Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

Bro hag Eskopti Sant-Maloù

Pays-évêché de Saint-Malo

  Saint-Méloir-des-Ondes

* Sant-Meleg

 

pajenn bet digoret ar 26.12.2018 page ouverte le 26.12.2018     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 16/02/2022 20:18:23

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays-évêché de Saint-Malo

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite "de Bretagne"; département d'Ille-et-Vilaine; arrondissement de Saint-Malo; canton de Cancale; sur la Côte d'Emeraude.

Code postal : 35350

Superficie :  2949 hect.

Population : 1700 'communiants' vers 1780; 3168 hab. en 1878; 3067 hab. en 1881; 2486 hab. en 1968; 2322 hab. en 1982; 2995 hab. en 1999; 

Armoiries; blason / Ardamezioù, Skoed

* Froger & Pressensé (2008) : "Parti : au 1, d'azur à une main dextre apaumée d'argent; au 2, d'argent à deux fasces ondées de sinople; au chef d'or chargé d'une fleur de lys de gueules accostée de deux coquilles d'argent"

Décision du Conseil Municipal : mars 1980

JC Even : "Rannet; ouzh 1 n glazur e bav a-zehoù en arc'hant; ouzh 2 en arc'hant e ziv dreustell kommek en geot; e gab en aour karget gant ur vlourdilizenn en gwad hebiaet gant div c'hregilhenn en arc'hant"

Paroisse : église sous le vocable de saint Méloir

Histoire / Istor :

* Ogée (1780) : Saint-Méloir-des-Ondes; à 1 lieue 3/4 à l’E. de Saint-Malo, son évêché et sa subdélégation, et à 13 lieues de Rennes. Cette paroisse ressortit a Dinan, elle compte 1700 communiants; la cure est présentée par l’abbé du Mont-Saint-Michel, dont les moines ont desservi cette cure jusqu’en 1545, qu’on y nomma un prêtre séculier. La haute-justice de l’endroit appartient encore au Mont-Saint-Michel. Ce territoire, borné à l’E. par la mer, est traversé du N. au S. par un coteau. Les terres sont très-fertiles et très-exactement cultivées. On remarque plusieurs maisons nobles dans cette paroisse. Celle nommée le château Richeux appartenait, en 1090, à Bertrand et Olivier du Guesclin, frères, qui avaient chez eux un neveu, nommé Pierre, avec lequel ils s’enrôlèrent pour le premier voyage de la Terre-Sainte, en 1096. Bertrand du Guesclin, deuxième du nom, dit le Jeune, fut obligé, en 1160, d'abandonner son château Richeux, parce que, dans ces temps de guerre, cette place, située an bord de la mer, était exposée à tous les ravages des ennemis. Il se retira clans la paroisse de Saint-Coulomb, dont la seigneurie avait été acquise par ses ancêtres. 

