Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Breizh

Bretagne

EGO SUM VITIS VOS PALMITES

Bro Naoned

Pays de Nantes

Naoned

Nantes

 

Vallet * Valèt

 (*Gwalet)

 

pajenn bet digoret d'an 19.02.2013 page ouverte le 19.02.2013 forum de discussion

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 12/03/2013 18:48:01

Définition : commune de la Bretagne historique, dans l'évêché de Nantes.

Aujourd'hui dans la région économique dite "Pays de Loire"; département de Loire Atlantique; arrondissement de Nantes; chef lieu de canton; sur la Sanguèze.

Superficie : 5896 ha..

Population : 3500 'communiants' vers 1780; 5972 hab. en 1863; 4665 hab. en 1901; 44603 hab. en 1968; 5060 hab. en 1979; 6116 hab.. en 1991; 

Armoiries; blason

* Froger & Pressensé (1996) : "de gueules au cep arraché d'or, tigé, feuillé avec grappes de même; au chef d'hermine". Devise : "EGO SUM VITIS VOS PALMITES". Concepteur : Soeur Marie-Josèphe (Mlle Lebas) en 1933. Adopté en 1942 par la Commission des Sceaux de l'Etat français.. Enregistré le 117 mars 1971

* Editions Flohic (1999) : "il mêle les grappes de raisin et l'hermine de Bretagne".

Paroisse : église sous le vocable de 

Histoire :

* Ogée (1780) : Vallet; sur une hauteur; à 5 lieues 1/4 à l'E.-S.-E. de Nantes, son évêché et son ressort; à 27 lieues de Rennes, et à 2 lieues de Clisson, sa subdélégation. On y compte 3,500 communiants; la cure est présentée parle chapitre de Nantes. Le territoire est, pour ainsi dire, tout occupé par des vignes, qui produisent le meilleur vin du comté nantais; on y voit aussi des terres en labour, des prairies et des bois peu étendus.
L'abbaye de la Regrippière, ordre de Fontevrault, est dans cette paroisse. Je n'ai pu rien trouver pour la fondation de celte maison. Le plus ancien seigneur dont on ait connaissance est Lucas de Vallet, qui vivait en 1188. En 1264, cette seigneurie appartenait à Olivier de Clisson. Le prieuré Disseron fui uni au couvent des Chartreux de Nantes en 1571. L'école publique de Vallet fut fondée en 1626, et la présentation du principal fut donnée au chapitre de la cathédrale de Nantes, qui perçoit une bonne partie des dîmes de la paroisse. Union de justice à Vallet, au mois d'août 1739, en faveur d'Achille-Rolland Barrin, conseiller au Parlement de Bretagne. Au mois de juillet 1756, M. Marc-Achille Barrin, seigneur de Fromenteau, obtint l'établissement de quelques foires et d'un marché qui doit se tenir le lundi de chaque semaine. La terre et seigneurie de Fromenteau. avec haute-justice, fut érigée en marquisat, en 1760, en faveur de M. Marc-Achille Barrin, maître de camp du régiment de Languedoc, dragons, aujourd'hui maréchal-des-camps et armées du roi. La maison noble de Bois-Benoît appartenait, en 1480, à Jean de Chevaegné du Bois-Benoit, et celle du Clairay à Jean de la Fontaine, chevalier.

