Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro hag eskopti Sant-Maloù

Pays-évêché de Saint-Malo

  Lohéac

*Lohieg

 

pajenn bet digoret an 11.06.2021 page ouverte le 11.06.2021     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 08/06/2024 19:53:45

Définition / Displegadur : Commune de la Bretagne historique, en Pays-évêché de Saint-Malo.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne"; département d'Ille-et-Vilaine; arrondissement de Redon; canton de Pipriac; sur le ruisseau de Rublard.

C.P : 35550

Superficie :  516 ha.

Population : 350 'communiants' vers 1780; 616 hab. en 1878; 608 hab. en 1881; 382 hab. en 1968; AA9 hab. en 1982; 603 hab. en 1999; 

Armoiries; blason / Ardamezioù; sloed

* Froger & Pressensé (2008) : "de vair plein"

- Armes de la famille de Lohéac (Judicaël de Lohéac accompagna le duc Guillaume de Normandie lors de la conquête de l'Angleterre en 1066.

--------

* J.-C. Even : "Brizhet"

Paroisse / Parrez : église sous le vocable de saint André.

Histoire / Istor :

* Ogée (1780) :  Lohéac, sur la route de Rennes à Redon; à 18 lieues 3/4 au S. de Saint-Malo, son évêché; à 6 lieues 2/3 de Rennes, son ressort, et à 4 lieues 1/2 de de Plélan, sa subdélégation. On y compte 350 communiants. La cure est à l'alternative. Il se tient un marché le samedi, et quatre foires par an dans cette paroisse. Son territoire est peu étendu, mais il est très-exactement cultivé : on y fait beaucoup de cidre. — En 980, Lohéac n'était qu’un château qui appartenait à Hervé, seigneur de Lohéac. Judicaël de Lohéac fut un des seigneurs bretons qui, en 1070, passèrent en Angleterre avec Alain Fergent, fils d'Hoël III, duc de Bretagne, pour aider ce duc de Normandie à conquérir ce royaume. En 1080, Juhaël, chevalier, seigneur de Lohéac, commença à faire bâtir une chapelle dans son château de Lohéac, et la dédia à notre Sauveur. Cet ouvrage fut continué par Riou de Lohéac, et achevé par Gautier de Lohéac, qui fonda dans cette chapelle un prieuré, qu’il donna à Justin, abbé de Saint-Sauveur de Redon, qui y envoya des moines, qui reçurent, pour leur entretien, du seigneur fondateur, deux métairies situées auprès du château, avec une vigne; les deux portions des dîmes qu’il percevait dans la paroisse de Guichen, tous les revenus qu’il avait au port de Glanret, et la portion qu’il avait dans le moulin de ce nom. L'abbé Justin donna aussi 25 liv. de son argent, pour la perfection du prieuré. — En 1699, Riou de Lohéac partit pour la Terre-Sainte, où il eut le bonheur d’avoir un morceau de la vraie croix et un morceau du sépulcre de Jésus-Christ. Mais peu de temps après il tomba malade, et, voyant sa fin approcher, il confia ce précieux trésor à son écuyer, Simon de Laudran, qui l’apporta à Gautier de Lohéac, son frère, qui les fit déposer dans la nouvelle église qu'il  venait d’achever. La cérémonie en fut faite le 29 juin 1101, par Judicaël, évêque de Saint- Malo, en présence des abbés de Saint-Sauveur de Redon et de Saint-Méen, du pieux Robert d'Arbrisselles, fondateur de l'ordre de Fontevrault, et d’un grand nombre de personnes de la première distinction. — En 1290, Bernard de la Roche était seigneur do Lohéac, et Jean de Maure possédait la même seigneurie en 1323 ('1). En 1553, François, chevalier, comte de Maure, acheta la terre et seigneurie de Lohéac de Louis de Saint-Maure marquis de Nesle (2) et comte de Joigny; et cette seigneurie fut unie au comté de Maure par lettres du roi Henri II, données à Compiègne le 8 novembre, même année. — La seigneurie de Lohéac appartenait, en 1610, an seigneur de Mortemar, qui avait épousé Louise, comtesse de Maure,  héritière de cette maison. Elle est passée, depuis ce temps, à  M. de Piré, seigneur de Rosnivinen, qui en jouit actuellement.

