Encyclopédie Marikavel-Jean-Claude-EVEN/Encyclopaedia/Enciclopedia/Enzyklopädie/egkuklopaideia

d'ar gêr ! ***** à la maison ! ***** back home !

Noms de lieux * Anoioù lec'hioù

Noms de personnes * Anaoioù tud

Bretagne

Breizh

Bro Dreger

Trégor

  Mantallot * Mantallod  

pajenn bet digoret e 2003 page ouverte en 2003

* forum du site Marikavel : Academia Celtica 

dernière mise à jour 06/05/2013 20:43:57

Définition : commune de la Bretagne historique; Bro-Dreger / Trégor; évêché de Tréguier; .

Aujourd'hui dans la région économique dite "de Bretagne"; département des Côtes d'Armor; arrondissement de Lannion; canton de La Roche-Derrien, sur le Jaudy.

Superficie : 275 ha.

Population : 250 'communiants' vers 1780; 344 hab. en 1852; 320 hab. en 1878; 291 hab. en 1881; 309 hab. en 1890; 132 hab. en 1982; 166 hab. en 1990; 171 hab. en 1999; 

Histoire : (en cours d'élaboration)

Cité des Ossismes

A l'époque de l'indépendance gauloise, puis durant l'empire romain, ce territoire fait partie de la cité des Ossismes, dont la capitale est Vorgium / Carhaix, située au centre géographique de la cité. 

De façon plus précise, le territoire de Mantallot se trouve en Pagus Tricurius > Bro Dreger / Trégor. 

*****

Installation des Britto-romains

Le territoire fait partie de la dotation faite par l'empereur Maxime (Magnus Clemens Maximus Augustus) / Maxen Wledig, à son beau-frère, le Britto-romain Conan (Mériadec), vers 385. Il fait donc ainsi partie du premier 'royaume' breton de Bretagne armoricaine. 

A partir de l'organisation de la la Bretagne armoricaine, fin Vè siècle / début VI è siècles, le territoire de Mantallot semble faire partie de la paroisse bretonne primitive de Prat (+ Cavan + Berhet + Mantallot), successeur probable d'un fundus gallo-romain. 

L'ensemble fait patrie intégrante du Trégor.

*****

* Ogée (vers 1780) : Mantalot, à 1 lieue 3/4 au S.-S.-O. de Tréguier, (aujourd'hui Saint-Brieuc) ; à 29 lieues de Rennes, et à 2 lieues de Pontrieux, sa subdélégation. Cette paroisse ressortit, au siège royal de Lannion, et compte 250 communiants. La cure est à l'alternative. Le territoire est plat et couvert, et toutes les terres sont bien cultivées. On y voit quelques monticules, des prairies sur les bords de la rivière de Tréguier , et beaucoup d'arbres à fruits. On y connaît les maisons nobles de Coastelay [Coat-an-lez] et Queraleoet.

* Marteville et Varin (1843) : MANTALLOT. commune formée de l'anc. par. de ce nom ; aujourd'hui succursale. — limit. : N. Langoat; E. Pommerit-Jaudy , la rivière de Jaudy; S. Prat, Berhet, Langoat. — Princip. vill. : Crec'h-Léhac, Bertu Naissant, Pen-an-Crec'h, Bertu, Lohon-Bras , Coat-an-Lez, le Camblez, Kervoëzel, Penangriere, la Rue, Brandonou , Quistinen, Boudillo, Goas-ar-Goff, Crec'hmin. — Superf. tot. 270 hect., dont les princip. divis. sont : ter. lab. 237 ; prés et pat. 11; bois 2; verg. et jard. 2; incultes 8; sup. des prop. bât. 3; cont. non imp. 14. Const. div. 81; moulins 3. Géologie : granite; schistes dans le nord et le nord-est. — On parle le breton.

Paroisse : église sous le vocable de saint Merry / Médéric, mis en remplacement d'un saint breton Merin.

A défaut de blason ou de logo connu :  l'image ci-contre, mise en cartouche en haut de page, et sur laquelle on peut lire facilement le nom de la commune en 1805, provient de l'inscription sur la pierre tombale de François PRIGENT (voir ci-dessous).

Patrimoine. Archéologie

seules les fenêtres ouvertes ont des liens actifs

Le bourg Ar bourg
Église saint Merry / Médéric (1697-1727-1732-1886) Iliz sant Merin
Croix, oratoire et fontaine de Bertus Kroaz, chapel bihan ha feunteun Bertu
Manoir de Kerilis (XVIè-XVIIè) Maner Keriliz
Coat an Lay (XVIè) Koad-Lez

Étymologie

* Ogée (vers 1780) : "Mantalot".

* Marteville et Varin (1843) : "Mantallot".

* J. Rigaud (1890) : "Dans les anciens titres et jusqu'au XVIIè siècle, l'orthographe du nom de cette commune a varié : on trouve Mentaloët, Manthaloët et Mentallot".

