Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anvioù lec'hioù

Noms de personnes * Anvioù tud

Breizh

Bretagne

 

Bro hag Eskopti Leon

Pays-évêché de Léon

  Plouvorn  

pajenn bet digoret an 12.11.2018 page ouverte le 12.11.2018     * forum du site Marikavel : Academia Celtica  dernière mise à jour 27/05/2022 20:33:43

Définition : commune de la Bretagne historique, en Pays-évêché de Léon.

Aujourd'hui dans la région économique non historique dite "de Bretagne"; département du Finistère; arrondissement de Morlaix; canton de Plouzévédé; sur ***

Code postal : 29420

Superficie :  3543 ha.

Population : 4200 'communiants' vers 1780 (y compris ceux de Mespaul de Sainte-Catherine); 3311 hab. en 1878; 3015 hab. en 1906; 2619 hab. en 1968; 2700 hab. en 1982; 2604 hab. en 1990; 2573 hab. en 1999;

Armoiries; blason

 

Paroisse : église sous le vocable de saint Pierre et saint Paul

Histoire :

* Ogée (1780) :  Plouvorn; à 2 lieues 1/4 au S.-S.-O. de Saint-Pol-de-Léon, son évêché et sa subdélégation; à M lieues de Rennes. Cette paroisse ressortit à Lesneven, et compte 4200 communiants, y compris ceux de Mespaul et Sainte-Catherine, ses trèves. La cure se présente par l’évêque. Des vallons, des ruisseaux, des prairies, des terres bien cultivées et abondantes en grains, lin et fruits pour le cidre, voila ce que ce territoire présente à la vue. Yves de Mayeuc, né dans cette paroisse l'an 1462, fut confesseur de la Reine Anne, qui lui donna l'évêché de Rennes en 1506. — La maison noble de Keravesan appartenait, en 1320. à Henri Tremic, sieur de Keravesan. Jean Tremic, son petit-fils, fut chevalier des ordres du roi.

* Marteville et Varin (1843) : 

PLOUVORN (sous l'invocation de saint Pierre et saint Paul ); commune formée de l'anc. par. de ce nom, moins sa trêve Mespaul (voy. ce mot), devenue commune. — Limit. : N. Plouénan, Mespaul: E. Guiclan; S. Landivisiau; O, Plougourvest, Plouzévédé. — Princip. vill.; Kergoulouarn, Créachantern, Mezmeur, Kergonan, Traonmeur, Kerdrein, Kervinguy, Kerguédal, Lannorgant. — Manoir du Rusquec. — Superf. tot. 3389 hect., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 1670; prés et pât. 286; bois 153; étangs et canaux 7; landes et incultes 1086; sup. des prop. bât. 153. Const. div. 548; Moulins 15 (de Keruzoret, de Troerisi, de Keroignant, Neuf, de Lannorgant, de Traonmeur, Arc’han, à eau). Plouvorn, selon M. de Blois, doit son nom à saint Mahouarn ou Mahorn. Ploué-Mahorn, paroisse de Saint-Mahorn, est devenu par adoucissement Ploué-Vahorn, et par contraction Plouévorn, puis Plouvorn. Nous admettons complètement cette étymologie. — Ce qu’il y a de plus remarquable dans la commune de Plouvorn, c’est la chapelle de Lambader, ancienne commanderie des Templiers. Nous laisserons ici parler M. Emile Souvestre, car nous avons vu Lambader sous l'influence de ses poétiques images, et nous ne saurions maintenant que les reproduire. " Voyez, dit-il, comme cette tour carrée est belle avec sa balustrade aérienne, sa flèche pyramidale et ses quatre clochetons. Ce débris de muraille que vous apercevez contre le clocher entourait la commanderie; car chez ces moines guerriers le sanctuaire même était une forteresse, et la croix sainte servait de lance pour suspendre  l’étendard. Mais entrez dans l'église; dites, ne vous semble-t-il pas respirer ici je ne sais quel parfum du passé ? Ne vous sentez vous pas  transportés à cette époque de foi et de poésie où les grandes croyances créaient de si grandes choses ? Regardez ce jubé en bois sculpté,  l’un des objets d’art les plus précieux que nous ait laissés le moyen-âge. Ne dirait-on pas un point de Malines brodé dans le chêne ? Et  ces fers de captifs suspendus dans le choeur, et qui vous rappellent les croisades; ces vitraux coloriés, dont les personnages portent le  costume du XVIè siècle; cet homme aux longs cheveux, qui prie, un chapelet à la main, près de la porte, avec son costume de serf : tout cela ne vous saisit-il pas? tout cela ne vous cause-t-il pas l’effet d’un rêve ? Ne vous croyez-vous pas devenu contemporain d'autres hommes et l'homme d’un autre siècle ?" — M. le comte de la Fruglaye, archéologue distingué, fit exécuter, il y a environ vingt ans, une fouille près de Plouvorn, et découvrit un tombeau qui, parmi des cendres et des charbons, contenait plusieurs armes, entre autres une pointe de flèche en silex, barbelée et à bords tranchants. Ce monument paraissait remonter au IVè siècle de notre ère. — Géologie : le micaschiste domine, mais le schiste argileux se montre dans l'est. — On parle le breton.

