 300 communiants. Elle ressortit à Jugon. Des coteaux, des vallons, des terres labourables, des prairies, des landes qui méritent les soins du cultivateur, voilà ce que ce territoire présente à la vue. C'est un pays couvert, dont le sol est riche, mais malheureusement négligé*. Le Préron, basse-justice, à M. Rouxel du Préron.

* Marteville et Varin (1843) : LA MALHOURE; commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui succursale. — Limit. : N. Maroué; E. Plestan; S. Plenée-Jugon, Penguily; O. Penguily. — Princip. vill. Tertre-Urvoir, Pré-Rond, Routière, Glorin, Clos-du-Bourg, Murailles-Guérin, le Couvent, Clos-Baron, Vau-Jarnot, Ville-Erhel, Ville-Pétouard, la Lande, le Pont, la Couarde, Lanrun, Tournelle, Château-Gaillard, Mériénée, la Touche, Clos-Madeuc, la Roche, Besnard, Glajumel, le Printé. — Superf. tot. 508 hect. 6 a. 54 c., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 389; prés et pat. 35; bois 10; verg. et jard. 6; landes et incultes 31; sup. des prop. bat. 3; cont, non imp. 33. Const. div. 71. Ce que dit Ogée sur les landes est une erreur : il y eu a très peu, et ce pays est au contraire bien cultivé. — Géologie : constitution granitique. —  On parle le français.

* Éditions Flohic :

* Maires de la Malhoure :  

Blason; Logo

* Froger & Pressensé : "de gueules à un lévrier passant, colleté, soutenu d'une moucheture de contre-hermine accostée de deux épis de seigle ployés et croisés en pointe". Le lévrier est repris des Trémaudan (XVè siècle). Les épis de seigle rappellent l'ancien nom de la commune : Landsegal".

Paroisse : église sous le vocable de saint Event

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Event XVIè-XIXè-XXè) Iliz
Fontaine saint Event  
Manoir de la Touche-Baudré (avant le XVIè)  
Château du Prérond (vers 1700-XXè s)  
Manoir de la Bouillère (XVIIIè)  
Manoir de Boissy (devenu ferme)  

Étymologie

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "La Malour, 1427; la Mallour, 1607; la Malhoure, 1738".

* J-Y Le Moing (1990) : "Lamallor, 1237".

* Bernard Tanguy (1992) : "Lamallor, 1237; Lamalor, 1242; La Mallour, s.d.; La Malour, 1427; La Mallour, 1607; La Malhoure, 1738; gallo : La Malour".

"Aussi est-il probable qu'il représente, comme La Harmoye et La Méaugon (cf. ces noms), un composé formé avec le vieux-breton lann "ermitage" et un nom de saint, peut-être saint Mélor alias Méloir, avec pour la consonne initiale influence de la forme savante Magloire (cf. saint Alor en face de saint Alar). La décomposition du nom est probablement due à l'attraction du vieux-français malhoure, variante de malheure "heure funeste, mauvais sort". Un récit pour le moins légendaire, très suspect quant au fond, prétend que le nom actuel aurait remplacé celui de Landségal après un sanglant combat livré par le seigneur du lieu et ses sujets à ses voisins coalisés".

* Erwan Vallerie (1995) : "Lamallor, 1237; Lamalor, 1242; La Mallour, 1516; La Malour, 1630".

* Éditions Flohic (1998) : "de l'ancien breton lann, ermitage, et du nom d'un saint, peut-être Méloir. La mémoire populaire rapporte que le nom actuel aurait remplacé celui de Landsegal, après un combat livré par le seigneur du lieu et ses sujets à ses voisins coalisés".

* Hervé Abalain (2000) : "Lanvelar (le nom français a subi l'attraction du v. fr. malhoure qui a donné malheur; le toponyme s'écrivait Lamallor en 1237; il s'agit d'une fausse coupe, pour lann Melor, l'oratoire de Méloir".

* Daniel Delattre (2004) : "Lamalour, XVè; vient du breton lann, ermitage, et de saint Mélor, alias saint Méloir".

Personnes connues Tud Brudet
Famille Le Levroux  
Famille Baudré  
Famille Trémaudan  
Famille Bellelourde  
Famille Rouxel  
Famille Le Moënne

 

Armorial * Ardamezeg

         
Le Moenne de Saint-Eloy

"de gueules à trois croissants d'argent; une fleur de lis d'or en abîme"

"e gul, e der greskenn en arc'hant, (e)ur flourdilizenn en e c'hondon"

         

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Lamballe Kumunioù kanton Lanbaol
Andel Andel / Andael
Coëtmieux  
Lamballe Lambaol
Landéhen  
La Malhoure * La Malour Lanvelar
Maroué    
Meslin    
Morieux    
Noyal    
Pommeret    
La Poterie    
Quintenic    
Saint Aaron    
Saint Rieul    
Trégomar    

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* MM. A. Marteville et P. Varin, correcteurs et continuateurs d'Ogée, 1843.

* Adolphe Joanne : Dictionnaire des communes du département des Cotes du Nord. 1886.

* J. Rigaud : Géographie historique des Côtes-du-Nord; 1890.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault. 1978.

* Régis de Saint Jouan : Dictionnaire des communes du département des Cotes d'Armor. Conseil Général des Cotes d'Armor. 1990.

* Jean-Yves Le Moing : Les noms de lieux bretons de Haute-Bretagne. Coop Beizh. 1990.

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des cotes d'Armor. ArMen - Le Chasse-Marée. 1992.

* Erwan VALLERIE : Traité de toponymie historique de la Bretagne. (3 volumes). Editions An Here. 1995.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor; 1998.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et Ille et Vilaine. 2008.

Liens électroniques des sites Internet traitant de la Malhoure 

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : http://academia-celtica.niceboard.com/

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page