Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

Trégor

Bro Dreger

  Boulvriag

Bourbriac

 

pajenn bet digoret an 03.04.2006 page ouverte le 03.04.2006

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

dernière mise à jour 30/01/2017 19:38:33

Définition : commune de la Bretagne historique, en Haut-Trégor, Treger-Uhel; Évêché de Tréguier / Eskopti Landreger.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Guingamp; chef-lieu de canton; à la source du Léguer, au lieu-dit Pen-Léguer, et à la source du Blavet, au lieu-dit Felhan, ainsi que sur le Sullé.

Superficie : 7180 ha.

Population : 3600 'communiants', y compris ceux de Saint-Adrien, vers 1780; 4205 hab. vers 1860; 3825 hab. en 1863 (?); 4509 hab. en 1878; 4337 hab. en 1881; 4346 hab. en 1890; 2663 hab. en 1968; 2458 hab. en 1978; 2294 hab. en 1982; 2293 hab. en 1990; 2299 hab. en 1999;2354 hab. en 2012

Armoiries; blason; logo : "d'argent à deux haches d'armes de gueules adossées en pal".

* Éditions Flohic : "Ce sont les armes de Geoffroy Le Voyer de Minihibriac, châtelain du Minihibriac de 1204 à 1235"

* JC Even : "en arc'hant, e ziv bouc'hal  en gwad peuliet kein ouzh kein".

Église : la paroisse est sous le vocable de saint Briac. La procession dite du Leodro ( = un tour d'une lieue), qui est en fait une 'troménie'. Voir la page consacrée à l'église saint Briac.

Histoire :

* Ogée (vers 1780) : "La paroisse de Bourbriac doit son existence à saint Briac, son patron, qui mourut, l'an 555, dans un ermitage qu'il avait bâti dans l'endroit où est maintenant l'église paroissiale. Plusieurs p articuliers, attirés par la piété de ce saint homme, y établirent leur demeure. Ce bourg était déjà considérable, lorsqu'en 878 il fût ravagé et brûlé par les Normands et autres nations du Nord. On a bâti depuis, sur les ruines de cet ermitage, une église dédiée à saint Briac, où l'on voit encore son tombeau que le feu des ennemis avait épargné. Ce saint fût singulièrement honoré des ducs et princes de Bretagne, qui, en sa considération, donnèrent droit de franchise à son ermitage, nommé Péniti de saint Briac. Le 27 juin 1523, le ban de la noblesse de Saint-Brieuc s'assembla à Bourbriac, sous le commandement de François de la Feuillée, seigneur de Bourbriac et capitaine des nobles de cet évêché".

* Anonyme (vers 1860) : "Bourbriac acquit promptement de l'importance et fut ravagée, dit-on, par les Normands vers 878".

* J. Rigaud (1890) : "Bourbriac a eu de bonne heure de l'importance; un château-fort, dont on voit encore des restes, existait près du bourg. En 878, les Normands, dit-on, ravagèrent cette localité".

* Bernard Tanguy (1992) : " Démembrement, avec sa trêve Saint-Adrien, de la paroisse bretonne primitive de Plésidy, Bourbriac fut à l'origine, comme l'implique son nom ancien de Minihibriac, un "territoire monastique", un minihi, pour employer le terme breton - issu du latin monachia - placé sous la protection de saint Briac. Constitué en paroisse, il fut, du milieu du XIIe siècle à la fin du XIII° siècle, une possession de l'abbaye de Saint-Melaine de Rennes et devint le siège d'une châtellenie, administrée par des voyers, puis par des châtelains. Annexe de la seigneurie de Guingamp, celle-ci englobait, outre Bourbriac et Saint-Adrien, Plésidy, Coadout et Magoar.