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Pierre (XVIIè; XIXè) Iliz sant Pêr
Chapelle sainte Geneviève Chapel santez Jenovefa
Chapelle Notre-Dame de Lambader (XVè; XIXè) Chapel Itron-Varia Lambader
Chapelle sainte Anne de Traon Meur (XVIIè) Chapel santez Anna
Chapelle saint Trémeur (XVIè) Chapel sant Treveur
Calvaire de Lambader (XVIè; XXè) Kalvar Lambader
Calvaire de Kerudot (XVIè) Kalvar Kerudot
Château de Keruzoret (XVIIè, XXè); pigeonnier Kastell Keruzored; kouldri
Chateau de Troërin (XVIIè, XIXè) Kastell Troerin
Manoir de Coat Crenn (XVè, XVIè) Maner Koad-Krenn
Manoir de Kergoulouarn (1653, 1970); colombier Maner Kergoulouarn. Kouldri
Manoir de Troerin (XVIè, XVIIè, XIXè); colombier Maner Troerin; Kouldri
Manoir de Traon Meur Maner Traon Meur
Manoir de Penvern (XVIIè, XXè) Maner Pennwern
Manoir du Rusquec Maner ar Rusked
Manoir de Lanorgant Maner Lanorgant
Fontaine Notre-Dame de Lambader (XVIè) Feunteun Itron-Varia Lambader

Étymologie

* Marteville & Varin (1843) : Plouvorn, selon M. de Blois, doit son nom à saint Mahouarn ou Mahorn. Ploué-Mahorn, paroisse de Saint-Mahorn, est devenu par adoucissement Ploué-Vahorn, et par contraction Plouévorn, puis Plouvorn. Nous admettons complètement cette étymologie.

* Bernard Tanguy (1990) : Ploevaorne, 1282; Ploemahorn, v. 1330; Ploemaorn, 1378, 1467; Ploemahorn, 1426; Plouemorn, 1572; 

Le territoire originel de la paroisse bretonne primitive ou ploe de Plouvorn comprenait celui de Mespaul, qui a absorbé la trève de Sainte-Catherine. L’éponyme de Plouvorn serait un saint breton du nom de Maorn. Cet anthroponyme est attesté par ailleurs : il est associé, d’une part, au breton koat “bois”, dans Coat-Morn, villages de Guissény et de Rosporden, ce dernier noté Coetmaorn en 1426, d’autre part, au vieux-breton bot “demeure, résidence”, dans Bot Maorn, nom d’un bois à Pleyber-Christ, en 1458, enfin, au breton ker “village”, dans Kermorn, village de Bannalec. Un rapprochement avec Mafwrn, aujourd'hui Valey Dore, dans le Herefordshire, en Grande-Bretagne, ancien monastère mentionné clans le Cartulaire de l’abbaye de Llandaf, reste hypothétique.

* Erwan Vallerie (1995) : Ploevaorne, 1282; Ploemahorn, c 1330; Ploemaorn, 1378; Ploemahorn, 1516; Plouemorn; 1572; Ploumora, 1630; Ploumorn, 1636

* Hervé Abalain (2000) : Ploevaorne, en 1282; paroisse de Maorn / Morn.

Personnes connues Tud brudet
   

Armorial * Ardamezeg

   
Barbier / Bar Ver Le Bihan Le Gall   de Saint-Denis  
Seigneurs de Lanorgant

Aotrounez Lanorgant

"d'argent à deux fasces de sable"

"en arc'hant e ziv dreustell en sabel"

Voir aussi les marquis de Kerjean en 1618

Gwelout ivez markizien Keryann er bloaz 1618

(PPC)

Seigneurs de Kerouslac Seigneur de Coëtgoulouarn, en Saint-Thégonnec; de Kervidonez, en Plouvorn.

"d'azur à trois poires d'or, les queues en haut"

"en glazur e deir berenn en aour, garennoù ouzh kab"

références et montres de 1426 à 1534

(PPC)

  Seigneur de Kerdélant et de Kerilly, en Guiclan; de Kerdrein, en Saint-Thégonnec; de Mespérenez, en Plouider; de Kermoal, en Cléder; de Brigné, en Minihy-du-Léon; de Lescondam, en Plouvorn.

"d'azur à la croix d'argent"

"en glazur e groaz en arc'hant"

Références et montres de 1426 à 1503

(PPC)

 

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Communes du canton de Plouzévédé Parrezioù kanton Plouzevede
Cléder Kleder
Plouvorn Plouvorn
Plouzévédé Plouzevedé
Saint-Vougay Sant-Nouga
Tréflaouénan  
Trézilidé  

Communes limitrophes de Plouvorn

Parrezioù tro war dro Plouvorn

Plouzévédé Mespaul Guiclan Landiviviau Plougourvest

Sources; Bibliographie :

* OGEE : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne; vers 1780; 

* A. MARTEVILLE et P. VARIN, vérificateurs et correcteurs d'Ogée. 1843.

* Adolphe JOANNE : Géographie du département du Finistère. Librairie Hachette et Cie. 1878

* Dictionnaire MEYRAT : Dictionnaire national des communes de France. (année 1968). Editions Albin-Michel Paris. 1970

* Bernard TANGUY : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Chasse-Marée - ArMen, 1990

* Erwan VALLERIE : Diazezoù studi istorel an anvioù-parrez * Corpus * Traité de toponymie historique de la Bretagne. An Here. 1995

* Editions FLOHIC : Le Patrimoine des communes du Finistère. 1998

* Hervé ABALAIN : Les noms de lieux bretons. Les Universels Gisserot. 2000

* Daniel DELATTRE : Le Finistère. Les 283 communes. 2004

Liens électroniques des sites Internet traitant de Plouvorn

* lien communal : https://www.plouvorn.com/

* pajenn Wikipedia brezhonek : https://br.wikipedia.org/wiki/Plouvorn

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* Autres pages de l'encyclopédie Marikavel.org pouvant être liées à la présente :

http://marikavel.org/heraldique/bretagne-familles/accueil.htm

http://marikavel.org/broceliande/broceliande.htm

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* sauf indication contraire, l'ensemble des blasons figurant sur cette page ont été dessinés par J.C Even, sur bases de GenHerald 5.

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout va vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page. En dro d'ar penn ar bajenn