Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Bro Roazhon

Pays de Rennes

 

Bais * Baès

*Baez

 

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003     forum du site Marikavel : Academia Celtica dernière mise à jour 18/05/2019 18:11:19

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays de Rennes / Bro Roazhon; évêché de Rennes.

Aujourd'hui dans la région administrative non historique dite 'de Bretagne', département d'Ille et Vilaine, arrondissement de Rennes; canton de La Guerche-de-Bretagne.

Superficie : 3518 ha.

Population : 2700 'communiants' vers 1780; 2095 hab. en 1968; 1928 hab. en 1999;

Armoiries; blason

* Éditions Flohic : "les trois besants d'argent font référence aux pièces de monnaies mérovingiennes retrouvées à Bais en 1904"

* Mr Jean Boutrouche (envoi du 02.10.2003) : "d'azur à trois besants d'argent, à la bordure componée de sable à la croix pattée d'or, et d'argent à la croix potencée de sable accompagnée en orle de grènetis de même".

Ce blason a été composé en 1984 par Mr CHARPY, à partir des pièces mérovingiennes découvertes en 1904 sur le territoire de Bais. 

Paroisse : " ecclesia de Beseo, et alias de Baisco, sub invocatione sancti Marsi ".

Église sous le vocable de Saint Mars, compagnon de Saint Melaine, évêque de Rennes.

Histoire :

* Ogée (1780) : Bais; sur une hauteur, à 7 lieues à l' E.-S.-E. de Rennes, son évêché et son ressort, et à 2 petites lieues de la Guerche, sa subdélégation. La cure se présente par l`abbesse de Saint-Sulpice. On y compte 2700 communiants. Ce territoire, plein de vallons et coupé de ruisseaux qui, réunis ensemble, forment la rivière de Quinquampois *, est abondant en grains et en cidre, et très-peuplé. On y voit quelques bois taillis, dont le plus considérable est celui de Bezicle [de Bézíel], qui contient environ 170 arpents.

Ses maisons nobles sont : le manoir du Bois-Mellet, en 1360, à Jean Le Blanc; le manoir de la Rougerie et du Perroy, en 1380, à James-le-Verger; le manoir de la Villatte, au même temps, à Robert d`Epinay; en 1390, le manoir de Vausselles, à Thomas de Cornillé; en 1400, celui de la Petite-Perraudière, a Pierre Duval; celui de la Faveselière, à Raoul du Bouchet; celui de Beauvais, à Bernard de la Cigoigne; en 1410, le manoir du Haut-Fougerais, à Pierre de Charmé; celui de la Bagonnière, à Raoul Jaret; celui de la Lonrie, à Jean du Pouez, seigneur de l'Eberé, et celui de la Mandetterie, à Jamet du Pouez. En 1395, le manoir de Millac était à Pierre de Tinténiac, et, en 1520, au sieur de Beuves. Les manoirs de la Léberté [Léberte], de Goumerie [Gouesserie], de la Mendetaire, de Montigné, de Millac*, de l'Abbaye et de la Grande-Villatte, se voyaient aussi dans ce territoire en 1500.

Bais est la patrie de saint Mars, qui vivait au commencement du VIè siecle. Ce saint homme, après avoir passé une grande partie de sa vie dans un ermitage auprès de Vitré, revint finir ses jours à Bais, où il reçut les honneurs de la sépulture. Le tombeau qui renfermait son corps devint célèbre par une infinité de miracles, et les habitants de cette paroisse regardaient sa possession comme un trésor du plus grand prix.

En 1427, ces habitants, qui craignaient que les Anglais, qui menaçaient la Bretagne d'une guerre prochaine, ne leur enlevassent ce corps, le transportèrent à Vitré, et le mirent sous la garde des chanoines de l'église de Sainte-Madelaine de cette ville. Le duc de Bretagne ayant fait sa paix avec lr monarque anglais, les paroissiens de Bais demanderont aux chanoines le dépôt qu`ils leur avaient confié. Ceux-ci ayant constamment refusé de le rendre, les habitants de Bais résolurent de l'enlevcr à force ouverte. Ils choisirent pour l'exécution de leur dessein le jour ou l'on portait, selon la coutume, les reliques de saint Mars en procession hors de la ville; mais ils se trouvèrent les plus faibles et furent oblígés de céder. Depuis ce temps, la procession ne sort plus hors des portes de la ville.

En 1486, Gui, comte de Laval, baron de Vitré, et Anne de Montmorency, son épouse, firent faire un petit coffre d'argent pour renfermer les reliques de saint Mars.