L'inadéquation entre le territoire de la paroisse et de la châtellenie explique sans doute que la première ait fini par prendre le nom de son chef-lieu. Exclusivement utilisé à partir du XVIe siècle, le nom actuel est un composé formé avec le breton bourh "bourg". Altéré en boulh, comme en témoigne la variante Pont-Voulch de Pont-Vourc'h "le pont du bourg", il explique la forme bretonne actuelle, Boulvriag, où le nom du saint apparaît sous la forme lénifiée.

* Éditions Flohic (1998) : "Le bourg semble avoir pour origine le monastère celtique élevé au VIè siècle par le moine irlandais Briac, avec l'approbation du roi Déroch, seigneur du lieu. Si l'on en croit la vie légendaire du saint, cet établissement monastique est détruit en 878 par un raid normand. A partir du XVIè siècle, le nom de Bourbriac commence à apparaître et à supplanter l'appellation précédente de Minihibriac, apparue au XIIè siècle, et que ne désigne plus dès lors que la châtellenie. Cette dernière couvre l'ensemble du territoire de l'actuelle commune de Bourbriac ainsi que ses trèves de Saint-Adrien, de Plésidy, de Coadout et de Magoar. Cette châtellenie ne semble pas avoir de seigneur héréditaire, mais dépend, tout au long de son histoire, de la seigneurie de Guingamp, à laquelle elle est définitivement intégrée au XVè siècle".

------------

Maires de Bourbriac, MMrs : LE GUILLOU-KERGOAT, An VIII; de KERLIVIOU, AN IX; THORAVAL, 1809; LE PALLIER, 1812; LEROY, 1830; LE COQ, 1839; LOZAHIC, 1848; HILLION, 1852; LE MEN, 1859; ***

------------

Observation JC Even : 

- on notera que le propos de J. Rigaud est calqué sur celui de l'anonyme de 1860.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Briac Iiz sant Briag
Fontaine saint Briac Feunteun sant Briag
Chapelle Notre Dame du Danouët Chapel Itron Varia an Danoued
Chapelle Notre Dame de la Mercy de Paimpinot  
Chapelle de Pénity-Briac Chapel ar Peniti-Briag
Chapelle de Saint-Houarneau Chapel sant Houarno
Chapelle de Saint-Hervé Chapel sant Hervé
Chapelle de Bodfo (disparue) Chapel Bod-Faou (kollet)
Motte de Coëtmen Mouden Koadmen
Motte de Coat Castel Mouden Koad ar C'hastel
Menhir de Coat an Ty Peulven Koad an Ti
Pierre branlante de Guerzanguerite  
Tumulus de Tanouédou Tossen Tanouedoù
Tumulus de Nenegou  
Deux tumuli de Saint-Jude  
Quatre tumuli de Logovay  
Tumulus de Kerleign Tossen Kerlein
Tombe à coffre de Coat Hellan  
Menhir de Menez Crech an Archant Peulven Menez Krec'h an Arc'hant
Menhir de Coat an Ty Peulven Koad an Ti
Dolmen et Trésor de Kerivoa  
le Vieux-Château Kozh-Kastell
Manoir et chapelle du Helloch  
Manoir du Lézard  
Manoir du Disquay  
Manoir de Kerias  
Manoir de Langoat Maner Langoad
Manoir de Lojou Maner al Lojoù

Étymologie

* Anonyme (vers 1860) : "Saint Briac, quittant l'Angleterre vers la fin du VIè siècle, vint s'établir au lieu où est le bourg, qui a gardé son nom, car il en fut le fondateur et il en est resté le patron. Sa fête se célèbre le 3è dimanche de juillet, et de nombreux pèlerins viennent l'invoquer contre la folie et l'épilepsie".

* J. Rigaud (1890) : "Le nom de cette commune lui vient de saint Briac, venu d'Angleterre vers la fin du VIè siècle. Il s'établit au lieu qu'occupe le bourg".

* A. Dauzat et Ch. Rostaing (1963-1978) : Ces auteurs renvoient le nom de Bourbriac à celui de Bourberain, qu'ils donnent comme un dérivé d'un "nom d'homme gaulois Burburius et suffixe *acum".