* Marteville et Varin (1843) : VALLET;  sous l'invocation de Notre-Darne-de-Valeur; commune formée de l'anc. par. de ce nom; aujourd'hui cure de deuxième classe, avec desservance à la Regrippière; chef-lieu de perception, résidence d'une brigade de gendarmerie. — Limit. : N. et N.-E. le Loroux, la Remaudiere, la Chaussaire; E. Tilliers, Geste; S. Mouzillon, rivière la Sangueise; O. Chapelle-Heulin, le Pallet, !a Sangueise. — Princip. vill.; la Fleurenallière, la Bouche-Foire, les Sauvinières, les Hautes et Basses-Corbelières, le Clairet, la Morlière, la Salmonière, Bonne-Fontaine, les Loges, la Ménardière, la Gobinière, les Railleras, les Laures, le Pressoir, les Chaboinières, la Chalousière, etc. — Superf, tot. 7429 hect. 15 a., dont les princip. div. sont : ter. lab. 3345; prés et pat. 1285; vignes 1452; bois 207; verg. et jard. 149; landes et incultes 629; étangs 10; châtaigneraies 35; sup. des prop. bat. 32; cent, non imp. 281. Const. div. 1332; moulins 21 (de l'Aufrière, Bondus, Béduau, Rappeau, Blanc, Sanglière, de la Loge, de Grondin, de la Debaudièrc, des Loges, de Bonne-Fontaine, de la Noé, de Belair, de la Chevalerie, les Quatre-Monlins). Ce territoire semble tirer son nom des vallées qui le composent (en latin valles; au moyen-âge, valetz.). — L'église, incendiée en 1794, a été réédifiée en 1812. Elle avait été agrandie dans le XVIIè siècle, a sa partie méridionale. Bien auparavant, la nef avait été ajoutée a une tour et a des voûtes, qui faisaient de cette église une quasi-forteresse. — L'ancienne chapelle de la Regrippière a été érigée en succursale.— C'est, avec celle de la Noë-Belair, qui est propriété privée, la seule qui reste des dix qui existaient avant la Révolution. — Jadis beaucoup de maisons nobles couvraient ce territoire; deux seules portaient le nom de château, Fromenteau et les Montis. La Révolution les vit incendier et détruire. Aujourd'hui, la commune compte les belles propriétés de la Noè-Belair, de Cléray, de la Guipetière et d'Izevon. — Les Moutis, qu'on regardait comme une très-ancienne construction, étaient, dit-on, contigus à une voie romaine. D'autres vestiges tendent à prouver aussi que Vallet a été depuis des siècles un point très important. — Naguère ou fabriquait dans cette commune beaucoup de serge et de toiles de coton, et la filature à la quenouille servait à alimenter les manufactures de Chollet. Les procédés mécaniques de tissage et filature ont singulièrement amoindri cette ressource rurale. Les vins de Vallet ont, dans les vignobles nantais, une réputation de supériorité incontestée. Il s'en fait une exportation considérable. — Jadis, dans les noces de campagne, la mariée faisait le tour de la table, tenant à la main une bourse dans laquelle chaque convive déposait son offrande, en retour de laquelle il recevait un baiser. Cet usage peu digne a été remplacé par celui de faire cadeau d'objets de ménage, qu'on présente aux époux, après l'offrande des gâteaux. — De la terrasse du jardin de la Noë-Belair, on jouit d'un coup-d'œil admirable. Il y a foire le Ier lundi de chaque mois; le lundi après la foire de Saint-Vincent-de-Monturault, le lundi après la foire de la mi-carême, à Montuvault; le 15 août et le 15 octobre à la Regrippière.— Géologie : roche dominante, le micaschiste; au nord du bourg, coteau de gneiss ainphiboleux passant au granite. — On parle le français.

* Edition Flohic : "La Regrippière devient paroisse en 1821. La commune naît en 1863 d'une scission de la commune du Vallet, auquel s'ajoute une portion de la commune de La Chaussaire".

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

La ville Ar gêr
Eglise Iliz
Chapelle de la Botinière  
Chapelle de la Sauvinière  
Les Montys de Bazoges  
Manoir de Bois-Benoît  
Fromenteau  
La Pommeraie  
Château du Cleray (début XIXè)  
Château de la Noë-de-Bel-Air (1839)  

Étymologie

* Marteville et Varin : "Ce territoire semble tirer son nom des vallées qui le composent (en latin valles; au moyen-âge, valetz.)"

* Dauzat et Rostaing (1963-1978) : 

- J.Y Le Moing (1990) : Eccle. Valeti, 1287 LO; Valeys, 1362, Valez XIV QG;

* Editions Flohic : "du patronyme Vallet".

- Phil. Saupin : 

---------

- JC Even : 

Personnes connues Tud brudet
Lucas de Vallet  
Famille de Clisson  
Famille du Pallet  
François-Régis DULANLOY

curé du Vallet à partir du 28.02.1861

Avessac, 25.05.1825 / 1913

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Vallet Kumunioù kanton *Gwaled
La Chapelle-Heulin / La Chapèll-Oelein *Chapel-Huelin
Mouzillon / Mozilhon *Mawdilon
Le Pallet    
La Regrippière    

Vallet * Valèt

*Gwalet

Communes limitrophes de Vallet * Valèt

Parrezioù tro war dro * Gwalet

La Chapelle-Heulin Le Landreau La Remaudière La Regrippière France. Département de Maine-et-Loire Mouzillon Le Pallet

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* M.N BOUILLET : Dictionnaire Universel d'Histoire et de Géographie. Librairie L. Hachette et Cie. Paris. 1863.

* Adolphe JOANNE : La Loire Inférieure au XIXè siècle. 1874. continué et commenté par Christophe BELSER : Loire-Atlantique. Editions C.M.D. 2000.

* Albert DAUZAT et Charles ROSTAING : Dictionnaire étymologique des noms de lieux en France. Librairie Larousse, 1963; Librairie Guénégaud, 1978.

* Éditions ALBIN-MICHEL : Dictionnaire national des communes de France. 1970. Recensement de 1968.

* Jean-Yves LE MOING : Noms de lieux bretons de Haute Bretagne. Coop Breizh. 1990.

* Michel FROGER et Michel PRESSENSE : Armorial des communes de Loire Atlantique. Froger SA. 1996.

* Éditions FLOHIC : Le patrimoine des communes de la Loire-Atlantique. 1999.

* J.L RAMEL et A.J RAUDE : Liste des communes du département de Loire-de-Bretagne. Maezoe-Heveziken. 2003

Liens électroniques des sites Internet traitant de Vallet / Valèt / * Gwalet :

* lien communal : http://www.cc-vallet.fr/

* Mairie du Vallet : 9. rue François Luneau. 44330. Vallet* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de Vallet : dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. 

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig vas vite, mon petit ami

go fast, my little friend

Retour en tête de page