* Marteville & Varin (1843) : BAIS (ecclesia de Beseo, et aliàs de Baisco, sub invocatione sancti Marsi, saint Marse, et non saint Mars), commune formée de l'anc. par. de ce nom, cure de 2è classe depuis 1826, époque de son érection. — Limit. : N. Louvigné-de-Bais; Torcé, Vergéal; E. Vergéal, Domalain; 5. Marcillé-Robert, Visseiche, Domalain; O. Moulins. — Princip. vill. : le Tertre, la Haye-Martin, la Fouerie, la Vauzelle, les Nouets, Marsé, la Péraudière, le Haut et le Bas-Moncel, le Bignon, Grac-Sac, le Haut et le Bas-Fougerais, le Clos des Noes, le Coudrais, les Hautes et les Basses-Touches, la Bachellerie. — Superf. tot. 3,514 hect. 74 a., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 2741; prés et pât. 536; bois 138; verg. et jard. 53; mares et can. 8; landes et incultes 149; sup. des prop. bat. 30; cont. non imp. 131. Const. div. 842; moul. 9 (de Bretelle, de Milliac, de Chantereine, du Tertre, de Montigné; à vent, de Pouez, de Bourg-Saint-Pair). — Cette commune est limitée au sud par la route départementale n° 5 d'Ille-et-Vilaine, dite de Rennes à La Guerche. La chapelle d'Alliance, à une lieue et demie au sud du bourg, avait été détruite en 1790; on l'a relevée en 1828, par les dons des habitants. — Autrefois l'église paroissiale était à Bourg-Sain-Père, Saint-Pern, Saint-Patern, selon quelques-uns, et Saint-Pierre, selon quelques autres. Ce village est à environ un tiers de Iieue de Bais. — L'église de Bais, qui paraît être de la deuxième moitié du XVè siècle, est fort remarquable; son portail est chargé de sculptures, et sur les deux portes de l'entrée principale sont gravées les tables de la loi. — ll y avait à Bais un prieuré conventuel qui possédait une partie de l'église el du presbytère; les religieux étaient de l'ordre du bienheureux Robert d'Arl›riselles (Arbresec), et le curé s'intitulait recteur et prieur de Bais. — Les reliques de saint Marse (selon d'autres saint Matz) sont actuellement en la possession de cette paroisse; on les porte en procession solennelle le 14 janvier et. le 21 juin. — Ce saint, dit-on, né en Bais, au village de Marsé, où l'on montre encore les ruines de sa maison. Mais nulle part nous n'avons vu que saint Marse fût né en Bretagne. Les Vies de saints de Bretagne ne donnent point son histoire. — Depuis 1806, il y a près du bourg une connnunauté pour l'instructíon des jeunes filles et pour secours aux malades; la maison a été fondée par les dons des habitants. — On fait beaucoup de chanvres, on les emploie pour confectionner des toiles d'emballage, qui sont pour les habitants une précieuse ressource. — Les champs, en général trop divisés, sont couverts de pommiers fertiles. — Le Sammon, ou Bruc, et non la Quincampoix, se forme des ruisseaux qui coulent en Bais. — Le bois Mellet était, avant 1789, à M. de Langle. — Le manoir de Millau était, à la même époque, à la famille de Moëllan. — Géologie : schiste argileux; à l'ouest, porphyre. — On parle le français.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église Saint Mars Iliz sant Meurzh
Chapelle Notre-Dame d'Alliance (1829-1953)  
Chapelle Saint Mars (1843-1960) Chapel Sant Meurz
   

i

La façade sud de l'église saint Mars

(cliché tiré d'une carte postale par Combier Imp. Macon.)

Étymologie

* Guillotin de Corson ( ***), dans Pouillés historiques de Rennes : "Ecclesia Beisei, 1157; Baes, 1164; Bais, 1212; Bedescum, 1213; Baiscum, 1516".

* Éditions Flohic (2000) : "l'ancienne orthographe Bays laisse supposer qu'il s'agit d'un dérivé du terme abbaye".

* Hervé Abalain (2000) : "Bediscum en 889; Beisci en 1157; du gaulois betua = bouleau; voir Bédée".

Personnes connues Tud brudet
Saint Mars Sant Meurzh
   

Armorial * Ardamezeg

         
        de la Vallette  
        seigneurs dudit lieu, en la paroisse du même nom, de la Landelles, en Moulins; de la Rivière, en Piré; du Bois-Mellet, des Fougerais; de la Villesco, en Bais; des Forges, en ?

"d'argent à trois hures de sanglier arrachées de sable"

"en arc'hant, e dri joskenn gouezhoc'h diframmet en sabel"

références de 1427 à 1513

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de La Guerche de Bretagne / La Gèrch Kumunioù kanton *Gwerc'h-Breizh
Availles sur Seiche

Avaylh / *Avallod-ar-Sec'h

Bais / Baès *Baez
Chelun   * Kelon
Drouges   * Drougez
Eancé   * Aentieg
La Guerche de Bretagne / La Gèrch *Gwerc'h-Breizh
Moulins   *Melined
Moussé   *Moc'heg
Moutiers   *Mousteroù-Raez
Rannée   *Radenez
La Selle Guerchaise   *Kell-Gwerc'h
Visseiche   *Gwisec'h

Communes limitrophes de Bais Kumunioù tro war dro*Baez
Moulins Louvigné-de-Bais Vergéal Domalain Visseiche Marcillé-Robert

Sources; Bibliographie :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780;

* MM. A. Marteville et P. Varin en 1843, correcteurs et continuateurs d'Ogée. 1843.

* Éditions Albin-Michel : Dictionnaire Meyrat. Dictionnaire national des communes de France. 1970.

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes d'Ille et Vilaine. 2000.

* J/J Ramel et A.J Raude : Liste des communes du département de l'Ille et Vilaine. Maezoe-Heveziken. 2003

*******

Envois personnels de Mr Jean BOUTRUCHE, le 02.10.2003 concernant le blason; le 23.10.2003 concernant l'église (avec la carte postale) et la biographie de saint Mars..

Liens électroniques des autres sites traitant de Bais / Baez

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés pat J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page