* René Couffon (1945-1946) : 

* Régis de Saint-Jouan (1990) :  "Mentalloet était paroisse du diocèse de Tréguier dès 1444; Mantallot, 1731".

* Bernard Tanguy (1992) : "Menthalloet, fin XIVè siècle; Mentalloet, 1444, 1461; Mentalhoet, 1468; Mantalhoet, 1473; Mantallot, 1486; en breton : Mantalod".

"L'origine du nom, isolé semble t-il, reste obscure. Si sa finale suggère un dérivé formé avec le suffixe collectif latin -etum, qui devenu -oet en breton, est souvent réduit à -ot, son radical n'est pas sans évoquer le gaulois mantalo- "chemin" ...Mais le bourg, que la voie romaine laisse à l'est, ne se signale pas comme un carrefour routier".

* Éditions Flohic (1998) : "du gaulois mantalo, chemin".

* Hervé Abalain (2000) : "Montaloer et Montaloet en 1330; viendraient du gaulois mantalo, chemin".

* Daniel Delattre (2004) : cf B. Tanguy

*******

Commentaire JC Even

- cf : Petromantalum = Les Quatre chemins (carrefour de voies romaines), aujourd'hui Saint-Clair-sur-Epte, en Normandie, ou fut signé le traité entre le roi de France Charles VII et le chef normand Rollon.

 

Pierre tombale de François PRIGENT, recteur de Mantallot, décédé le 21 juillet 1805. Cette pierre sert aujourd'hui de margelle au monument aux Morts. (photo JC Even. 02.02.2004. Copyright) 

Personnes connues Tud brudet
Guillaume LE GORREC (1768-1812)

député et conseiller général

Gwilh Ar GORREG (1768-1812)

kannad ha kuzulier jerenal

Claude LE GORREC (1768-1841)

représentant à la Chambre

Klaod Ar GORREG (1768-1841)

kannad er C'hambr

Vie associative Buhez dre ar gevredadoù
   

Les blasons et logos sont des liens actifs

Communes du canton de La Roche-Derrien   Parrezioù Kanton ar Roc'h
Berhet Berc'hed
Cavan Kawan / Kaouan
Coatascorn Koadaskorn
Hengoat Hengoad
(Lanvézéac)   (Lanvizeg)
Mantallot Mantallod
Pommerit-Jaudy Peurid ar Roc'h
Pouldouran Pouldouran
Prat Prad
Quemperven Kemperven
La Roche-Derrien Ar Roc'h Derrien
Troguéry Trogeri

Communes limitrophes de Mantallot Parrezioù tro war dro Mantallod
Langoat / Langoad Pommerit-Jaudy / Peurid-ar-Roc'h Prat / Prad Berhet / Berc'hed

Sources :

* Ogée : Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne, dédié à la Nation bretonne, vers 1780; 

* A. Marteville et P. Varin : continuateurs d'Ogée, avec corrections et mises à jour adaptées à la situation post-révolutionnaire. 1843.

* Adolphe Joanne : Département des Côtes-du-Nord. Hachette. 1878.

* Adolphe Joanne : Dictionnaire des communes du département des Côtes-du-Nord. 1886.

* J. Rigaud : Géographie historique des Côtes du Nord. 1890.

* Frotier de la Messelière : De l'age probable des châteaux de terre, dans Société d'Émulation des Côtes-du-Nord, n° LXV 1933.

* René Couffon : Recherches sur les églises primitives, dans Société d'Émulation des Côtes-du-Nord; n° LXXV 1945-1946.

* Régis de Saint-Jouan : Dictionnaire des communes du département des Côtes d'Armor. 1990.

* Bernard Tanguy : Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor. Chasse-Marée - Ar Men. 1992

* Éditions Flohic : Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. 1998.

* Jean Maguer : Kanton ar Roc'h. Petite histoire du canton de La Roche-Derrien. Impram. Lannion. 1999.

* Hervé Abalain : Les noms de lieux bretons. Universels Gisserot. 2000.

* Daniel Delattre : Les Côtes d'Armor. Les 372 communes. 2004.

Liens électroniques des sites Internet traitant de Mantallot / Mantallod

* lien communal : 

* forum du site Marikavel : Academia Celtica

* solidarité nationale bretonne avec le département de Loire Atlantique : Loire-Atlantique

* pour le blason de ---: dessin JC Even sur logiciel Genhéral5. en attente

* Introduction musicale de cette page : Bro Goz Ma Zadoù, hymne national breton, au lien direct : http://limaillet.free.fr/MP3s/BroGoz.mp3

hast buan, ma mignonig, karantez vras am eus evidout vas vite, mon petit ami, je t'aime beaucoup

go fast, my little friend, I love you very much

Retour en tête de page