Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux Noms de personnes

Breizh

Bretagne

Bro Dreger

Trégor

Eskopti Dol

Évêché de Dol

  Trévou-Tréguignec

Treou-Tregignieg

 

page ouverte en 2004 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 20/02/2011 12:14:18

Définition : commune de la Bretagne historique, en Bro-Dreger / Trégor; enclave de l'évêché de Dol de Bretagne.

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne", département des Côtes d'Armor, arrondissement de Lannion, canton de Perros-Guirec.

Superficie :  ha?

Population : 450 'communiants' vers 1780; 982 hab. en 1859; 982 hab. en 1878; 1016 hab. en 1886; 1034 hab. en 1890; 1218 hab. en 1978/1985; 1220 hab. en 1990;

Paroisse : sous le vocable de saint Samson.

Blason

* Benjamin Jollivet : "d'argent au léopard de sable, accompagné de six merlettes de même en orle", avec devise : "Pa garro Doué" (Quand il plaira à dieu"

* Éditions Flohic : "ce sont les armes de la famille du Trévou".

Histoire :

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le Bourg Ar bourg
Église saint Samson Iliz sant Samzun
Forêt sous marine ? Koad didan ar mor ?
Menhir de l'île Balannec Peulven enez Balaneg
Allée couverte de Coatmez Lia Koad-Maez
Menhir de Rucolie Peulven
Pors ar Goff (port et menhir) Porzh ar Gov (porzh ha peulven)
Trestel Traezh-Stael
Château de Bois Riou Kastell Koad Riou
Manoir de Balloré Maner Ballore
Chapelle saint Nicolas Chapel sant Nikolaz
Chapelle saint Guénolé Chapel sant Gwenole

Étymologie

- Ogée (vers 1780) : "Trevoux-Treguinec"

* Régis de Saint-Jouan 1990) : "Trevou, 1330; Tresvou, 1405; paroisse du Trévou, ou du Trévou-Tréguinec, 1671".

* Bernard Tanguy (1992) : "Trevou, vers 1330; fin XIVè siècle; Tresvou, 1405; Trevou, 1427; Trevo et treff de Guynec, Trevou et Guignec, 1464; Trevou Treguinec, 1671; breton Treo".

" Enclave du diocèse de Dol dans celui de Tréguier sous l'Ancien Régime, la paroisse de Trévou-Tréguignec, qui n'est jusqu'au XVè siècle connue que sous le nom de Trévou, existait en tant que telle vers 1330. Comprenait-elle alors le territoire de Tréguignec, comme c'est le cas en 1464 ? Il est difficile de l'affirmer. En 1389, une bulle d'indulgences est délivrée par le pape en faveur d'une chapelle dite de Saint Tirizien située dans les limites de l'église paroissiale de Treguini, relevant du diocèse de Tréguier. S'il est vrai que Treguini représente Tréguigniec - bien que la seule chapelle dont le nom corresponde à Saint Tirizan soit celle détruite de Saint-Thérigen, à Penvenan, paroisse voisine — il faudrait en admettre l'existence comme paroisse distincte et du ressort du diocèse de Tréguier.


Pour être problématique, cette éventualité n'est pas contredite par la configuration ancienne des territoires respectifs de Trévou et de Tréguignec. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, le ruisseau du Donan qui coupe aujourd'hui la commune en deux ne délimitait pas autrefois le Trévou à l'ouest de Tréguignec à l'est. Le territoire de Tréguignec coiffait en fait celui du Trévou, le séparant de la nier tant à l'ouest qu'à l'est. Le bourg de Tréguignec se trouvait à l'ouest dans la bande côtière et à peu de distance au nord de l'actuel bourg du Trévou.


Celui-ci est né d'un transfert. Le Vieux-Trévou, en breton
Koz-Treo, nom d'un hameau et d'un ancien moulin situés à 1,5 km au sud, marque l'emplacement du chef-lieu primitif. Comme ses correspondants fînistériens Le Trévoux et Le Tréhou, le toponyme apparaît comme un pluriel du vieux-breton treb "village", à l'origine "lieu habité et cultivé". Le nom désigne ici un groupe de maisons. L'examen du cadastre ne révélant aux abords du Vieux-Trévou aucune trace de lieu de culte, le transfert pourrait être motivé par le choix de l'église Saint-Samson comme église paroissiale.