En 1500, les maisons nobles de Saint-Méloir-des-Ondes étaient: le Prieuré, aux moines du Mont-Saint-Michel; Treleix, à Jacques de la Motte; Limonaye, à Jean l’Evêque; Vauleraut, à Catherine Remelin; Tronc-Noble, à Raoul Houel; la Chapelle-Maltère, à Jean Martin; la Coudre, à Rolland Rouxel, aujourd’hui, avec moyennejustice, aux héritiers de M. Baillon; les Clos-Nobles, à Guillaume de Chateaubriand, sieur de Beaufort; la Trehaunai, à Jean Cohu; le Flechai, à Henri de Quebriac, aujourd’hui à M. le Fer de la Bargoulai; la Jaunaye, à Olivier Chaton; le Pont-Perrin, à Berthelot Chevalier; la Ville-Volans, à Jean le Filleux; la Bardoulaye, à Etienne Bardoul; Limonaye, à Jean le Clerc; la Prohorie, à Henri Main; lcs Fouesnays, à Hamon Martin; la Ville-Aufrai, à Jean Bonnier; Langanan, à Gilles Barlet; la Ville-Gilles, à Guillaume Tirgot; Ia Barbotaye, à Etienne Picot; Tregeuri, à Rolland Poilevé; le Tertre, à Raoul Regnaud. En 1572, Jean le Gobien, sénéchal de Saint-Malo, possédait la maison noble des Douets. Charles le Gobien fut chevalier de Saint-Michel, et Guillaume, docteur de Sorbonne. La terre des Douets, avec basse-justice, appartient présentement a M. de la Palier-Christi; les Landes, haute-justice, à M. de Nouail, qui possède aussi la Virgile; le Val-Ernoul, moyenne-justice, à M. Robert de la Mennais; la Chenais-au-B0uteiller, à M. de Tresses; la Reinbaudais et le Haut-Assis, basse-justice, à M. Hebert de la Porte-Barré; Blessain, basse-justice, à M. de la Plussinais le Breton; le Pavillon, à M. du Chenaie-Poulain; la Jaunaye, à M. du Clos-Joliff; la Blanche, à M. Grou de Belesme; le Pare et le Bois-Garin, à M. du Bois-Garin-Magon; le Parc des Ormes, à M. de Saint-Gilles; Beauregard, à M. de la Boissiére, ancien conseiller au Parlement; et Vautouraude, à M. du Fougerai-Garnier. I1 y a quelques années que l’on trouva, dans un champ de terre dépendant de cette maison, plusieurs morceaux de fonte; ces morceaux ressemblent à des baïonnettes ou à des couteaux de cuisine.

* Marteville et Varin (1843) : SAINT-MELOIR-DES-ONDES (sous1’invocation de saint Méloir, martyr); commune formée de l’anc. par. de ce nom; aujourd’hui cure de deuxième classe, érigée en 1827; chef-lieu de perception. — Limit. : N. Saint-Coulomb, Cancale; E. la mer; S. Saint-Benoît-des-Ondes, la Gouesnière, Saint-Père, Saint-Jouan-des-Guérets; O. Saint-Servan, Paramé. — Princip. vill. : La Beuglais, la Haute et Basse-Toisse, le Pont, la Ville-Hersan, la Coudre, la Ville-Gautier, le Pont-Bénoist, la Grande et Petite-Roche, Limonay, le Fougeray, la Grande-Fontaine, la Ville-Bague, la Massuère, les Croix-Gibouin, le Tcrtre-Bal, la Rimbaudais. — Maisons importantes : la Bardoulais, le Longpré, le Bouillon, Blessin, Val-Ernou, Vautouraude, la Ville-Gilles, le Domaine, le Parc, Vauleraut. — Sup. tot. 2866 hect. 81 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 2528 : bois 118; verg. et jard. 60; oseraies 3; landes et incultes 59; sup. des prop. bat. 25: cont. non imp. 71. Const. div. 609; moulins 11 (à vent, de la Bardoulais, de Vaulerault, de la Coudre, deux des Nielles, deux du Bourg, du Pont-Bénoist, de Grande-Roche, des Lanes, de Fringonet). Cette commune est traversée, dans la partie nord, de l’ouest à l’est, puis limitée à l’est vers le sud, par la route de Saint-Malo à Orléans. — Il y a foire le 22 juillet; (dite de la Madelaine); le lendemain, si ce jour est férié. — Géologie : schiste micacé; alluvions à l'est; porphyres à 1 kilom. au nord-est. — On parle le français.