* Régis de Saint-Jouan (1990) : "En 1631, la prononciation locale bretonne, rapportée par Albert Le Grand, était Boul-Briac (écrit aujourd'hui Boulvriag). ces formes font penser que l'origine de Bourgbriac proviendrait d'une fausse étymologie et qu'il est sans rapport avec le mot "bourg".

... Minihybriac, 1158; Minibriac, 1185; Minibriac, 1205-1235-1284; Manibriac, Menibriaco, 1330; parrochia de Burgobriaci, 1371; Bourchbriac, 1427;"

* Bernard Tanguy (1992) : " Eccl. de Minihibriac, 1158; eccl. de Sancto Briaco, 1170; Minibriac, 1185; Minihibriac, 1205; Menebriac, 1284, 1306-1308; Bourbriac, 1302; Menibriac, 1317; eccl. de Menebriac, v.1330; par. de Minebriaco, Menebriaco, par. de Burgo briaci, 1371; par. deMinibriac, 1393; par. deBourchbriac, 1427; par. deMenebriac, 1431; par.de Bourbriac, 1440; Bourgbriac, 1457, 1461; par. de Mynibriac, 1486; seigneurie de Minibriac autrement dite Bourgbriac, 1499; Bolbriac, 1588; breton Boulvriag.

* Éditions Flohic (1998) : "du breton bourh, bourg, et de saint Briac".

* Hervé Abalain (2000) : "Burgum Briaci, bourg de Briac, saint d'origine irlandaise, VIè - VIIè siècle".

-------------

Commentaires JC Even : 

- J. Rigaud confond, une fois de plus, l'Angleterre avec la Britannia romaine.

- La proposition étymologique d'Albert Dauzat et Charles Rostaing est à encadrer, au rayon des curiosités. 

Personnes connues Tud brudet
Saint Briac Sant Briag
Jean du Liscouët

seigneur de Coëtmen, vicomte des Planches

 

Vie associative Buhez ar gevredadoù Associations' life
Le Cercle celtique Kelc'h keltiek Celtic band association

Héraldique : pour accéder à la page présentant les armes et blasons des familles de Bourbriac, veuillez activer le blason ci-contre, qui est un lien

Les blasons ou triskels des fenêtres blanches sont des liens actifs

Communes du canton de Bourbriac Parezioù kanton Boulvriag
Bourbriac Boulvriag
Kérien Kerien-Boulvriag
Magoar Magor
Plésidy Plijidi
Pont-Melvez Pont-Melvez
Saint-Adrien Sant Drian
Senven-Léhart Senon

Communes limitrophes de Bourbriac Parrezioù tro war dro Boulvriag
Moustéru / Mousteruz Coadout Saint-Adrien Plésidy / Plijidi Magoar Kérien Maël-Pestivien Pont-Melvez Gurunhuel

Sources

* OGEE : Dictionnaire de Bretagne; 1780.

* MARTEVILLE et VARIN, continuateurs et correcteurs d'Ogée, 1843.

* Anonyme : Dictionnaire des communes des Côtes du Nord. vers 1860.

* M.N BOUILLET : Dictionnaire universel d'histoire et de géographie. Hachette. 1863

* Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe JOANNE : Dictionnaire des communes du département des Côtes du Nord. Hachette. 1886.

* J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. 1890.

* Abbé PERROT : Bue ar Zent. 1912.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Guénégaud. 1963 / 1978.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

* Roparz HEMON. Dictionnaire français-breton. Al Liamm. 1978.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Berger-Levrault éditeur. 1978.

* Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature. Côtes du Nord. Nathan.1985.

* Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes des Côtes d'Armor. 1998.

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel DELATTRE : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. Éditions Delattre. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Bourbriac / Boulvriag :

* lien communal : 

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Bourbriac : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

retour en tête de page ***   en dro d'ar benn ar bajenn ***   back to the page head