On prétend que Lohéac était autrefois une ville, mais on n’y voit d’autres traces de fortifications que celles de son ancien château. Les jurisdictions sont : le prieuré de Saint-Sauveur, haute-justice, à M. l’abbé Duval, titulaire; le prieuré de Saint-Nicolas, haute-justice, à madame l’abbesse de Saint-Sulpice; Lohéac, haute-justice, à M. de Piré; le fief de la Bottelleraie, haute-justice, à M. du Bouexic de Pigneux; Chaumerai et la Mellatière, haute-justice, à M. de Rengervé; la Guinebergère, haute-justice, à M. Fourmer.

* Marteville et Varin (1843) : LOHÉHAC (sous l’invocation de saint André); commune formée de l'anc. paroisse de ce nom; aujourd’hui succursale; chef-lieu de perception; bureau d'enregistrement; brigade de gendarmerie à cheval; bureau de poste et relai. — Limit. : N. Saint-Germain-des-Prés, Guipry; E. Guipry; S. Guipry, Lieuron; O. Lieuron, Saint-Germain-des-Prés. — Superf. tot. 329 hect. 5 a., dont les princip. divis. sont: ter. lab. 147; prés et pât. 70; verg. et jard. 7; landes et incultes 97; sup. des prop. bât. 3; cont. non imp. 15. Const. div. 85; moulin à vent do Saint-Germain. — Princip. vill.: Baron, la Cour-Neuve, la Ville-de-Lohéac.

Lohéac est un gros bourg fort irrégulièrement bâti et situé sur la route royale n° 177, dite de Caen à Redon. — L’église n’a rien de remarquable; elle semble appartenir au XVIIIè siècle. — L’on montre  près de la route et comme étant l'emplacement de l’ancien château de Lohéac quatre éminences de terre, qui peuvent avoir aussi bien servi à une ancienne fortification qu’être des tumulus romains. M. Langlois nous écrirait à cet égard le 27 septembre dernier : "Je viens de trouver, sur l'une des buttes de Lohéac, le  propriétaire de ces buttes (assiette d'un château ou tumulus, à volonté) occupé à bêcher celle du centre, et retirant avec précaution de la terre des débris de tuiles romaines, des fragments de pierres calcaires coquilliers, des os et charbon, tout cela mêlé à quelques pierres ordinaires, du mortier et de l’ardoise. 
Il m’assure avoir trouvé sur la butte voisine des tuiles romaines, et que du reste on en trouvait partout  dans le bourg de Lohéac, principalement vers l'est. La butte sur laquelle il travaille était, il y a une cinquantaine d'années, lui a dit son père, terminée en pointe. Une dame du voisinage fit applanir cette  pointe pour y établir un moulin à vent, qui fut détruit il y a long-temps, et il est depuis lors lu premier le  à cultiver ce terrain. Ces débris de pierre de pierres et ardoises proviennent peut-etre du moulin. Cette butte se nommait, en raison de sa forme la Butte-Pointue, et la butte voisine la Butte-Ronde, parce qu’elle est terminée en dôme. Au pied de celle-ci est une plus petite éminence qu’il dit être presque toute de cailloux. Il n’a pas trouvé une seule médaille." Faut-il toujours penser, d'après cela, que ces buttes soient l’emplacement de l’ancien château ? Nous ne saurions le croire, d’autant plus que Lohéac était sur la direction d’une voie romaine. Elles faisaient alors probablement partie d’une fortification ou camp romain. — Plusieurs des maisons de ce bourg portent le caractère du XVIIè siècle; les maisons sont surmontées de  frontons reposant sur de maigres pilastres. — Il y a foire le samedi de Pâques, le 5 avril, le jeudi après la Pentecôte, le mardi après la Saint-Martin, le 5 août, le 27 décembre. — Marché
le mercredi et le samedi. — Archéologie : Dom Morice, Preuves, t. I, col. 505, 507,1110; t. II, col. 819; t. III, col. 348, 458, 1021. — Géologie : schiste argileux; au nord schiste rouge, quartzite — On parle le français.

---------

(1) Cette terre resta, au contraire, dans la maison de la Roche-Bernard jusqu'en 1364, époque à laquelle Isabeau, héritière de ces maisons, porta leurs biens dans celle de Montfort Gaël, qui prit dans la suite, en 1412, par substitution, le nom et les armes  de Laval.  De- B.

(2) Ce fut Renée de Rieux, héritière de Laval et de Lohéac, et femme de L. de Saint-Maure, qui vendit cette terre. De-B.

 

* Éditions Daniel Delattre (2004) : Démembrement de la paroisse primitive de Guipry; --- Traité de paix signé en 1796 entre Cadoudal et Hoche.  