Si l'édifice est dédié au saint fondateur du monastère de Dol, le nom de Tréguignec, formé également avec le vieux-breton
treb "village", pourrait bien, quant à lui, rappeler le souvenir d'un saint breton, Gwinieg, éponyme et patron, sous la forme Vignoc, de Lanvignec, ancienne paroisse du ressort de Dol, aujourd'hui comprise dans le territoire de Paimpol (cf. ce nom). Possible doublet, avec un suffixe différent, de Gwiniau, nom d'un saint moine que saint Samson rencontra en Cornwall et qui figure dans des litanies bretonnes du Xe siècle, il a été assimilé à Lanvignec à saint Winnoc, fondateur des monastères de Wormhoudt et de Bergues dans le Nord.


Il pourrait avoir été ici, par analogie, remplacé par saint Guénolé, comme titulaire de la chapelle de ce nom, à 1,3 km à l'est du bourg, à la limite de Tréguignec. Si celui-ci est fêté à Landévennec le 3 mars et le 25 avril, son pardon a lieu au Trévou le premier dimanche de septembre. "Grand thaumaturge du Trévou", où la tradition veut qu'il ait vécu, il y était appelé
Mestr ar vugale "le maître des enfants", pour en donner aux femmes stériles qui se lavaient trois lundis de suite dans sa fontaine et pour aider ensuite à leur croissance en leur donnant de la vigueur".

* Éditions Flohic (1998) : "du pluriel de l'ancien breton treb, village, lieu habité et cultivé, pour Trévou, et de l'association du même mot treb et de saint Gwinieg, pour Tréguignec".

* Hervé Abalain (2000) : "An Trevoù (pluriel de trev, maisons; Tréguignec : "village de Gwinieg"; le nom procède de la réunion des deux paroisses".

*********

Note JCE : 

Personnes connues Tud Brudet
François de CARNAVALET, seigneur de Bois Riou

"d'argent à trois fasces, accompagné de dix merlettes, le tout de sable"

 
Madame de VILLENEUVE du LOUET  

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Sources

- OGEE : Dictionnaire de Bretagne; vers 1790.

- MARTEVILLE et VARIN, continuateurs d'OGEE; 1843.

- Benjamin JOLLIVET : Monographies des villes et villages de France. Côtes-du-Nord; arrondissements de Lannion et Loudéac. 1859; Réédition Res Universis, Paris, 1990. Réédition Rassorts Lorisse. Paris, 2002.

- Adolphe JOANNE : Département des Côtes du Nord. Hachette. 1878.

- J. RIGAUD : Géographie historique des Côtes du Nord. Imprimerie Guyon. 1890; réédition La Tour Gile. 1995

- Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire des communes de France. 1970.

- Michel de la TORRE : Guide de l'art et de la nature; Côtes-du-Nord. Berger-Levrault Éditeur; 1978..

- Michel de la TORRE : Côtes-du-Nord; l'art et la nature de ses 371 communes. Nathan. 1985.

- Régis de SAINT-JOUAN : Dictionnaire des communes . Département des Côtes d'Armor. Éléments d'histoire et d'archéologie. Conseil Général des Côtes d'Armor. Saint-Brieuc. 1990.

- Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. 1992

- Éditions Le FLOHIC : Le patrimoine du département des Côtes d'Armor. 1998.

- Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

 

Communes du canton de Perros-Guirec Parezzioù kanton Perros
Kermaria-Sulard Kervaria-Sular
Louannec Louaneg
Perros-Guirec Perros
Pleumeur-Bodou Pleuveur-Bodou
Saint-Quay-Perros Sant-Ke-Perros
Trébeurden Trebeurden
Trégastel Tregastell
Trélévern Trelaevern
Trévou-Tréguignec Trevou-Tregigneg

Communes limitrophes de Trévou-Tréguignec Parrezioù tro war dro Treou-Tregigneg
Penvénan / Perwenan Trélévern / Trelaevern

Liens électroniques des sites Internet traitant de Trévou-Tréguignec / Treou-Treguigneg

* lien communal :  

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Trévou-Tréguignec : composition JC Even sur logiciel Genhéral5. 

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page