Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

 

Kernev

Cornouaille

 

Le Bodéo

Bodeoù

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise  jour 21/11/2016 20:14:13

Définition : commune de la Bretagne historique, en Cornouaille / Bro-Gernev. Évêché de Quimper.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Cotes d'Armor; arrondissement de Saint-Brieuc; canton de Ploeuc-sur-Lié; sur l'Oust.

Superficie : 997 ha.

Population : 1200 'communiants', y compris ceux de La Harmoye; 743 hab. en 1860; 730 hab. en 1878; 708 hab. en 1881; 798 hab. en 1886; 728 hab. en 1890; 357 hab. en 1968; 271 hab. en 1978; 236 hab. en 1982; 201 hab. en 1990; 189 hab. en 1999; 

Armoiries; blason

Paroisse : église sous le vocable de saint Théo.

Histoire

* Bernard Tanguy (1992) : 

" Evêché de Quimper; paroisse-mère de La Harmoye; église Saint-Théo.

Située, avec sa trève La Harmoye, à l'extrémité orientale du diocèse de Cornouaille, sur la rive gauche de l'Oust, la paroisse du Bodéo est née des défrichements de 1'important massif forestier qui s'étendait au sud de Quintin et dont la forêt de Lorge, anciennement dite de Coetrach, est le plus important vestige. Son territoire, qui a subi en 1839 deux petites modifications, l'une due à 1'échange de deux fractions avec La Harmoye, 1'autre à la cession de la lande des Aulnais de Kerfro à 1'Hermitage, s'étend sur 997 ha. A en juger par la toponymie, sa mise en valeur semble avoir été assez tardive.

Cependant Le Bodéo est attesté comme paroisse dès le XIIè siècle : son église et sa "vicairie", vraisemblablement sa trève, sont citées dans un accord réalisé par l'archevêque de Tours entre l'évêque et le chapitre de Cornouaille vers 1169-1170. Au siècle suivant, 1'abbaye de Bon-Repos s'y voit octroyer des biens par Olivier de Caurel et un certain Guillou, fils de Faber (traduction probable du breton Goff). Ces donations expliquent sans doute la présence du village de 1'Abbaye, au nord du bourg".

-----------

Maires du Bodéo : C. JOUAN, 1799; F. BOSCHER, 1802; J.M JOUAN, 1815; F. GOUPY, 1830; J.B GOUPY, 1832; J.F POCHON, 1843; J. MARSOIN, 1848; 

 

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Théo (1656, 1667, 1705-1706, 1784) Iliz sant Eo
Château de Kérigant (XVIè-XVIIè) (en ruines) Kastell Kerigant (aet en e boull)
Manoir et chapelle du Quélinneuc (vers 1600) Maner ha chapel ar Gelenneg
Fontaine saint Théo Feunteun sant Eo
Etang de Bosméléac (inscrit Ier mars 1943) Stang Bosmeleag

Étymologie

* Ogée (1780) : Bodéo.

* Marteville et Varin (1843) : "Le Bodéo. Ces auteurs donnent également une référence à Dom Morice, Preuves, tome 1, col. 817 : Bodéoc".

* Anonyme (1860) : "Saint Théo ou Thei, solitaire au VIIè siècle, a donné son nom à la commune, dont il est le patron".

* J. Rigaud (1890) : "Le nom de cette commune viendrait de saint Théo, ou saint Thei, patron de la paroisse".

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "La paroisse de Bodeou est nommée dans les chartes de l'abbaye de Bonrepos (en Saint-Gelven) à partir de 1246 ... Elle (-) est appelée de Bodeio à partir de 1271... son nom est encore écrit Bodeou en 1368 ... mais on rencontre la graphie actuelle (à l'accent près) Bodeo dès 1516".

* Jean-Yves Le Moing (1990) : "Bodeou, 1246 BI / BR; Botdeau, 1536 RK".

* Bernard Tanguy (1992) : "Bodoeou, 1169-1 170; par. de Bodeou, 1246; Bodeio, 1271; Bodoeou, 1332; Bodeou, 1368, 1378; Bodeo, 1535-1536, 1574; Bodeau, 1562; en gallo : Le Bodio".

"Le patron et éponyme de la paroisse est saint Eo, fautivement écrit Théo. Outre une statue dans 1'église, qui le représente vêtu d'une aube, d'une étole et d'une chasuble, tenant un livre fermé sur la poitrine, il possède sa fontaine au bourg. Peut-être aussi â l'origine de Saint-Théo, village et chapelle de Plouguenast, de Saint-Théo, chapelle de Plouguernével, il semble inconnu par ailleurs. Son nom, associé ici au vieux-breton bot "demeure, résidence", a été rapproché de celui de saint Ewe, éponyme d'une paroisse du Cornwall, considéré anciennement comme une sainte, si on en juge par les formes Euai au Xe siècle, Sancta Ewa en 1282. Mais cette identification reste très hypothétique. Sans doute s'agit-il, comme le prétend la tradition locale, de quelque obscur ermite".

* Editions Flohic (1996) : "de l'ancien breton, bot, demeure, et de saint Eo, patron de la paroisse"

* Hervé Abalain (2000) : "Bodeou en 1246; de bod, résidence + hagionyme : Eo, et non Théo".

Personnes connues Tud brudet
Hélène MACE

dame de Quélineuc

 
Famille Garnier de Kérigant  

François Garnier de Kérigant

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "François Garnier de Kerigant, né à Quintin le 16 avril 1762. Il participa à la Chouannerie sous le nom de François; il fut un des officiers de Legris du Val, son beau-frère. Plusieurs réunions de chefs de la Chouannerie eurent lieu chez lui à Kerigant (Legris du Val, Cadoudal, Carfort, d'après 1 L 287, fol. 85; Tinténiac et Bourmont, d'après Kerigant fils, p. 29). Il fut nommé au commandement de la division de Dinan en 1798. Il fit sa soumission le 8 mars 1800, puis, menacé d'arrestation, reprit les armes en 1815. Il mourut au Bodéo le 25 mai 1834. Son fils a raconté et publié l'épopée du chef chouan sous le titre Les Chouans. Épisodes des guerres de l'Ouest dans les Côtes du Nord (Dinan, 1882) (Dic. de biogr. fr, t. XV, col. 535".

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Ploeuc-sur-Lié   Parrezioù kanton  ***
Le Bodéo

  Bodeoù
La Harmoye      
L'Hermitage-Lorge      
Lanfains      
Plaintel      
Ploeuc-sur-Lié      

Communes limitrophes du Bodéo Parrezioù tro war dro Bodeoù
La Harmoye Lanfains L'Hermitage-Lorge Allineuc Merleac Saint-Martin-des-Prés

Sources :

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1780; 

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord, vers 1860.

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. 1878.

* Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. 1878.

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. 1890; rééditions La Tour Gile. 1995.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault éditeur. 1978.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes du département des Côtes d'Armor. Eléments d'histoire et d'archéologie. Conseil général des Côtes d'Armor. 1990.

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes d'Armor. Chasse-Marée / Ar Men. 1992.

* Editions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor. 1996.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Editions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant du Bodéo / Bodeoù

* lien communal : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason du Bodéo : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. (en attente)

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page