Patrimoine. Archéologie / Glas. Arkeologiezh

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint André (1890-XXè) Iliz sant Andrev
Chapelle saint Germain  
Prieuré (XVIIè)  
   
Manoir de la Richais (XVIIè, XIXè)  
Manoir Saint-André (XVIIIè; XIXè)  
   
Musée de l'automobile  

Album photos * Skeudennaoueg

Pour obtenir les photos à leurs dimensions réelles, il suffit de cliquer dessus Evit kavout ar skeudennoù dre o mentoù gwir, n'ez eus nemet daouglikañ warno
         

Étymologie / Gergdarzh

* Jean-Yves Le Moing (1990) : Lochiacum, XIè; Loheac, 1092; Lohoiac, 1101; Loeac, 1330; 

* Erwan Vallerie (1995) : Lochiacum, XIè; Lohoiac, 1092; Lohoac, 1101; Lohoiac, 1111; Lohodiacum, 1115, 1116; Lohoac, 1118; Loheacensis, 1163; Loheac, 1189; Loheiac, 1193; Loeac, 1330.

Personnes connues Tud brudet
Pierre de Lohéac

Maréchal de Bretagne en 1273

Pierre de Lohéac

Marichal Breizh e 1273

André de Montfort de Laval

maréchal de France

Lohéac, 1411-1486

André de Montfort de Laval

marichal c'hall

Lohieg, 1411-1486

Armorial * Ardamezeg

   
Bécheu du Bouëxic de Lohéac Montfort-Laval  
 Seigneurs du Haut-Charil; de Lohéac; du Moulin-Roul, ressort de Vitré.

"de gueules à une fasce d'argent accompagnée de trois roues de même"

"en gwad e dreustell en arc'hant heuliet gant teir rod ivez en arc'hant"

(PPC)

Sans plus d'explications

Seigneurs du Baron, en Lohéac; de la Chapelle, paroisse de ce nom; de Pinieux, en Limerzel; de la Jacopinière, du Couëdro, en Questembert; de la Ville-Frégon, en Bouvron; du Bois-Basset et du Val, en Campel; du Houlle et du Vaugaillard, en Merléac; de la Fresnaye; vicomte de la Driennais en 1657, en Saint-Malo-de-Phily; seigneurs des Huguetières, en Donges; de la Grézillonnaye et de Guichen, paroisse de ce nom; du Plessix-Giffart, en Irodouer; de Châteaublanc et des Champs, en Guipry; des Forges, de la Roche-Jouardais, de la Richardère, du Deil, en Allaire; de Trégaray, en Sixt; de la Bothelleraye, en Pipriac; de la Pommeraye, de la Ferronnais.

"d'argent à trois arbres de buis (alias : trois pins) de sinople"

"en arc'hant e deir wezhenn beuz (neuz all : teir binenn) geotet".

Sept conseillers au Parlement de Bretagne de 1645 à 1756; un lieutenant des armés navales en 1779, chevalier des ordres du Roi.

(PPC)

     

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Pipriac Kumunioù kanton *Presperieg
Bruc-sur-Aff *Brug
Guipry *Gwipri
Lieuron *Luzron
Lohéac   *Lohieg
Pipriac *Presperieg
Saint-Ganton *Sant-Weganton
Saint-Just *Sant-Yust
Saint-Malo-de-Phily *Sant-Maloù-Fili
Sixt-sur-Aff *Seizh

Communes limitrophes de Lohéac

Parrezioù tro war dro *Lohieg

Lieuron Maure-de-Bretagne Guignen Saint-Malo-de-Phily Guipry

Sources; Bibliographie / Eiennoù; Levrlennadur :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : Géographie d'Ille-et-Vilaine. Hachette. 1878.

* Dictionnaire MEYRAT : Dictionnaire national des communes de France. (année 1968). Éditions Albin-Michel Paris. 1970

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990

* Erwan VALLERIE : Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez * Corpus * Traité de toponymie historique de la Bretagne. An Here. 1995

* Éditions FLOHIC : Le Patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. 2000

* Daniel DELATTRE : L'Ille-et-Vilaine; les 352 communes. Éditions Delattre. 2004

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux de Bretagne. Christine Bonneton Éditeur. Mai 2007.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et d'Ille-et-Vilaine. 2008

* Pol POTIER de COURCY : Nobiliaire et armorial de Bretagne. 1890. Éditions des Régionalismes. 2011 / 2015

* AL LIAMM : Nouveau Dictionnaire Breton / Français; Français / Breton. 2014

Liens électroniques des sites Internet traitant de Lohéac / *Lohieg :

* lien communal : Lohéac (loheac.fr)

* pajenn Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Lohieg

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page. En dro d'ar penn ar bajenn