Patrimoine. Archéologie / Glad; Arkeologouriezh

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Eglise saint Méloir (1861-1884) Iliz sant Melar
Chapelle saint Jean-Baptiste (1599, 1718, 1801)  
Chapelle saint Pierre (1665), à la Grande Coudre.  
Chapelle saint Charles (1786)  
Manoir du Vieux-Vaulerault (1503)  
Manoir de a Grande-Coudre (XVIè, XVIIè)  
Manoir de Blessin (ves 1660)  
Malouinière du Parc (Fin XVIè, XVIIIè)  
Malouinière de Vaulerault (1710)  
Malouinière (1719)  
Malouinière de la Ville-Gilles (1721)  
Malouinière du Mur Blanc (XVIIIè)  

Étymologie / Gerdarz

* Erwan Vallerie (1995) : Sancti Meler, 1022; Sein Meler, 1038; Sancti Melorii, 1191; Sancto Melloir, XVIè; Sancto Mellorio de Undis, XVIè;

Personnes connues Tud brudet
   

Armorial * Ardamezeg

   
 Baillon     de Québriac de Québriac de Québriac
seigneurs du Blancpignon, de Cervon, de Longpré, de la Coudre, en Saint-Méloir-des-Ondes

"d'azur à deux épées d'argent garnies d'or, posées en sautoir, accompagnées en chef d'un croissant d'argent"

"en glazur e zaou c'hleze en arc'hant dornellek en aour, lammellet, heuliet ouzh kab gant ur greskenn en arc'hant"

François, secrétaire du Roi en 1703;

Un sénéchal, maire et lieutenant-général de police de Rennes en 1744

(PPC)

    seigneurs dudit lieu, paroisse de ce nom; du Fléchay, en Saint-Méloir-des-Ondes; du Bois-Maigné, en Bazouges-sous-Hédé; de Launay, en Sougéal; de Blossac, en Goven; de la Touche, en Saint-Vincent-des-Landes; de Chasné, paroisse de ce nom; de la Raynais, la Hirlaye, en Baguer-Morvan; de Patrion, la Ballue, Brécé, en Noyal-sur-Seiche.

"d'azur à trois fleurs de lys d'argent""

"en glazur e deir flourdilizenn en arc'hant"

sceau / siell 1275

référencé de 1428 à 1513; 1668

(PPC)

seigneurs du Fléchay

alias

"d'azur à la fleur de lys d'argent, surmontée d'un lambel de gueules"

"en glazur e flourdilizenn en arc'hant, leinet ouzh kab gant un drailhenn en gwad"

sceau / siell 1275

(PPC)

seigneurs du Fléchay

alias 2

"deux fasces surmontées d'un chef bastillé, et une bande brochante"

"div dreustell leinet gant ur gab ***, un sourin balirant"

sceau / siell 1306

(PPC)

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Cancale Kumunioù kanton *Kankaven
Cancale *Kankaven
La Fresnais *An Onneg
Hirel *Hirel
Saint-Benoît-des-Ondes *Lanwezoù
Saint-Coulomb *Sant-Kouloum
Saint-Méloir-des-Ondes *Sant-Meleg

Communes limitrophes de Saint-Méloir-des-Ondes

Parrezioù tro war dro *Sant-Meleg

Saint-Jouan-des-Guérets Saint-Malo Saint-Coulomb Cancale Saint-Benoît-des-Ondes La Gouesnière

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : Géographie du département d'Ille-et-Vilaine. Librairie Hachette et Cie. 1878

* POL POTIER de COURCY : Nobiliaire et Armorial de Bretagne.  Edition 2015

* Dictionnaire MEYRAT : Dictionnaire national des communes de France. (année 1968). Editions Albin-Michel Paris. 1970

* Jean-Yves LE MOING : Les noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990

* Erwan VALLERIE : Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez * Corpus * Traité de toponymie historique de la Bretagne. An Here. 1995

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes des Côtes d'Armor et d'Ille-et-Vilaine. 2008

* Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. 2000

* Daniel DELATTRE : L'Ille-et-Vilaine. Les 352 communes. 2004

* AL LIAMM : Nouveau Dictionnaire Breton / Français; Français / Breton. 2014

Liens électroniques des sites Internet traitant de Saint-Méloir-des-Ondes / *Sant-Meleg :

* lien communal : https://www.saintmeloirdesondes.fr/

* Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Sant-Meleg

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page. En dro d'ar penn ar bajenn